logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2014

Suneung

Vous cherchez  à confectionner  des bombes ?

 

                Rien de plus simple,

 

 point   de formules  chimiques : suivez à la lettre le cursus des étudiants sud coréens , bombes humaines pour eux mêmes et pour autrui.

 

 L'argent  ouvre des portes,  les cours particuliers  à 700 euro l'un, réservés à l'élite richissime du pays.  Les autres  se débrouillent  comme ils  le peuvent pour accéder aux meilleures places ( la meilleur place ) du Suneung, l'équivalent  du baccalauréat français, sésame  vers les université les plus prestigieuses.

 

 

SUNEUNG 명왕성 est un  thriller terrible,Suneung affiche

dans lequel  ces  adolescents, victimes du système,  se transforment  en  bourreaux pour ceux qui les dépassent.  Car il faut être le meilleur, le  premier, et alors dans cette course effrénée, tout devient possible...Pluto 1 Suneung (Shin Su won, 2012)

 

 Flirt avec la folie, violence, cruauté, sadisme, viol, harcèlement, déshumanisation, négation  de tout rapport humain véritable, négation de l'amitié, négation de soi même, plus aucune notion  du bien et du mal, jusqu'à l'absurde. La réussite  a un prix. Le prix du sang ?

Pluto 2 Suneung (Shin Su won, 2012)

  Un film  parfois mal fichu,  violent, avec des allers - retours incessants  dans le temps, mais un documentaire sur l'état des lieux  de l'enseignement en Corée du sud, compétition, épuisement  des élèves  jusqu'à la torture   et le crime.

 

  Les outrances  du scénario   rendent parfois le film  peu crédible, ( dommage ...) mais l'ensemble est  haletant et nous donne froid  dans le dos. Musique  formidable. Acteurs   épatants.

Suneung, Shin Su-Won,Corée du Sud,  université, concours, thriller,

 

 

 documents sur le film :

Connaissez-vous le Suneung ? En Corée du Sud, il équivaut à notre baccalauréat, à un ­détail près : mieux les candidats seront classés, plus belle sera leur vie, de l'université où ils étudieront au métier qu'ils exerceront, en passant par les gens qu'ils fréquenteront... Shin Su-won connaît bien le sujet, elle qui fut un jour enseignante : les classes d'élite, l'ultra-compétitivité, les tutorats privés et les suicides (en Corée du Sud, les adolescents se tuent plus qu'ailleurs). Plutôt que d'opter pour le film-dossier, elle a opté pour le cinéma de genre. Et si elle s'embrouille un peu dans les fils de l'intrigue, elle soigne bien ses atmosphères. Le lycée devient un lieu dangereux où l'on sadise à loisir, où règne une secte maléfique qui s'emploie à éliminer la concurrence... L'outrance assumée renforce la critique sociale en pointant l'absurdité et la perversité du système scolaire coréen : seuls les (très) riches peuvent payer à leurs enfants des cours particuliers à... 700 euros la séance. Les autres iront grossir les rangs de la génération perdue. A moins qu'une révolte soudaine..
En savoir plus sur http://www.telerama.fr/cinema/films/suneung,489549.php#F7cuUh9O8tCg6VjK.9

 

 

émission de Paula  Jacques à  écouter ( passionnant )

http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=865024

 

 En Corée du Sud, chaque année  la réussite au Suneung, l’examen d’entrée aux  universités de l’élite donne lieu à une compétition obsessionnelle et si féroce  qu’elle peut aller jusqu’à éliminer un candidat mieux  classé.  Ainsi, lorsque Yujin le premier de la classe  est retrouvé assassiné à coups de batte de baseball,  les soupçons se portent tout naturellement sur June, le brillant second, issu lui, d’un milieu très, trop modeste. Conscient qu’on joue avec lui comme le chat avec la souris, June  décide de rendre œil pour œil et dent pour dent.  « Suneung » est un thriller palpitant et  un terrible réquisitoire contre les valeurs de la société sud coréenne. C’est aussi  le deuxième long métrage de Shin Su-Won,  une jeune Coréenne cinéaste, c’est déjà en soi un événement,  elle a commencé par enseigner justement dans ce genre d’établissement. Elle sera, grâce à Christine Haas  qui l’a rencontrée, la seconde invitée de cette Cosmopolitaine.  

 

Commentaires

J'avais déjà entendu ça quelque part ;marcher sur les autres à n'importe quel prix,ça donne une idée de ce qui se passe dans ces pays.OU est passé l'amour de l'autre ,la tolérance envers le plus faible.Quelle horreur !Bises

Écrit par : heraime | 25/04/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique