logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

19/12/2013

Osmothèque, parfums et mémoire

 

 

Dans mon osmothèque, vous trouverez ,

- aiguilles de pin chauffées à blanc

par les torrides après midis ,

-les  forêts  de tous les résineux,

*

medium_cadre_aiguilles_sous_le_spins.jpg

*

- pluie d'été sur le jardin poussiéreux et brûlant,

- fraîcheur de l'herbe qu'on écrase entre ses doigts,

mêlant foin, menthe, sarriette,

*

medium_cadre_herbes_drorantes.jpg

*

- marée basse, vase, huître, sable mouillé,

- amalgame mystérieux de confiture,

lait chaud,

et touche de cire,

- le pain chaud,

- café torréfié ,

- amandes grillées,

-le foin coupé,

-l'indicible au creux  du  cou  bien aimé,

- jasmin, muguet , jacinthe,

roses et pivoines

giroflées,

mimosa,

lilas,

fraises des bois,

fleur de l'oranger,

iris,...

*

osmothèque,parfums,nez,odorat

medium_cadre_iris_nacré.jpg
medium_cadre_rose_rouge_perlée.jpg
medium_cadre_pétales_d_iris_mauve.2.jpg
medium_cadre_banettes.jpg
medium_cadre_avant_l_over_dose_de_roses.2.jpg

 osmothèque,parfums,nez,odorat

medium_cadre_muguet.jpg
medium_cadre_2_rose_perlée.jpg
medium_fleur_d_oranger.jpg
medium_cadre_jasmin.jpg
osmothèque,parfums,nez,odorat

*

 



L'Osmothèque, Conservatoire des Parfums,

conservatoire des souvenirs les plus tenaces,

ceux que nous restitue l'odorat, ce sens parfois négligé,

et pourtant qui est certainement le plus porteur d'émotions.



Gabriel Fauré


"Le Parfum Impérissable"

par Camille Maurane
podcast

Mais que sont les parfums,

ces compositions olfactives complexes et vénérées ?

*

Sur plusieurs notes,

je vous convierai au fabuleux voyage

au Pays des Senteurs.

Fermez les yeux,

ne regardez plus les images,

respirez, humez, enivrez -vous, savourez.

*

Et vous,

qu'y mettriez vous dans votre osmothèque personnelle ?

*

 

*

Commentaires

J'adore les odeurs, depuis mon enfance j'ai toujours eu le geste de porter au nez les objets les plus divers que je prenais, des parfums pas toujours agréables mais un réflexe que j'ai gardé, bien des odeurs reviennent, celle du bois que l'on travaille, rabote, dégauchi est fort prégnante, celle de la pourriture des forêts qui fait irrésistiblement penser aux cèpes, une plus personnelle celle des alliages de cuivre que j'adore frotter, celle de l'encens , de la dernière cérémonie funéraire, mystère transmis par ces fumées, je n'aime par contre pas celle du cambouis et des quelques excréments qu'il me faut retirer à notre basse-cour, travaux d'hygiène nécessaires mais peu ragoûtants, celle du tilleul en juin est délicieuse, j'aime aussi le parfum des châtaigniers en fleur, annonciateurs de l'été, de l'aubépine soeur du printemps, j'ai aussi souvenir du parfum entêtant des mélèzes lors d'une randonnée cycliste, nous montions le col du Granier, il avait plu et la forêt exsudait un bouquet inoubliable...
D'autres senteurs bien sûr et quand je vois mon fils aîné porter les doigts à son visage je me rends compte que l'avenir est assuré!

Écrit par : André | 18/12/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique