logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/03/2014

Le collier rouge

 

jean christophe  ruffin,le collier rouge,guerre de  14 - 18,chien,loyauté,fidélité,académie française

 

  Le constat est accablant,

  la lecture  s'étiole

 il paraît que  de moins en moins  de Français arrivent à terminer  un livre.............................par an ...

 

  Quand on sait   le peu d'intérêt porté même par les seniors retraités  aux livres, ( il n'y a  donc  pas  que les jeunes générations  qui abandonnent le livre ), quand  on sait que l'argument  avancé est le manque   de temps, quand on sait que le Français consacre  en moyenne 3 heures 50 par jour  à la télévision, on comprend mieux le désintérêt total engendré par des pages   qui relatent le plaisir   de lire,

 

                                         et je m'obstine !

 

________________

 

 

Trois voix,

 

 celle d'un chien  celle d'un juge militaire, celle  de l'homme  emprisonné dans une caserne  désaffectée , qui se raconte  et  raconte   :

Salonique, une guerre loin, loin si loin, des lectures,

un engagement...

 

chaque  personnage  dans une  sorte de huis clos mental,

 

                             vont-ils  se rejoindre?

leurs  vies, leurs expériences, tout les mure dans l'incompréhension l'un de l'autre , l'absence  de communication, et pourtant, ils  se  rejoindront...


                       Choisir la voie, mais laquelle?

 

le dernier roman  de  Jean Christophe  RUFFIN,  roman  court, dense, énigmatique.

 

 Qu'a fait cet homme pour être  ainsi emprisonné  au sortir de la guerre de 14 -18?  

 Pourquoi ce chien qui hurle et aboie jour et nuit  devant la prison de cette petite  ville du Berry dans la chaleur de l'été 1919 ?

 

  Lentement, Ruffin distille les indices,

 il est question d'un 14 juillet, du chien qui revient sans  cesse dans l'énigme, une personnalité qui se  dessine, une femme , la quatrième voix, la seule voie ?...

on suit  avec passion  le cheminement vers la résolution, 

 

 Ruffin cisèle  le bref roman  de  sa plume incisive et précise, on aime  cette écriture efficace et belle, poétique et simple, on aime les atmosphères qu'il crée, les personnages  humains , si humains, la loyauté, la fidélité.

 

  On plébiscite   à nouveau   l'écrivain Ruffin pour  ce  beau roman  qui n’est pas un énième roman  sur la  guerre mais bien sur   l'après  guerre.

 

"Le collier rouge  "

collection blanche  Gallimard

ruffin le collier rouge.jpg

Commentaires

tu me mets l'eau à la bouche, mais je suis pour l'instant dans une période dessin et prête peu l'oreille aux sirènes même d'Arcachon, quant au beth ceü il doit être comme la Bigorre noyé sous des lambeaux de brume, le deuil de toque manette, feu Dédé Labarrère?
bises
Dédé

Écrit par : André LUCAS | 26/03/2014

La télévision a tué un peu le goût de la lecture. On voit vivre les personnages, cela bouge et tient davantage compagnie aux solitaires. Néanmoins je le metsd toujours au courant des livres nouveaux:
Bises
Hélène

Écrit par : hélène | 28/03/2014

Trop pessimiste cette analyse du recul de la lecture ! un article de la croix il y quelques jours
donnait des chiffres plus optimistes ! autour de moi je connais de très nombreux lecteurs MÊME CHEZ LES JEUNES --- Ruffin est un excellent écrivain avez vous lu son " compostelle " paru en décembre !
P S ( nos bibliothèques rurales marchent très bien même dans un village de 300 habitants)
bonne journée N-

Écrit par : astree | 28/03/2014

Je fais donc partie des seignors qui lisent, j'en ai toujours un à portée de main.....
Et je ne saurais passer une journée sans l'avoir ouvert.....
Je me rappelle mes anciennes collègues de travail qui me disaient, moi je n'ai pas le temps de lire !!!! et je répondais quand on aime on trouve toujours du temps
Bonne journée
Bisous
Anita

Écrit par : anita | 28/03/2014

Comme c' est drôle...Je découvre ton billet en rentrant de la médiathèque...!!
Tu me donnes donc le premier auteur à découvrir pour ma prochaine visite...:-)
Il faut aussi que je te dise :
À chaque fois que je viens chez toi ," fatras en bleu " est associé pour moi à " Gazelle..."
Je pense souvent à elle bien que ne l' ayant pas connue réellement...
Tu vois , amitié virtuelle ...pas tant que ça...Pourquoi ? Parce que c' était " Elle "..:-)

Tu sais que mon agaçante ...trois semaine après , dans mon petit vase , continue à faire éclore ses derniers boutons...incroyable réserve de puissance de vie dans sa tige ô combien nourricière !
De tout coeur je t' embrasse

Écrit par : Mathilde | 28/03/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique