logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

16/01/2015

Les Bouddhas de Bâmiyân

En ces jours  de violence, d'intolérance, de  destruction, de haine

je remets  en ligne ce billet,

 

 

 l'Afghanistan qui fut  et est  frappé  de  plein fouet  par la folie destructrice et sanglante,

on s'attaque aux  symboles, et aux hommes.

Nous en savons quelque chose.

 

Et comme dirait quelqu'une , il reste le questionnement,

 

 

donc je n'irai pas en Afganistan, en Syrie non plus d'ailleurs...

 

La lecture  de "La Voie Cruelle"

Voie cruelle (La) Voir la quatrième de couverture

(Petite Bibliothèque Payot Voyageurs)

d'Ella MAILLART, m'a conduite jusqu'en Afghanistan  en 1939 au volant d'une Ford, voyage ethnologique et initiatique, dont je  vous reparlerai.  Presque parvenues au terme du voyage, les deux jeunes femmes passent par Bâmiyân...

 

 

st bamiyan illus ancne

gravure ancienne (19°)

En Afghanistan , le long  de la route de la Soie, s'élevaient  ces bouddhas gigantesques   au coeur des montagnes  de l 'Hindou Kouch à   2500 mètres d'altitude ; des moines  bouddhistes qui s'étaient joints aux caravanes, installèrent dans cette vallée  à partir du 2° siècle ce qui devint le  grand centre religieux et philosophique de Bâmiyân, lieu  de rencontre  entre l'Orient et l'Occident et où  se développèrent  de nouvelles formes d'art gréco-bouddhique.

La vallée   abritait des ermites et des moines qui vivaient dans  des cavernes  creusées dans  les falaises. De très nombreuses statues  de bouddhas  furent érigées dans des niches, et les cavernes étaient ornées par les moines  de  peintures  a fresca.

 

La ville de Bâmiyân recélait de véritables merveilles dont les plus importantes étaient  sans nul doute  les deux Bouddhas monumentaux (4° ou 5° siècle ) taillés directement dans la  falaise.  Ainsi, pendant plus  de  15  siècles, les Bouddhas de grés ont surplombé la ville  de Bâmiyân : une  de  35 mètres   de haut, colorée  de bleu, et l'autre, le Bouddha  Salsal, "la lumière  éclaire l'Univers " de  55 mètres, la plus haute représentation  du Bouddha dans le monde.

Après la naissance  de l'Islam, la cohabitation  Islam-Bouddhisme perdura  un bon siècle puis le Bouddhisme s'effaça  de la région . En 1222 , Gengis Khan et les Mongols détrusirent la ville . 

 

Image  du site  en 1963 , Bamiyan1963

 

 Le  1 ou 2 mars 2001 , les Talibans  attaquèrent le site des Bouddhas (chars, roquettes, armes automatiques ) et dynamitèrent les statues le vendredi 2 mars 2001 

 

Ces chefs -d'oeuvres universels  disparus à tout jamais, emportent la mémoire d'une pensée, d'une philosophie, d'un art d'exception.

Fichier:Tall-Buddha-Bamiyan F.Riviere.jpg

Bouddhas de Bamiyan cBouddhas de Bamiyan dBouddhas de Bamiyan b

Fichier:Taller Buddha of Bamiyan before and after destruction.jpg

 

source photographique, sites Internet

Commentaires

Et BOUM !!! Les fous de Dieu sont passés par là.
Bonne nuit
Bises
Geneviève

Écrit par : Geneviève | 10/10/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai vu le reportage télé. Tous ces fanatiques qui n'ont point de cervelle, feraient n'importe quoi au nom d'Allah... Triste perspective, tous ces trésors anéantis et ils peuvent continuer, aucun message d'où qu'il vienne ne les atteint dans leur oeuvre de destruction.....

La culture, le patrimoine, qu'est-ce pour eux????

Bises
hélène

Écrit par : hélène | 11/10/2012

Répondre à ce commentaire

ici les statues, ailleurs les livres...
ainsi va la "civilisation"
bises

Écrit par : henri | 11/10/2012

Répondre à ce commentaire

Comme une certaine grande bibliothèque jadis ;la haine ne connaît pas de frontière .Bises juju

Écrit par : heraime | 11/10/2012

Répondre à ce commentaire

Ceci nous invite à réfléchir sur l'état de néant que peut créer l'obscurantisme...et c'est dangereux pour l'humanité.

La méoire de l'Histoire est bafouée.

Comme Henri je dénonce tous les systèmes où la liberté peut être entravée

Bises Fanfan

Betty

Écrit par : betty | 13/10/2012

Répondre à ce commentaire

Si interessante note
pensées
Catherine

Écrit par : LADY CATHERINE | 13/10/2012

Répondre à ce commentaire

Le rapprochement du texte et de images est saisissant. Le papier fragile résiste mieux aux barbares que la pierre ! Raison de plus d'aimer les livres. Merci pour votre billet.

Écrit par : Cécédille | 28/10/2012

Répondre à ce commentaire

Bonjour Framboisine

Les mains suavement enduites d'huile d'olive, les paumes rougies par la "traite" de milliers de branchettes fruitières, je reprends le cours du blog pour me régaler des savoureuses notes.

Oui, il y a eu de tout temps de l'obscurantisme, et les jésuites au Mexique faisant des buchers avec les codex incas ne sont pas si lointain; Les statues seront reconstruites, les codex resteront en cendres. Il est loin le temps où le monde se mobilisait pour sauver le temple d'Abou Simbel !

Bises du grillon

Écrit par : Christian | 23/11/2012

Répondre à ce commentaire

Liberté de penser mots vains selon l'argent la puissance et la gloire qu'on en retire.
Rien ne change chez les humains.
Bonne journée Françoise.
Jeanne

Écrit par : jeanne | 15/01/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique