logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/08/2015

Quand s'invitent les mirabelles de l'amitié

Nous aussi, en Pyrénées, nous savons faire  des bloguinades,

 

mais je préfère le terme  de  rencontres  amicales,

 

car , en principe, les  dites bloguinades

 

 

 invitent l'ensemble des participants aux blogs,

 

là, nous étions   en petit comité,

 

comme  celà  semble être  devenu  la coutume,

 

restreint et  pré sélectionné.

 

Je vous propose donc

 

quelques  lignes et images  de  cette  belle rencontre

 

 aux confins des Baronies

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 Un  saut  de puce  vers l'est, vers les Hautes - Pyrénées, sur la

route de Bagnères, rencontrer André et sa  charmante épouse

Annie, 

 

 tout deux , si sympathiques et chaleureux, vivant  dans un écrin,  un paradis, un lieu protégé, qui semble ignorer les tracas      citadins, un jardin - potager,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

    des  moutons  , tondeuses naturelles, friands de

    pommes,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

un poulailler et ses occupantes  en nombre et espèces

diverses , des pommiers,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

des figuiers, des poiriers de Saint Jean,

un mirabellier qui croule cette année  sous les fruits.

 Partager des anecdotes, prendre un réel plaisir à la rencontre,

savourer  la tarte d'Annie,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 

  et un  vin d'Alsace que  la conduite m'a interdit d'honorer

  trop  avant, recueillir pieusement la recette des gaufres

  locales...........

  Déguster les perles d'or tombées à terre, mettre en bouche ces

 fragments de soleil, sucrés, juteux, et ramener par kilos,

 pommes, mirabelles, et autres délices  de ce paradis bigourdan.

 Retour  dans la voiture embaumée par les parfums  des fruits 

 tout  chauds  de  cette  belle journée d'été.

  Et   se mettre  au travail : 

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 Dénoyauter  les mirabelles  d'août est un travail exigeant,

lent, qui tache les mains  irrémédiablement  d'un jaune tanique,

qui demande précision du scalpel pour ôter  proprement  la petite

boule  boisée, risque  pour les quenottes , au beau milieu de la

tarte  moelleuse qui s'annonce.

( Annie et moi allons  faire un concours.

Et ensuite, nous nous mettrons aux gaufres ,clin d'oeil, André ...)

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 

mirabelles,tarte,dénoyauter,évocation,gourmandise,patrick süskind,le parfum

Mais dénoyauter les mirabelles, c'est pour moi, aussitôt que les

fruits dorés, gorgés  de  soleil et de  sucre roulent  sous  mes

doigts, l'évocation intime et puissante  de   ce beau roman de

Patrick Süskind,

plus précisément du passage  où le héros Jean-Baptiste Grenouille

pénètre dans  cette arrière -cour  du Paris du XVIII° siècle

après avoir, narines ouvertes et yeux fermés, suivi le ruban du

parfum qui le  guidait jusque là.

 

 Là, une jeune fille, là des mirabelles, là, le début d'une

prodiguieuse  histoire...

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 

..." Il s'avança lentement  vers la jeune fille, s'approcha

 encore  pénétra  sous l'auvent et s'immobilisa à un pas d'elle .

 Elle  ne l'entendit pas.

 Elle était  rousse et portait une robe grise sans manches.

 Ses bras étaient très blancs, et ses mains jaunies par les

mirabelles qu'elle avait entaillées. Grenouille était penché au-

dessus d'elle et aspirait maintenant son parfum sans aucun

mélange, tel qu'il montait de sa nuque, de ses cheveux,

de l'échancrure de sa robe, et il en absorbait en lui le flot

comme une douce brise. Jamais il ne s'était senti si bien.

La  jeune fille  en revanche , commençait à  avoir froid..."

Commentaires

Je suis encore imprégné par le parfum des mirabelles, l'évocation de ce dénoyautage nous transporte dans un monde peuplé de sensations pures et olfactives, j'ai moi même un nez et je perçois aisément les différentes senteurs qui peuplent mon environnement!
sinon je me sens un peu confus de tant de compliments, nous avons nous aussi été conquis par ta gentillesse, ton aménité et l'accord a été immédiat, quant aux fruits ils sont là pour concrétiser ce partage fait de joie et du plaisir de se trouver tous ces points d'accord!
merci de ce cadeau et tant pis pour le haggis si nous sommes invités par les compatriotes à sir Walter Scott, lequel a illuminé mon enfance avec Ivanhoé et Quentin Durward!
lesquels écossais ont accueilli avec joie la victoire de Français face aux Anglais!
bonne journée
Dédé

Écrit par : Andre | 23/08/2015

Répondre à ce commentaire

Ce fut une belle rencontre qui va te laisser d'excellents souvenirs !
Un saut de puce à renouveler . . . .

Ta note et les photos de ce paradis pyrénéen aux couleurs de l'été , sont superbes !
Ta tarte aux mirabelles m'a fait saliver . Miam !
Bonne fin de dimanche , ici dans la grisaille !
Bises ! huguette

Écrit par : macary huguette | 23/08/2015

Répondre à ce commentaire

Cultiver son jardin --- en savourer les fruits les fleurs même les feuilles
partager avec des amis bravo à vous et vive le blog qui vous a fait rencontrer

Tante ASTRIDELLE attend la visite de sa nièce préférée mais
là ce n' est plus
un saut de puce mais le pas de l' ogre !!!

Écrit par : astree10200 | 24/08/2015

Répondre à ce commentaire

La nièce promet , elle viendra en 2016, promis juré! Mille tendres baisers à Tante Astridelle,

Écrit par : fanfan du fatras | 24/08/2015

Répondre à ce commentaire

Quand on commence à sentir le parfum qui se dégage de l'échancrure de la robe on se demande bien comment ça va finir cette histoire .Bises gourmandes.

Écrit par : heraime | 24/08/2015

Répondre à ce commentaire

Une belle rencontre amicale au milieu de la nature, des fleurs, des mirabelles. Dieu que ces tartes étaient bonnes ! J'en salive encore.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 24/08/2015

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique