logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/05/2015

Jacques LUSSEYRAN

   

Si vous  ne deviez  lire qu'un livre cette année,  que  ce soit l'admirable opus que Jérome GARCIN nous  propose avec  

 

" Le Voyant "

 

Qui connaît  dans notre  hexagone le nom de Jacques Lusseyran?

 

QUI ?



 

  né le 19 septembre 1924 à Paris et mort  à 47 ans  dans un accident  de voiture   le 27 juillet  1971  

 

 

 Un petit garçon heureux, puis un accident  qui le prive  de la  vue ; sa  vie véritable commence  alors.

 

 Enfant  brillantissime, il fait des études remarquables,  latiniste, germanophone, il est un lecteur intarissable, d'une culture élevée, tout en  utilisant son intelligence, sa curiosité , ses sens pour la découverte de  TOUT !

 

 La guerre éclate, il écoute fébrilement   Londres, crée dans  son établissement   le Réseau des Volontaires  de la Liberté, futur " Mouvement  de  Défense de  la France "

chef  de réseau , il  obtient  à 17 ans son baccalauréat  à Louis le  Grand    avec mention TB, prépare    Normale  Sup, mais là ..........................les lois iniques de Vichy lui interdisent   comme aveugle de concourir, un décret ( juillet 1942 ) rédigé par  Jérôme  Carcopino , dir  de No Sup, secrétaire  d'Etat à l'Education,  fermant  les portes de l'enseignement, de la magistrature, de la diplomatie et de l'administration financière aux aveugles, manchots, unijambistes et bossus , à tous ceux  dont le  corps  est "difforme " ou n'est pas " entier " ...

Le Mouvement  La Défense  de la France prend   de l'ampleur, Jacques est arrêté, déporté à Buchenwald...

 

Je vous laisse découvrir la suite 

et comment  notre beau pays à  " reconnu " ce résistant extraordinaire, 

ah si, pardon, il fuit fait chevalier de la légion d'Honneur, comme  tout le monde, mais Lusseyran  ce n'était pas tout le monde.

 

   La France  l'a négligé, l'Histoire l'a oublié.

  Jérôme Garcin redresse cette injustice avec grâce, talent, empathie fraternelle, et intelligence. Merci à lui.

ci dessous, une photo de Jacques Lusseyran,  en compagnie  d'Albert  Camus et    de  sa femme Jacqueline  Pardon 

 

Jacques Lusseyran avec sa femme, Jacqueline Pardon, et Albert Camus, à Angers en 1953. (©DR)

Commentaires

Combien d'illustres inconnus sont entrés dans la résistance !!!Rendre hommage à l'un d’entre eux
n'est que justice.Bises ma JUJU

Écrit par : heraime | 13/05/2015

Répondre à ce commentaire

EH bien tante Astridelle au temps de sa jeunesse " libraire " au gai savoir
a fait la promotion de son livre qui venait de sortir et j' ai eu le bonheur de lui en vendre
durant toute une saison plusieurs douzaines !!!

c' était dans une autre époque au siècle dernier !!!!

Écrit par : astree | 18/05/2015

Répondre à ce commentaire

Le livre dont je parle est paru en 1953 " et la lumière fut" ce fut son premier livre mais
il en a écrit d'autres à l' époque on ne parlait pas de lui en tant que résistant mais en tant que littéraire--- le Figaro avait fait un bel article sur lui et son livre ---

Écrit par : astree | 18/05/2015

Répondre à ce commentaire

Merci ma chère Tante Astridelle préférée pour ce commentaire qui me fait chaud au coeur, Lusseyran n'est donc pas pas définitivement oublié !... mais je suis quand même étonnée à chaque fois de constater le désintérêt quasi total pour les billets sur la littérature, le cinéma, ou autres, O tempora, O mores............................. et je presiste, mes notes ne sont pas là pour satisfaire quelque ego, mais pour permettre , même à un seul lecteur d'aller vers une découverte

Il m'arrive d'avoir 14 000 pages ouvertes un seul jour, et je me dis que sur le nombre, peut être UN en tirera profit, c'est mon souhait le plus cher

Mille tendres affections à vous, ma chère Tante.

Écrit par : fanfan du fatras | 18/05/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique