logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/07/2014

La chambre d'Adélie (première partie)

 

 

 

Comme le dit  si bien Guillaume Gallienne tous  les après midi sur France Inter

 

                    " Un  peu  de  lecture, ça  peut  pas  faire   de  mal...".

Je vous propose  le début d'une nouvelle, ou d'un roman,  on verra.

 

La chambre ;  au pied  du lit, comme éjectée, la couette  , qui dévoilait le blafard pathétique  et froissé du drap housse  d'un vert anis défraîchi, les oreillers percutés par le sommeil agité, les livres  en jonchée, des tasses encore debout ou renversées , thé et café, des journaux dépliés, repliés, des vêtements épars,  du courrier, ouvert, ou non décacheté, des boîtes, des tubes  de  somnifères, plus ou moins légers, des chaussures dépareillées, serviettes de toilette et draps  de bain mêlés, un désordre  qui transformait le lieu en île ravagée au milieu d'un océan   dévastateur, prise  dans un mouvement  que rien ne semblait pouvoir limiter .

  Elle ne put alors qu'imaginer Adélie sur ce drap vert anis, qui donnerait à son corps une pâleur de cadavre, oui, c'était bien la mort que partout elle voyait s’infiltrer,  suinter, des murs même de  cette chambre de l'Adélie  adulte où elle n'avait jamais pénétré jusqu'à ce jour en 45 ans d'amitié . Il y  avait eu  bien sûr les longs après midi d’adolescence où elles partageaient leurs chambres  d'enfants, leurs lectures,  ( 1961 le tout premier Astérix ! )

Astérix -1- Astérix le gaulois

 

l'enthousiasme pour les auteurs  russes,

 

 

 

la chambre d'adélie,amitié,nouvelles,enfants,divorce,camillo,sag warum

 

les premiers  45 tours  qu'elles  se repassaient à l'infini, jusqu'aux rayures, sur le premier Teppaz, les premiers  échanges  sur leurs émois respectifs.

 

All My Loving - The Beatles

 

Sag Warum (Oh Why) - Das Kleine Marchen (Eine Zarte Weise) - Wanderer Ohne Sterne (Le Voyageur Sans Étoile) - Dein Zug Fahrt Ab - Camillo

 

 

  Mais  la tendance  n'était pas encore aux  "soirées pyjama " qu'elles découvrirent beaucoup plus tard   avec leurs propres rejetons.  On  se  quittait pour rejoindre les tables familiales  respectives. "De  leur temps ", les familles  se refermaient  sur  elles - mêmes  le soir venu et l'on ne partageait pas , même avec la plus chère   les nuits sous le  toit de l'autre  amie . La soirée, le dîner, la nuit, c’était le domaine de l'intimité  familiale, pas   souvent  drôle mais à laquelle les parents tenaient plus que tout...

 

  Adélie !  " Ma terre "! la nommait-elle affectueusement, terre bénie d'une présence  réconfortante et chaleureuse, malgré son prénom qui évoquait les froids polaires, ma terre  amie, source  de joie, d'échange magnifique, de moments  bouleversants, ces  voyage ensemble en Irlande, en Ecosse, en Grèce, en Espagne..., où elle n'avait jamais   perçu ni même  soupçonné dans le partage des lieux  de vie la détresse qui sourdait maintenant de cette chambre. Adélie !

 Revinrent les années lycée, les  premiers cours de grec , où côte à côte, elles plongeaient avec délectation dans la graphie nouvelle, , l'apprentissage, la découverte de leurs maîtres à penser que devinrent Epicure, Socrate,  Aristote, Platon... Revinrent leurs parcours qui s'éclatèrent , l'une vers Normale, l’autre vers l'aridité  des études  de médecine, toutes  deux bûcheuses, jusqu’au vertige.

 

   Revinrent les soirées grappillées  aux concours, aux exams, revinrent les échanges toujours complices , mais   de plus en plus  ponctuels, jusqu'à la rencontre  de chacune avec les deux qui les séduisirent,  Adélie et Max, et Jorge  pour moi, cet Argentin obscur et ténébreux, petit et musculeux qui savait transcendait les corps, le sien, le mien et dont le  regard me chavira  au premier échange.

 Jorge et Max  s’entendaient comme il n'aurait jamais été rêver pour nous dans nos plus ardents désirs. Car souvent, l'apparition de l'autre moitié fait éclater les amitiés, dessert  la relation, desserre et dénoue les liens les plus forts.

 De deux , avant même  que les enfants  ne nous multiplient nous devînmes quatre avec naturel, tendresse et passion mutuelle.

 

 Ces enfants, fruits logiques  de la suite arrivèrent, des jumeaux pour Adélie et Max , quatre pour moi.  J'ai fait quatre enfants?  J'ai fait quatre enfants ?...

à suivre

 

 

Ne pas oublier les Chrétiens d'Orient : Plus d'actualité que jamais. L'adieu à Mossoul

à lire aussi 

 

pour lire  les  articles, sélectionner  puis clic droit et suivre le lien d'accès  direct .Une réfugiée chrétienne en prière, à Arbil, le 27 juin dernier.

http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/la-plus-grande-ville-chretienne-d-irak-menacee-par-des-djihadistes-10-06-2014-53850_16.php

 

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/21/la-france-condamne-les-menaces-intolerables-contre-les-chretiens-en-irak_4460686_3218.html

http://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/offensive-jihadiste-en-irak/le-symbole-se-propage-sur-les-reseaux-sociaux-en-soutien-aux-chretiens-d-irak_653665.html

 

http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2014/07/21/menaces-de-mort-par-l-etat-islamique-les-chretiens-d-irak-fuient-au-kurdistan_4460429_3218.html

 

http://www.lefigaro.fr/vox/religion/2014/07/22/31004-20140722ARTFIG00003-chretiens-d-irak-pourquoi-tant-d-indifference.php

 

http://www.humanite.fr/sous-la-menace-la-fuite-des-chretiens-de-mossoul-547853

 

 

Publiée  dans Le Nouvel Observateur par Jacques JULLIARD avant qu'il ne passe à l'hebdomadaire Marianne, cette chronique mérite lecture et relecture, plus  que jamais, malheureusement d'actualité 

 

                  la voici soumise à votre réflexion.



Le christianisme est devenu, de loin, la religion la plus persécutée. Mais l'Occident fait l'autruche.



 Ce n'est rien. Rien que des chrétiens qu'on égorge. Des communautés religieuses que l'on persécute.

 

     Mais où cela ? -

 Un peu partout. En Inde, au Bangladesh, en Chine, au Vietnam, en Indonésie, en Corée du Nord. Là où ils sont minoritaires.

 

Et surtout en pays musulman. Et pas seulement en Arabie Saoudite où le culte chrétien est puni de mort. Mais en Egypte, en Turquie, en Algérie.

 Dans le monde actuel, le christianisme est de loin la religion la plus persécutée.


 Mais c'est au Proche-Orient, là même où le christianisme a pris naissance, que la situation est la plus grave.

En Turquie, les communautés chrétiennes qui sont les plus anciennes, antérieures à l'islam, sont menacées de disparition.

 En Egypte (coptes), au Liban (maronites en particulier), elles se replient sur elles-mêmes ou émigrent en Occident.

 En Irak, la guerre a précipité les chrétiens dans le malheur. Près de 2 000 morts, des populations déplacées par centaines de mille, notamment vers le Kurdistan turc, plus accueillant.

 On ne compte plus, à travers le Proche-Orient, les communautés attaquées, les dignitaires religieux assassinés, les églises brûlées, les interdictions professionnelles, de droit ou de fait, dont sont victimes les chrétiens.

Un génocide religieux à la petite semaine.


Ajoutez à cela que les divisions internes sont innombrables et donnent le vertige, rapportées à la faiblesse des effectifs. Sur environ 14 millions de chrétiens d'Orient, environ 5 millions sont catholiques.

 Les autres, orthodoxes, monophysites, nestoriens, portent la trace de l'immense débat christologique des IVe et Ve siècles de notre ère. Les nestoriens affirment la dualité des personnes dans le Christ : une personne divine, le logos, une personne humaine, Jésus.
En sens inverse, les monophysites affirment que l'humain et le divin constituent dans le Christ une seule nature. C'est le cas des coptes orthodoxes.


 

 Pendant des siècles, les musulmans, venus ensuite mais devenus majoritaires, et les chrétiens ont fait bon ménage. Que se passe-t-il donc depuis cinquante ans ?

 

 D'abord, le réveil de l'islam sous une forme agressive et identitaire, comme si le Proche-Orient appartenait exclusivement aux musulmans. Ce sont les Frères musulmans qui mènent les attaques contre les coptes égyptiens : à Nag Hammadi, à 60 kilomètres de Louxor, en Haute-Egypte, une voiture a mitraillé les fidèles qui sortaient de la messe de Noël (6 janvier 2010). Bilan : sept morts.

 Par un paradoxe qui n'est qu'apparent, la démocratisation des régimes renforce l'intolérance et l'exclusivisme musulmans : les chrétiens d'Irak étaient moins menacés sous la dictature de Saddam Hussein qu'ils ne le sont aujourd'hui. Les despotes étaient le plus souvent héritiers du pluralisme traditionnel. Dans la quasitotalité de ces pays, l'islam est désormais la religion d'Etat.

Et le djihad anti-occidental ainsi que l'agression américaine en Irak ont transformé les chrétiens en représentants de l'Occident maudit.


 C'est à la lumière d'une disparition prévisible à court terme, si rien n'est fait, que le pape a convoqué un synode des évêques d'Orient (10 au 24 octobre 2010) pour tenter d'attirer l'attention sur ces persécutions et de passer un nouveau pacte pacifique avec les populations musulmanes.
Pendant ce temps, l'Occident fait l'autruche.

 Pour ma part, ayant passé la plus grande partie de ma vie militante à défendre des populations musulmanes (Tunisie, Algérie, Bosnie, Darfour), j'ai pu constater que, chaque fois qu'il fallait le faire pour des chrétiens (Liban, Sud-Soudan), on voyait, à quelques exceptions près (Bernard-Henri Lévy Bernard Kouchner), les professionnels des droits de l'homme se défiler.

 Une sorte de Yalta culturel d'un type nouveau est en train de s'instaurer de fait : en Orient, le monopole d'une religion unique de plus en plus intolérante, l'islam.

 En Occident, le pluralisme, la tolérance et la laïcité. Ce Yalta est, comme l'autre, générateur de guerre froide, pour ne pas dire davantage.

 Il faut donc, sans arrière-pensée ni faiblesse complaisante, défendre le droit des chrétiens d'Orient à l'existence.

 

 

                                         Jacques Julliard

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Julliard

 

27/07/2014

La voix irremplaçable de Kathleen Ferrier

 

"Ewig...ewig,  éternellement...éternellement ..."

 

 

Rhapsodie  pour contralto et chœur d'hommes Johannes  BRAHMS

     une des œuvres    majeures  de la musique.

 

 Et la voix  de  Kathleen Ferrier, disparue si jeune ( 1912 - 1953 ). Elle nous  reste  vivante par ces enregistrements  exceptionnels, d'une voix  exceptionnelle.

 

26/07/2014

C'était en juin , dans l'île de Ré

 

Je vous offre  en partage océan, soleil,  bonheur,  à l'île de Ré.

Plage  de  bois-Plage,

de Trousse-Chemise, plage  de la Patache

près des Portes en Ré.

île de ré,chien,border collie,le bois plage,trousse chemise,patache,plage,juin,tranquille,vacances

 

île de ré,chien,border collie,le bois plage,trousse chemise,patache,plage,juin,tranquille,vacances

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de ré,chien,border collie,le bois plage,trousse chemise,patache,plage,juin,tranquille,vacances

 

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de ré,chien,border collie,le bois plage,trousse chemise,patache,plage,juin,tranquille,vacances

 

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

île de Ré, le bois plage,  trousse chemise, patache,  plage, juin, tranquille, vacances,

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique