logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/05/2014

"Qu'un sang impur abreuve nos sillons " Lambert ! tu me déçois!

 et voilà !

encore une interprétation erronée des paroles  de   la Marseillaise,  désolée et peinée  que mon cher Lambert Wilson  se soit fait    avoir, lui aussi,

 

lambert wilson,flop,racisme,xénophobie,festival de   cannes,la marseillaise,bataille de valmy,rouget de lisle,révolution,sang impur,noblesse,roturier

 

 

  Le maître  de  cérémonie  du Festival  de  Cannes n'aime pas l'hymne français.

  Alors  que Christine Taubira refuse  de le chanter pour mieux l'écouter (sic), l'acteur, lui, a dénoncé les paroles au micro de RTL :  Elles sont  épouvantables, sanguinaires, d'un autre temps,racistes et xénophobes. La musique est fantastique . Il y a pas mal  de paroles  qui passent et certaines qui sont inécoutables.  Un exemple : Quand j'entends "Qu'un sang impur abreuve nos sillons ! " je suis sidéré qu'on continue à chanter ça !

 

---------------------

______

 Pour mon cher Lambert Wilson, dont j'ai toujours aimé le jeu, la délicatesse, le professionnalisme intelligent, pour lui, rediffusion  de cette note explicative, peut être la lira-t-il, qui sait ?

 

 

avril 1792 , Strasbourg

 Rouget de Lisle  compose pour Le Chant pour  l'Armée  du RhinRouget de Lisle chantant La Marseillaise pour la première fois à l'hôtel de ville de Strasbourg ou chez Dietrich en 1792 (Pils, 1849).

 

 La Bataille de Valmy  en juillet illustre parfaitement le vers qui

vaut encore à l'hymne  national d'être taxé de violent, de

barbare, de raciste  envers l'ennemi,

 

"qu'un sang impur abreuve nos sillons "

 Valmy  est la Première Victoire de l'Armée Révolutionnaire Française

 

  Valmy, victoire sur les Austro-Prussiens, (Goethe était aux côtés

du Duc  de Saxe -Weimar)  avec une armée  levée

en hâte, mal équipée,où cohabitent  volontaires,  fédérés

et soldats de l’Ancien Régime, tout le petit peuple . C’est là  que

l'on va  les entendre entonner le Chant de l'Armée du Rhin pour la première fois.La bataille de Valmy. le 20 septembre 1792, peinture d'Horace Vernet, 1826.

 

 

         "qu'un sang impur  abreuve nos sillons "...

 

 

  Jusque là, la guerre était l'affaire de la Noblesse qui dirigeait

les opérations et commandait. Pour la première fois, c’est le

peuple  qui monte au front, prend la direction de la bataille.  

 

 Le sang pur des nobles,celui qui refusait la mixité, n'est pas là

  

 la noblesse a fui, quitté les  rangs de l'armée,le Général

Kellerman appelle  les membres  de  ses troupes  "Camarades "

 

Reste donc le sang impur, celui de ces volontaires, de  ces

fédérés, qui donnent leur vie pour la Patrie, qui versent leur

"sang impur" dans les sillons  du champ de bataille, dans les

sillons  de tout le pays. 

 

Un hymne  aux soldats  volontaires  de la Révolution, relisez, relisez l' exhortation à l'idéal révolutionnaire,

 

 Allons enfants de la Patrie

Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie
L'étendard sanglant est levé
Entendez-vous dans nos campagnes
Mugir ces féroces soldats?
Ils viennent jusque dans vos bras.
Égorger vos fils, vos compagnes!

Aux armes citoyens
Formez vos bataillons
Marchons, marchons
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons

Que veut cette horde d'esclaves
De traîtres, de rois conjurés?
Pour qui ces ignobles entraves
Ces fers dès longtemps préparés?
Français, pour nous, ah! quel outrage
Quels transports il doit exciter?
C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage!

Quoi ces cohortes étrangères!
Feraient la loi dans nos foyers!
Quoi! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fils guerriers!
Grand Dieu! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres des destinées.

Tremblez, tyrans et vous perfides
L'opprobre de tous les partis
Tremblez! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix!
Tout est soldat pour vous combattre
S'ils tombent, nos jeunes héros
La France en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre.

Français, en guerriers magnanimes
Portez ou retenez vos coups!
Épargnez ces tristes victimes
À regret s'armant contre nous
Mais ces despotes sanguinaires
Mais ces complices de Bouillé
Tous ces tigres qui, sans pitié
Déchirent le sein de leur mère!

Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre!

Amour sacré de la Patrie
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie
Combats avec tes défenseurs!
Sous nos drapeaux, que la victoire
Accoure à tes mâles accents
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire!

 

Commentaires

Palsambleu! ventre saint gris et jarnicoton!
donc petite piqûre de rappel pour les oublieux qui veulent changer
notre hymne!
petit souvenir de l'homme à la tête de chou qui avait osé adapter les paroles!
mais bravo pour ce bel hommage aux soldats de l'an II !
le moulin de Valmy est resté dans les mémoires des élèves d'alors qui étudiaient
l'histoire comme le ...caté!
bises
Dédé

Écrit par : André LUCAS | 29/04/2014

L’historique de notre Marseillaise est un petit peu connu tout de même et Je doute que Lambert Wilson n’en sache pas tout autant que nous autres.

Les paroles en sont très «chargées» et franchement je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas évoluer en mettant davantage en valeur une volonté de pacifisme…. D’autant plus qu’on a bien fait évoluer les armes pour tuer. Entre faire évoluer les armes ou faire évoluer les paroles d’un hymne… mon choix est tout fait. Pour moi c’est la 2ème solution.

Bon week-end à toi.

Écrit par : Monique C | 16/05/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique