logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

05/10/2006

A Monique, mon amie

medium_photo_575.jpg

 Il y a cinq mois aujourd'hui.

En ce 5 juin, au petit matin du lundi de Pentecôte , tu as baissé les bras , cessé la lutte.

Le sommeil s'est mué en repos tragique pour ceux que tu as laissés.

Tu as laissé le souffle te quitter.

Tu as laissé le coeur ralentir,

et il s'est arrêté , sans faire de bruit,

tout doucement , tu es partie sur la pointe du coeur, tu nous as laissés !

Ton corps n'en pouvait plus de cette lutte injuste.

La veille, par ce beau dimanche de Pentecôte,

j' ai tenu ta main , j'ai lu avec toi des mots que tu aimais.


Tu ne répondais pas ,

mais parfois souriais doucement , juste du coin des lèvres,

comme font les nouveaux-nés quand ils rêvent  .

 

On parle de nouveaux-nés , jamais de nouveaux morts .

 

Car pour nous que tu as laissés, tout était nouveau .

Ton visage de cire,

tes cheveux bien coiffés,

le chemisier de lin

que je n'oublierai jamais.Ton linceul.

Les larmes , les sanglots de tes filles chéries , le désespoir muet de ta chère maman, la détresse de tous, frère,  soeur , mari , amis...

Et les petites filles , incrédules .

Les fleurs  humblement déposées,

les pivoines en bouquets , en ce beau  mois de juin .

Tu avais évoqué les prairies , où nous serions allé nous asseoir, près de l'eau.

Tu parlais de vacances , de partir, des Cévennes.

Tu parlais de te mettre enfin ! à la cuisine .

Tu ne profitas que de quelques mois de retraite après une vie d'enseignante exemplaire.

Tu parlais du jardin où attendait la balançoire des petites ,

le dernier geste que tu fis pour elles en ton jardin ,

faire installer la balançoire , pour Lucile et Laura

et puis pour Emilie, toute petit fille née le 12  novembre 2005 et qui grandira sans toi.

D'autres mains que tes mains caressantes sur son visage  rose

la pousseront sur la balançoire à bascule , quand elle aura poussé.

Elle ouvrira ses grands yeux bleus d'adolescente sur une vie

dont Mamoune  n'aura été qu'une ombre fugitive .

 

Tu parlais des concerts , de la saison de l'orchestre : n'oublie pas de prendre les abonnements !

Je les ai pris , mais tu ne viendras pas écouter la saison de l'orchestre .

Il jouera sans aucun doute pour toi, nous  serons tous ensemble au balcon ,

et tu seras si près de nous , Monique , mon amie , fauchée avant même de nous laisser comprendre ce qui arrivait, ce qui t'arrivait .

Aujourd'hui , je n'ai pas envie de sourire, pas envie de penser , ou alors , juste à toi, Monique . Et à Cri-Cri,

pour vous deux


 

 


 

 

 

18:30 Publié dans Amitié | Lien permanent | Commentaires (16)

Commentaires

Framboisine , c'est émouvant et pathétique ! Je n'ai plus de mots , nous avons eu tous, ces moments douloureux, le temps apaise un peu , mais jamais rien ne pourra remplacer ceux qui nous ont quittés !
J'ai une pensée pour toi ce soir Framboisine !
Gosses bises ! huguette !

Écrit par : macary huguette | 05/09/2006

Répondre à ce commentaire

C'est si triste,mais aussi si beau que je suis triste pour vous .Hélas nous partons tous ,souvent sans avoir réellement vecu.
courage Framboisine mon ami de lucarne.

Écrit par : Prof Lefrère | 05/09/2006

Répondre à ce commentaire

Je te comprends tellement Framboisine? mais crois-moi, la douleur va s'apaisant doucement avec le temps...
J'ai connu, mais la blessure restera toujours présente...alors, il faut avoir du courage, on t'entoure d'affection...suis-nous...



Je t'embrasse Hélène

Écrit par : hélène | 05/09/2006

Répondre à ce commentaire

Framboisine, un jour tu arriveras , comme moi, de l'autre côté des larmes.

Le temps apaise la douleur.

je t'embrasse


Marie

Écrit par : Marie | 05/10/2006

Répondre à ce commentaire

ouh la la ! j'ai voulu aller me coucher puis plus fort que moi, je repasse chez toi, et là ça me serre à la poitrine je te le dis...ouh ! soupirs... Comme tu as bien fait d'écrire...Tu lui as parlé et tu es mieux aussi. Eh ben Framboisine. Bisous. miche

Écrit par : miche | 05/10/2006

Répondre à ce commentaire

Monique...

Écrit par : Odil | 05/10/2006

Répondre à ce commentaire

Impossible d'écouter le requiem!

Écrit par : Odil | 05/10/2006

Répondre à ce commentaire

que de tristesse, framboisine ..; je comprends, lorsqu'on perd sa meilleure amie, c'est une partie de notre coeur qui part avec elle ... j'ai une pensée peinée pour toi et toute sa famille ...

Écrit par : michka | 05/10/2006

Répondre à ce commentaire

"In paradisum":elle l'écoute, comme moi en ce moment.

Tu sais, la porte qui nous sépare, elle est transparente..

je t'embrasse mon amie

Betty

Écrit par : betty | 05/10/2006

Répondre à ce commentaire

écrire cela permet de se libérer, de se souvenir; que de belles roses pour ton amie Monique. Bonne journée.Amitiés.Renée

Écrit par : Renée | 05/10/2006

Répondre à ce commentaire

Framboisine.Toi le sourire du blog..je n'avais pas lu..si tu sa vais ce que tu fais jaillir ..dans quelques jours, quelques semaines , mais peut être pas des mois, malgré mes 63 ans je deviendrais cette petite fille dont la Maman n'est plus là...la mienne s'en va doucement , les sourires au coin des lèvres ne sont plus là, ne voyant plus depuis longtemps je pense qu'elle n'a plus d'images pour entretenir ces sourires...et sûrement un mois, deux mois ,trois..après je ferais comme toi je lui parlerais...
Merci mille fois pour ces mots pour oublier les maux..
Grosses bises
Marie claude

Écrit par : MARICLO | 05/10/2006

Répondre à ce commentaire

Aujourd'hui ma pensée va à cette petite Emilie qui a 4 mois de plus, sans sa maman...
Ne pleure pas Framboisina, Axelle l'a dit : elle est là dans ton coeur...

Écrit par : Odil | 05/11/2006

Répondre à ce commentaire

Je relis avec une émotion intacte . Odil, Monique était grand mère. Bientôt 12 ans. Lucile est devenue jeune femme....

Écrit par : fanfan du fatras | 12/01/2018

Avec toi .

Dominique

Écrit par : dmerlen | 05/11/2006

Répondre à ce commentaire

Je peu comprendre ce que tu ressents, je ne vais pas faire de commentaires décalé suivant mon habitude.
Respect et silence...ma soeur s'en est allée aussi le 27.11.1991 en lachant prise et en abandonnant le combat elle avait 44 ans.
Bises de Jean claude.

Écrit par : Jérémie Menerlache | 05/11/2006

Répondre à ce commentaire

arrive le moment où la lutte est inégale et on renonce parce qu'on ne peut plus continuer. Ca me traverse l'esprit souvent en ce moment...... puis je me dis çà ne peut pas encore arriver, il y a du temps et je me reprends à espérer... le temps apaise les larmes, mais le souvenir reste et la vie reprend doucement son chemin....
Bisous
ANNIE

Écrit par : MAMINIE | 05/11/2006

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique