logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/03/2015

De Babar à Chopin, les 80 ans de...............

 

 

Pour  ceux et celles qui voudraient enfin découvrir CHOPIN,

un aspect de Chopin, et un de ses plus grands interprètes

 

 8 novembre 2014,  

France Musique met en lumière

(10 heures,  14 heures avec Philippe Cassard ) 

Thierry de Brunhoff

dont nous  célèbrerons  le 80°anniveraire le lendemain ,

occasion  de réentendre ce pianiste magnifique,

 de remettre en ligne cette note qui me tient à coeur

et au coeur. 

Bon anniversaire, frère Thierry-Jean.

Et pour tant  de beauté, nos remerciements ,

notre reconnaissance.

------------

Dans le cadre des

" Grandes Figures " sur France Musique

de lundi à vendredi,

14 heures 30  - 16 heures : 

Philippe CASSARD

nous proposa il y a  plus  de  4 ans

une magnifique série consacrée

à Thierry de BRUNHOFF

"le Bénédictin Virtuose"

comme le  nommait alors  Télérama dans ses pages Radio.

 

Je vous donne à relire cette note

ces jours-ci , j'ai envie  de beauté et d'une musique

qui emporte dans un torrent rejoignant  la spiritualité.

*

 

 

De Proust à Binet ?

et pourquoi pas ,

écrivassière farfelue

de Babar à Chopin tant que vous y êtes?


Et bien oui, justement, 
j'y songeais,

 

raccourci réalisé en moins de temps

qu'il ne faut pour le dire.

*


Passons donc par la mazurka ,

et l'émission brillantissime

 de Philippe Cassard

du 6 janvier 2009 sur France Musique,

Chopin et ses mazurkas,

2 heures d'analyse,

non non,

je ne vous en infligerai pas le résumé

*

medium_mazurkas_1845.2.jpg

*

 

 

J'ai juste à vous dire que

Chopin a composé 51 mazurkas en communion

avec sa terre maternelle natale,

et la douleur de l'arrachement d'avec sa Pologne,

que les Valses étaient elles,

réservées aux salons parisiens,

et les mazurkas à la nostalgie.

Polonaisissimes,les Mazurkas

*

medium_chopin_par_Delacroix.jpg

*

 

Oui d'accord,

mais Babar dans tout ça ?

*

J'y viens.


Il était une fois, en 1937 ,

 un petit garçon , Thierry,

thierry de brunhoff,chopin,piano,alfred cortot,grandes figures,mazurka,babar,en calcat,philippe cassard,france musique,stéphane goldet,schumann

 

qui perd son papa alors qu'il n'a que trois ans.

Il a deux frères, une maman, pianiste

 et  soeur de peintre,

il est élevé dans l'amour des arts.

Oui , mais , et Babar, alors ?

*



J'y viens.


Son papa s'appelait Jean 
 il dessinait,

et il inventa un personnage

tout gros ,tout gris,

qu'il nantit d'une nombreuse

et rigolote famille.

« Mariage et couronement du roi Babar et de la reine Céleste », aquarelle extraite d'Histoire de Babar, le petit éléphant (1931).

Babar était né sous le crayon et le pinceau

de Jean de BRUNHOFF.

 

*

medium_1_°_album_de_Jean_de_Brunhoff.jpg

*


Bon d'accord,

fada écrivassière,  mais Chopin alors,

et les mazurkas?


Qu'est-ce que c'est

que ce fatras bleu - là ?

 

 

J'y viens.


Thierry a 9 ans lorsqu'il est accueilli dans la classe de piano 
 d'Alfred Cortot

à l'Ecole Normale de Musique.

Il deviendra le disciple favori du Maître.

thierry de brunhoff,chopin,piano,alfred cortot,grandes figures,mazurka,babar,en calcat,philippe cassard,france musique,stéphane goldet,schumann

La discographie de Thierry de Brunhoff

est réduite, ses concerts furent

des moments de grâce aboutie, à Wagram,

au Théâtre des Champs Elysées.

Promis à une carrière exceptionnelle 

de récitaliste et d'enseignant,

en 1974, à 40 ans, Thierry quitte le monde,

et rejoint le grand silence

de l'abbaye bénédictine d'En Calcat où il devient

Frère Thierry Jean.

*

 

medium_en_calcat_vue_générale.jpg

*

De Babar à Chopin,

frère Thierry Jean , votre rarissime disque

qui réunit Weber,

 Chopin,

Schumann


éclaire notre univers étroit 
et ouvre

 les plus lumineuses perspectives ,

les portes des harmonies  les plus limpides.

 

 

 

 

 

la plus grave, la plus tragique,

le plus grand élan passionné

de Chopin pour sa Pologne.

"La noblesse et le dépouillement

 font la vie de Frère Thierry -Jean .


Ils étaient déjà dans  son jeu "

 

Martine Lecoeur

Télérama n°3144

 

Pour aller plus loin dans cette  découverte musicale, une émission encore disponible en podcast sur France Musique 

 

( sélectionner  avec clic droit et aller directement  sur le site )

 




http://www.francemusique.fr/emission/les-pianistes-paris/2014-ete/thierry-de-brunhoff-08-31-2014-16-00

http://www.francemusique.fr/player/resource/39839-47349



 

 

 

Commentaires

Babar le livres de mes "petis" devenus grands mais j'aime aussi Mozart et Chopin bises

Écrit par : mamita | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

j' adore Babar mais je ne connaissais pas l'histoire de ses " débuts" belle histoire de vie et de musique que tu nous fais découvrir avec frère Thierry Jean - merci une fois de plus pour ton érudition que tu nous fais partager -- amitiés astrée

Écrit par : -astrée | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

Bonjour Framboisine

Est-il le frère Jean dont tu as parlé dans une ancienne (12 à 18 mois) note, où un jeune homme un fois d'hiver, aide une vieille femme dans une ferme de tes montagnes et s'en va la besogne accomplie. J'avoue ne plus m'en souvenir avec netteté.


Merci pour l'éclairage nouveau du fils de Babar., nom que j'ai souvent confondu, quand j'étais minot, avec le Akbarr des musulmans : Allah al akbarr : Dieu est le plus grand !

Dire que je n'ai pas dit un mot sur Chopin ! Quel âne bâté je fais. Je l'écouterai en faisant sauter les crèpes aux raisins.

Porte toi bien !!

Bises du grillon

Écrit par : christian | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

Une belle farandole d'enchainements poétiques sur ton blog, on croit valser, la tête m'en tourne....

Chopin, j'aime bien,et même Babar dans un autre genre que tu décris à merveille....

Bonne journée de promenade romantique ..

Bises
hélène

Écrit par : hélène | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

Bravo pour cette description de Babar que je ne connaissais pas et je me demandais qui était Jean de Brunhoff dont certaines illustrations se retrouvent sur des coquetiers pour enfant (je suis collectionneur) et je pensais que c'était un producteur de cinéma... vraiment quel manque de culture.
Merci Framboisine.
Avec toutes mes amitiés.
Michel

Écrit par : Michel Lebel | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

pour avoir travaillé à "la lecture" en centres de loisirs, passionnants projets, pour avoir été enfant-lectrice, avoir eu des enfants-lecteurs, pour avoir des petites-filles-"lectrices", j'aime BABAR... et connais jean de Brunhoff.

je ne connaissais pas la belle histoie de Thierry de brunhoff : je trouve très "beau" ces "partir "pour des absolus, comme ça. Il faut un courage pas possible. chapeau ! Les mystiques sont des personnes qui m'étonnent et que j'admire.

merci à toi, ô toi du fatras !

béatrice

Écrit par : beatrice gabriot | 23/01/2009

Répondre à ce commentaire

en résumé, si Babar n'avait pas eu de si grosses papattes il aurait pu jouer divinement du Chopin ... Je me sauve avant de prendre une torniole....
J'aime Chopin, mais je reviendrais plus tard écouter pour l'instant c'est l'orchestre philarmonique de Berlin sur la 3 qui me régale d'une belle page de Carmen
Bises
ANNIE

Écrit par : Maminie | 24/01/2009

Répondre à ce commentaire

Bonsoir Fanfan,

Note riche.

Au risque de paraphraser Béa , je dirais que Babar est intemporel ,que nous l'avons aimé et que nos enfants et petits et encore d'autres à venir,écarquilleront les yeux devant tant de "bonhomie".

Chopin,je l'associe à POLLINI.

Et je découvre l'histoire de Thierry.

Merci pour cette note

Bises du soir

betty

Écrit par : betty | 25/01/2009

Répondre à ce commentaire

Merci pour ces pensées à propos de Thierry de Brunhoff, un génie laissé de côté par la presse musicale qui lui en veut probablement d'avoir quitté un univers qui n'était pas vraiment le sien. Il aurait parfaitement pu, il en avait tout à fait les moyens, devenir l'un des plus grands musiciens actuels. Il a fait le choix de se retirer pour consacrer sa vie à la prière, à l'amour, à la contemplation. Oui au silence, mais encore ne faut-il pas réduire ce mot en lui donnant une signification d'égocentrisme. Je connais personnellement cet homme et peux témoigner qu'il n'a rien d'un homme tourné vers lui-même. Sa musique, le si peu que les éditeurs nous laissent aujourd'hui - et c'est un scandale - incarne parfaitement la sensibilité, l'humilité, la profondeur, la spiritualité de ce disciple d'Alfred Cortot et d'Edwin Fischer.

Écrit par : Jean-Luc Rolland | 23/06/2009

Répondre à ce commentaire

Je viens de rentrer et lis avec joie le courriel de Fanfan que je remercie beaucoup.

Je suis en Bulgarie pour des cours et quelques séminaires que l'on m'a invités à donner.

N'ayant amené que quelques CDs avec moi en voyage (des cantates de Bach dans de merveilleuses interprétations, Masaaki Suzuki, et aussi Philipe Pierlot, Ricercar Consort, avec l'un des contre-ténors que je préfère, Carlos Mena, rempli lui aussi d'humilité, de bonté, de simplicité et d'un timbre sublime),
je n'ai pas emporté le EMI de Thierry de Brunhoff. Je viens d'écouter la mazurka sur votre site. Quelle beauté ! Cela m'émeut beaucoup, depuis Sofia d'entendre cette leçon d'humanité. Aucun accent inutile, un phrasé d'une élégance et en même temps d'une rigueur inimaginables. Quelle simplicité.
Ce musicien ne cherche pas à éblouir. Il aime la musique, souffre avec Chopin, avec nous, mais nous invite à espérer.
Il prie. Merci d'avoir choisi cette mazurka.
Je revois frère Thierry-Jean bientôt et lui parlerai de votre site.
Il n'aime pas que l'on parle trop de lui, mais il en sera touché.

Amitiés,

Jean-Luc

Écrit par : Jean-Luc Rolland | 23/06/2009

Répondre à ce commentaire

Faut te suivre mais on y arrive en prenant son temps. Toujours émouvant d'écouter Chopin surtout avec cette interprétation toute en douces nuances.
re-bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 18/08/2009

Répondre à ce commentaire

Une belle histoire, je ne savais pas que Babar était ainsi lié à Chopin.
Encore une chose apprise aujourd'hui ... merci Fanfan.
Bonne soirée
anita.

Écrit par : Anita | 18/08/2009

Répondre à ce commentaire

j'ai beaucoup de lacunes dans le domaine de la musique classique; tu devines pourquoi...
je ne connaissais pas davantage l'histoire de Babar...
bises furtives

Écrit par : henri | 19/04/2010

Répondre à ce commentaire

Comme beaucoup sans doute je ne connaissais Babar que pour avoir suivi avec mes enfants ses avantures à la télé.
Maintenant j'y penserai d'une autre façon.
J'ai apprécié ce concert de Chopin dont je ne me lasse pas.
Bonne journée
Anita.

Écrit par : Anita | 19/04/2010

Répondre à ce commentaire

J'ai lu avec grand plaisir votre témoignage. Thierry de Brunhoff est cousin germain de (feu) ma mère Virginie Sabouraud, et je me souviens très bien de lui avant qu'il n'entre dans les ordres. C'était un jeune homme blond, beau et charmant, outre que très doué. Je me souviens que sa décision, totalement inattendue, fut sur le moment un traumatisme pour sa famille, ce qui est compréhensible. Mais chacun doit suivre la voie qui est vraiment la sienne: Thierry a eu la chance de la découvrir.
Merci de conserver la mémoire des a vie "d'avant".

Nathalie Chassériau

Écrit par : nathalie chassériau | 10/08/2010

Répondre à ce commentaire

Merci d'avoir remis cette note. Le lien en Chopin et Babar est si bien amené.
Bon samedi
Bises
Geneviève qui retourne chez Anita

Écrit par : Geneviève | 03/12/2011

Répondre à ce commentaire

Merci de cette leçon... Beau dimanche avec bises x 2

Écrit par : patriarch | 13/01/2013

Répondre à ce commentaire

De nouveau cette belle note sur la musique et babar que nous avions perdu de vue depuis 2009! merci de nous la remettre en mémoire et bonne journée sous la grisaille d'hiver Chopin va nous
redonner le moral !! Astrée 10200

Écrit par : astree | 13/01/2013

Répondre à ce commentaire

Babar l'enfance de mes fils .....
J'ai lu avec intérêt ta note et pris un réel plaisir à écouter Chopin que j'aime beaucoup....C'est souvent qu'il accompagne mes journées.
Bon dimanche Fanfan
Bisous
Anita.

Écrit par : anita | 13/01/2013

Répondre à ce commentaire

Merci Françoise pour ces moments d'émotion dans nôtre monde de colère.
Avec vous j'ai retrouvé sur Yout.. le plaisir de redécouvrir des moments de douceur.
Bon après midi Fanfan.
Je vous embrasse.
Jeanne



.

Écrit par : jeanne | 09/11/2014

Répondre à ce commentaire

Tu fatigues ,ma vieille , repasser une note de 2009
mais je suppose que tu m'as bien fait rire avec ton comme chez Miss-moi.C'est bien de toi ça!!!
Bisous

Écrit par : heraime | 10/11/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique