logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

13/06/2015

"L'Affaire " Vincent Lambert

  Je ne sais pas :

 où finit l'humanité , où commence l'euthanasie ,  jusqu'où peut  - on aller ? je ne sais pas,

je n'ai ni  les  compétences ni les informations pour jauger, et ne suis rien pour prendre parti, ni donner des leçons de bonne conduite à qui  que  ce soit.

  Je suis admirative devant tous ceux qui , dans un sens ou l'autre,  prennent position avec  véhémence et autorité, ceux  qui savent où  se  situe la vérité,  sanctionnent,  condamnent, dictent, ils sont  sans  doute  bien informés,  incollables, et sur les lois,  et sur l'Etre Humain . 

 

 

Mais dans un autre  genre : ( je ne pratique aucun  amalgame,

c'est juste une remarque personnelle, très éloignée  du débat

en cours )

 

 me revient seulement en mémoire l'histoire  de  cet enfant, né avec toutes les malchances, héréditaires et alcooliques, né avec toutes les chances d'être un  vrai débile , né avec tous les handicaps  que la vie peut offrir,  

 

 aujourd'hui, on aurait sans doute suggérer à sa mère  de  supprimer ce foetus  mal parti,  on aurait....

 

 

    supprimer un enfant  oui, et alors ? 

 

 cela  se fait tous les jours, oui, mais celui auquel je pense, avec  un père alccolique et brutal, une mère en dépression pathologique  gravissime, des frères et  soeurs morts-nés, avec un passif  si  lourd,  cet enfant,  c'était,  

c'était,  

 

 

c'était  

 

 

 

 

 

                  Ludwig Van Beethoven.

 

 

 

 

 

Commentaires

Voilà pourquoi la vie est si précieuse et le débat si difficile.
Belle journée pluvieuse ?
Christiane

Écrit par : Christiane Dufont | 12/06/2015

Répondre à ce commentaire

Dur dur de se faire une opinion impartiale dans cette douloureuse affaire. Malheureusement, en dehors du strict sort médical de cet homme, il existe certainement des dessous sordides ou inavouables publiquement. Et la dessus l'on demande à des médecins une décision irréversible ou non alors qu'ils savent que rien dans leur savoir n'est ni tout blanc, ni tout noir. Mais l'on ne peut pas non plus décider éternellement de ne rien décider en se repassant le malade d'hopital en hopital en éspérant une thérapie miraculeuse et inconnue oeuvre d'un découvreur voulant rester dans l'ombre alors que l'on sait très bien que ce n'est pas le genre de la profession.

Écrit par : renard le vieux | 12/06/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique