logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/05/2014

Bordeaux, concert à l'Auditorium

 

Temps pourri,  (tiens, il y  avait longtemps...) on prend la route,  

 

covoiturage avec  deux  étudiants très sympas  jusqu'à Bordeaux

 

(vous connaissez le covoiturage? c'est vraiment un truc  formidable )

 

concert à l'auditorium cours Georges Clemenceau,

l’occasion de tester la nouveauté  bordelaise tout

neuve, acoustique magnifique,  beauté plastique du lieu,

 j'ai adoré!

 

bordeaux, auditorium, récital, Stéphane Degout,  Simon, Lepper, ballades

 

 récital  baryton -piano,

 

Stéphane  Degout et Simon Lepper,  

 

programme  vu   cet hiver, billets  aussitôt  pris , les Dichterliebe  de Schumann, et les Trois Sonnets de Pétrarque  de Liszt,

pour les entendre je pars  en marchant même  sur  les genoux!  

 

Raté. Changement  de programme,  

 

Voix  sublime  de Degout, profonde  comme j'aime, 

première partie,  vraiment  difficile :

 

un programme  noir, noir, noir,   jugez  -en , mais  les textes en allemand, ne peuvent  dissimuler les angoisses portées par les musiques  de

Schubert (Le Nain ),  Carl Löewe ( Edward ), Schumann (Belsatzar ), Liszt ( Les Trois Tziganes ) Kurt  Weill (Ballade  de la jeune fille noyée)  et Hugo Wolf ( Le cavalier de feu )

 

Oui, première partie musicalement  magnifique, mais psychologiquement éprouvante, avec des œuvres  à la portée  théâtrale ,  ballades  sous  forme d’opéras miniatures, dans lesquelles  monde musical et littéraire se rencontrent fusionnellement.   Remarquables prestations des deux artistes, mais sentiment  d’oppression.

 La deuxième partie reprend la même thématique  désespérée avec Automne  de  Gabriel Fauré et  les trois mélodies de l'Horizon Chimérique,

 nous allons enfin retrouver l'espace romantique idéal du sentiment  amoureux dans l'Italie rêvée de  Franz Liszt avec "Les Trois Sonnets de Pétrarque "  

"Tre sonetti di Petrarca"

(1883 pour la version vocale )

( la partie piano est  éblouissante, comme  toujours chez Franz  Liszt)

 

Capté par France Musique, vous pourrez entendre le récital " Ballades  " le 14 mai à 14 heures

 

 

 

Stéphane Degout / Simon Lepper

Stéphane Degout / Simon Lepper

Artiste lyrique de l’année aux Victoires de la musique en 2012, avec ses nombreux succès à l’opéra (Pelléas au M.E.T avec Simon Rattle en 2011 et à Paris sous la direction de Philippe Jordan en 2012 ou rôle-titre d’Hamlet au Theater an der Wien et à La Monnaie de Bruxelles sous la direction de Marc Minkowski en 2012), Stéphane Degout reste de  soir fidèle au genre intimiste de la mélodie. 

 

 

L'AUDITORIUM  de  BORDEAUX ( article  de presse  publié   au moment  de l'inauguration )

bordeaux, auditorium, récital, Stéphane Degout,  Simon, Lepper, ballades

 « La réussite est totale côté scène et côté salle », confirme la violoncelliste Anne Gastinel. En première partie de concert, elle a donné une lecture profondément émouvante de Tout un monde lointain d’Henri Dutilleux, chef-d’œuvre en parfaite osmose avec son archet poétique qui distille notamment des aigus d’une beauté ineffable. Puis l’artiste s’est mêlée au public pour goûter, en spectatrice, les éclats et les frissons ravéliens.

DÉFI ARCHITECTURAL

bordeaux,auditorium,récital,ballades,stéphane degout,simon lepper,liszt,scubert,schumann,löwe,weil,wolf,fauré

 

 

Avec ses 1 440 places, le vaste auditorium cache bien son jeu. Sur le cours Clemenceau, en plein centre-ville, sa façade affiche une élégance sobre, totalement intégrée aux immeubles environnants. Rien d’intimidant dans cette entrée plus haute que large, dont la pierre blanche et les portes vitrées invitent à pénétrer plus avant.

Dans le hall à taille humaine aménagé sans ostentation, le public est accueilli par des ouvreuses et ouvreurs souriants bien qu’un peu fébriles  dont les écharpes de soie bordeaux et vieil or apportent leur note de couleur. Un escalier par ici, une coursive par là, une porte franchie…

bordeaux,auditorium,récital,ballades,stéphane degout,simon lepper,liszt,scubert,schumann,löwe,weil,wolf,fauré

Et soudain, un vaste volume s’offre à la vue. La surprise est réelle, sous le regard amusé de Michel Pétuaud-Létang, l’architecte des lieux.

bordeaux,auditorium,récital,ballades,stéphane degout,simon lepper,liszt,scubert,schumann,löwe,weil,wolf,fauré

 

 « Ce n’était pas le moindre des défis que d’inscrire cet espace au cœur d’un bâtiment enclavé. La large scène, le parterre, la corbeille et les balcons, sans compter la fosse d’orchestre (jusqu’à 120 instrumentistes) pour les représentations lyriques, prévues dans le cahier des charges de l'auditorium, constituent un ensemble imposant", explique-t-il.

bordeaux, auditorium, récital, Stéphane Degout,  Simon, Lepper, ballades

DES SPECTATEURS PLUS PROCHES DES ARTISTES

 

Les anciens locaux d’un cinéma Gaumont, fermé de longue date, sont désormais consacrés à la musique, classique avant tout mais aussi jazz et actuelle, notamment dans la salle de 300 places, baptisée Henri Sauguet (natif de Bordeaux), petite sœur de l’auditorium qui, lui, porte le nom d’Henri Dutilleux.

 « Parmi les atouts de l’auditorium Dutilleux, poursuit Michel Pétuaud-Létang, la proximité remarquable entre les spectateurs et les artistes (l’auditeur le plus éloigné n’est qu’à 24 mètres de la scène) et la climatisation révolutionnaire ! » 

Adieu les systèmes ronronnants, voire vrombissants, qui polluent les pianissimi et meublent désagréablement les silences, grâce à une circulation d’air frais capté à l’extérieur de l’édifice pour se répandre ensuite, par gravité, du haut en bas de la salle. Une formidable trouvaille qui demandera peut-être quelques ajustements, si l’on en juge par les écharpes et les cols serrés autour de gorges frileuses au fur et à mesure de la soirée…

Le bois clair et les sièges de velours fuchsia apportent leur gaîté à la salle dont le plan harmonieux – sans grande audace peut-être – place la scène au milieu des spectateurs. Mais on s’y sent bien, « tellement mieux qu’au Palais des sports, si peu adapté à la musique, où se déroulaient jusqu’ici les grands concerts symphoniques », témoigne une auditrice enthousiaste.

bordeaux,auditorium,récital,ballades,stéphane degout,simon lepper,liszt,scubert,schumann,löwe,weil,wolf,fauré

 

 

Commentaires

Bordeaux s'est doté d'un auditorium digne de grandes capitales, pour notre part nous ne connaissons que le Zénith à Pau et à Toulouse, à voir les photos on imagine que tout a été fait pour le confort physique et audio, la musique dans ces conditions n'a rien à voir avec une salle banale!
bises
Dédé

Écrit par : André LUCAS | 03/05/2014

Répondre à ce commentaire

ce beau commentaire sur une bonne soirée musicale bien qu'un peu sombre nous fait encore plus
regretter d'être éloigné par les kms de tout centre musical --- heureusement il y a MEZZO samedi soir la chaine retransmettait la dernière représentation au MEET de NATALIE DESAIX dans Lucia de Lammermoor sublime !!! j' ai eu le plaisir de la voir chanter il y a trois ans à AIX la traviata
elle vient de prendre sa " retraite" vocale et va se consacrer à l' enseignement --- mais je crois que FANFAN n' aime pas trop l' opéra ??? bonne journée tante astridelle

Écrit par : astree | 05/05/2014

Répondre à ce commentaire

Tante Astridelle se trompe, Mozart, Haendel, Richard Strauss, et même plus récemment , les Italiens... et oui, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas!

Écrit par : fanfan du fatras | 05/05/2014

Répondre à ce commentaire

ALors BRAVO et vive l' opéra tante astridelle est ravie de reconnaitre son erreur ! je vous embrasse chère nièce ---N astridelle

Écrit par : astree | 05/05/2014

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique