logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/03/2014

Scrutin municipal ...ou l'art du boomerang

 

« La portée nationale du scrutin : elle concerne le président de la

République, le gouvernement et la majorité.

  Rarement un président de la République, après de dix mois aux

responsabilités, n’aura connu d’échec plus cinglant, déconvenue plus

grande, défiance plus affirmée.

Il n’y a d’ailleurs aucun précédent d’une telle défaite. Le président

de la République avait dit qu’il entendrait le message des Français.

Maintenant, nous voulons entendre le président de la République.

Car, il y a eu un message : il suppose que l’on comprenne ce qu’est

la frustration de beaucoup de nos concitoyens par rapport

aux promesses non tenues en matière de pouvoir d’achat. Ce

message est aussi celui du rappel, au président de la République, à

son gouvernement, des valeurs républicaines – et notamment de la

laïcité. Ce message est aussi celui de l’exigence de justice sociale,

surtout à la veille de décisions importantes sur le plan économique

et social dans le contexte que l’on sait.

J’adresse, au nom même du Parti socialiste, deux exigences au

pouvoir :

 

 

la première est un remaniement du président de la République lui-

même et de sa politique ; cela vaut pour le comportement, mais

cela vaut surtout pour la politique telle qu’elle est menée.

 

La deuxième demande est pour une revalorisation immédiate des

petites retraites et des salaires. Pour les petites retraites, il faut

maintenant qu’il y ait une augmentation des pensions de réversion,

du minimum vieillesse et, d’une manière générale, du taux de

remplacement. Il faut aussi une revalorisation des salaires. Je

demande une anticipation de la revalorisation du smic dès le mois

prochain.

Mais, plus largement, pour prendre toute la mesure et du vote qui

vient de s’exprimer et de la situation économique et sociale, comme

des décisions qui doivent être prises, je demande au Premier

ministre qu’un débat sur les questions économiques, financières et

budgétaires soit ouvert dès la reprise des travaux du Parlement et

que, notamment sur les mesures qui doivent concerner le pouvoir

d’achat, il puisse y avoir la confrontation des propositions du

Premier ministre et du gouvernement et celles de l’opposition.

Le scrutin de dimanche doit donc être utile pour les Français qui

doivent être accompagnés dans leur vie quotidienne par des villes et

des départements qui eux-mêmes doivent porter des valeurs de

progrès et utile pour le pays si le gouvernement et le président de

la République n'en tirent les conclusions les plus évidentes. »

 

 

Qui parle avec  autant  de  verve  lucide  ?

 

Hein, qui ?  

 

   Petit  retour en arrière...quand  Hollande, premier  secrétaire

du PS battait déjà la campagne,   quand Hollande  était  dans

l'opposition,   quand  Hollande  sommet le président  Sarkozy  de

dissoudre,  de changer  sa politique, de revaloriser les petites

 retraites immédiatement et le smic le mois  prochain, 

  Hollande proposait

 

« un remaniement du Président lui-même », fustigeait les

« promesses non tenues », suggérait  de donner un coup

d’accélérateur au pouvoir d’achat. 

 

 

   C'était au lendemain des municipales  de  2008 , la droite  avait

subi une sévère déculottée, Sarkozy état président depuis 10 mois:

 

 Hollande  se présentait en redresseur  de  tords,  en  chef de

 l'opposition, en donneur de   leçons et de  conduite.

 

 Fasse qu'il en prenne  de la graine  aujourd'hui 24 mars 2014 ,

au lendemain d'une raclée encore plus sévère .

élections municipales,  vote,23 mars 2014,  Hollande,  donneur de   leçon,  ultimatum, remaniement,  démission, conclusions, scrutin, défaite,

 

 

 Souvent vote varie...

élections municipales,  vote,23 mars 2014,  Hollande,  donneur de   leçon,  ultimatum, remaniement,  démission, conclusions, scrutin, défaite,

 

  Hollande,  premier  secrétaire  du PS en 2008 , avait donné une

conférence  de presse pour commenter les résultats des élections

municipales  , catastrophiques pour l'UMP (42 villes basculant de

droite à gauche) . Relire aujourd'hui, 24 mars 2014 , la  fin  de

son discours , consacré à la portée nationale du scrutin , ne

manque pas  de sel ...

 

Et  ce  matin   à France Inter:

http://www.franceinter.fr/emission-le-7h43-la-branlee-a-change-de-camp


François Hollande invité de RTL (17 mars 2008)

Commentaires

Il est moins guilleret aujourd'hui le président normal.
J'ai regardé et écouté Nicolas Canteloup ce soir sur TF1, il m'a bien amusée imitant Hollande.
Il n'imaginait pas en 2008, qu'il pourrait se trouver dans une situation identique à la droite.
Ainsi va la vie et c'est bien fait pour lui.
Bises
Geneviève

Écrit par : Genevieve | 24/03/2014

Répondre à ce commentaire

Pauvre Président ! Quel guignol.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 25/03/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique