logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

20/02/2016

Arcachon, février 1956 : La neige, il y a 61 ans

C'était il y a  61   ans...février ,jours pour  jours...

__________

 

 

Pas d'école en ce jeudi, ciel bas et terne,

lumière tirant sur le jaune.


Je ne connaissais pas,

habituée que j'étais à la clarté lumineuse

du bassin d'Arcachon, aux grisés bleus de l'hiver 

calme et doux

sur les grèves atlantiques.


Ce jeudi là, tout était différent

les premiers flocons voltigèrent

vers midi,

légers,

légers,

inhabituels sur mon coin d'océan.

Légers,

légers,

légers,

puis plus denses,

serrés,

prenant du poids et des rondeurs,

de plus en plus palpables.

Le nez collé à la verrière du studio,

comme on appelait ce petit salon donnant à l'est,

tout vitré,

je regardais ma première vraie neige,

espérant secrètement qu'elle ne s'arrêterait jamais.

Jamais,

je priais au fond de moi,

car la prière c'est l'avenir au présent,

je n'osais le dire car mon papa montrait

 des signes d'énervement,

semblait contrariépar cette atmosphère nouvelle.


Toujours pessimiste, il imaginait déjà quelque catastrophe.


La neige continuait,

continua,

et l'après midi,

et la soirée, .

Vers 17 heures,

un ami médecin dérapa dans la côte de notre rue,

 et sa voiture s'immobilisa

le nez dans un réverbère, juste devant chez nous.

« Bah, je la récupèrerai demain.

Surveille - la »   lança-t-il goguenard à papa  .

 

Le dîner fut électrique.

Maman "très enceinte" comme je disais,

ne pouvait calmer mon excitation,

j'allais et venais de fenêtres en verrière .

La nuit , bleu marine,

était scintillante de ces mouches blanches qui commençaient à imprimer

leur graphisme sur ma rétine.Je ne voyais plus qu'elles.

Le coucher fut tardif.


Il neigeait .

Au matin, il me fut annoncé qu'il n'y aurait pas école.


Derrière les vitres, 

le spectacle le plus incroyable m'attendait.

 

avenue gambetta depuis la terrasse de la maison 02 1956.jpg

l'avenue Gambetta, notre rue

depuis la terrasse de notre maison

Photo Jean Cottard

*


Le jardin n'existait plus,nivelé, englouti,

la chaudière à charbon ne tirait pas,

comme étouffée par l'atmosphère sans vent, enserrante.

Il faisait froid dans la maison,

mais mon cœur battait d'une brûlante chamade.

Il neigea tout le vendredi.


Au matin du samedi,

la ville n'était plus qu'un gigantesque champ uniforme,

d'une blancheur qui m'était inconnue.

*

medium_cours_lamarque_avec_la_boucherie.jpg
cours Lamarque
medium_av_gambetta_ski.jpg 
avenue  Gambetta, devant le garage  Dufourc
medium_inaccessibles_galeries.jpg
angle rue du Casino /cours Lamarque

*

 

Si j'avais dû la comparer à des sons,

je l'aurais qualifié de « stridente » 

aussi insupportable aux oreilles qu'elle l'était

à mon regard

Trop brillante, trop ardente,.

La voiture de l'ami Gilles avait disparu sous

une gangue glacée.

hiver arc 56.jpg
   Elle resterait trois semaines au même endroit,

car pendant plus de 20 jours,

nous connûmes un froid sibérien : tuyaux d'eau gelés,

il fallait remplir de neige la baignoire pour récupérer

de l'eau ,

la faire bouillir...Pénurie de charbon.

J'ai usé un petit balai de paille pour  le simple plaisir

de déblayer la neige des marches

qui descendaient au jardin.

Nous, les enfants,si heureux de ce cadeau du ciel,

nous dévalions l'avenue Gambetta

avec des  cartons en guise de luges;

et  pour les grands, l'école reprit, bon an mal an.

Je conserve un souvenir extraordinaire ?

celui de mon père chaussant ses skis de bois ,pour,

 avec un ami du quartier,

effectuer la descente vers le centre ville

le premier matin de paralysie,

histoire de remonter pain et lait à des Arcachonnais

bloqués dans leurs  maisons

totalement inadaptées à ce climat.

Le bassin charriait de la glace,

les arbres s'effondraient sous le poids ,

vous pouvez ne pas me croire,mais de mes souvenirs,

il demeure des traces photographiques.

*

medium_le_bassin_pris_ds_les_glaces.jpg
le bassin charrie de la glace  entre les pinasses
 
medium_devant_st_Yves_bd_de_la_plage.jpg
boulevard de la Plage
vers  Saint Yves
 
medium_balcon_pharmacie_1°_étage.jpg
 depuis  le balcon de la pharmacie Ardouin
rue du Casino
au fond, le Casino  Mauresque  qui  brûla en 1977
 
 Casino mauresque arcachon.jpg
 

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

 avenue Gambetta pharmacie    Fleury 

vue du balcon de l'étude   de mon grand père

medium_2_cv_règlementaire.jpg
devant la mairie
 
medium_hôtel_richelieu_et_café_repetto_place_thiers.jpg
place Thiers

*

Photos incroyables, (Léo Neveu ) collection personnelle

et celles que Noël Courtaigne,

passionné des vieux clichés d'Arcachon

m'a autorisé à publier.(coll Ardouin )

et des photos personnelles

dues à l'objectif de mon papa.

 

Authentique souvenir d'enfance,de ceux qui vous laissent

un goût de conteet d'irréel.

*

medium_tranchée_devant_le_café_Le_Victoria.jpg
medium_place_thiers_le_bassin.jpg
tonton robert déneige devant la pharmacie.jpg
Tonton Robert déneige place Thiers
 
 
medium_les_mouettes_sur_la_ville.jpg
 boulevard de la Plage

 

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

Gaby devant le Club

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

l'Hôtel de France, boulevard   de la Plage,

aujourd'hui disparu

clin  d'œil à Monsieur Bernadac, à Jeanine.

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

Le Café Thiers, ancien Repetto

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

Commentaires

Des souvenirs délicieux... J'ai revécu les émotions enfantines de la première neige, tu m'as complètement emportée! J'ai encore sur la langue le goût du premier flocon de l'année!

Ensuite, l'ensevelissement, la couverture blanche, c'est du trop connu pour moi. La magie s'est éteinte. Mais j'ai quand même regardé avec attention les photos et je dois reconnaître que c'était vraiment exceptionnel!

Merci pour ce moment hors du temps!

Écrit par : Gine | 20/02/2016

Répondre à ce commentaire

Et oui ma juju et aujourd'hui un soleil comme un bras dans le Forez ,si j'en crois les quatre temps mercredi il faisait froid et ça donnait le temps de Mars ,vendredi il faisait bon ,temps du mois d'Avril et samedi il faisait beau avec petites celées le matin chez moi près du canal et le temps prévu pour Mai ,mais pas de pluie gare ,pas de champignons?BISES
Belles photos dans la neige.

Écrit par : heraime | 21/02/2016

Répondre à ce commentaire

Le lait gelait dans la cuisine,,nous vivions dans une seule pièce,autour du poêle à bois .

La France paraliséee !
Notre confort actuel nous fait un peu oublier ce temps ou les bidonvilles étaient déjà là avec la misère !
Je vous embrasse avec mon amitié.
Jeanne

Écrit par : jeanne | 22/02/2016

Répondre à ce commentaire

J'ai des souvenirs semblables, j'avais 6 ans, c'était en 1956, mais nous étions à la campagne dans une ferme et je n'ai pas de photos. Mon père avait fait un chemin entre la maison et la grange, et la neige était plus haute que moi ! C'était peut-être cruel, mais il avait aussi placé des filets pour attraper les petits oiseaux et les manger.
Il faisait très froid, nous n'avions que la cheminée pour nous chauffer mais nous avons survécu avec de beaux souvenirs, comme les tiens.
Amicalement.

Écrit par : clara65 | 22/02/2016

Répondre à ce commentaire

Terrible hiver 56 ! dans la vallée du Rhône en Provence les oliviers ont gelé ! aux portes de st Etienne j' étais moi aussi comme tu le dis fanfan ' tres enceinte " dans mon jardin de la neige jusqu'à la taille
moins 25 moins 28 ,certains jours mes rosiers ont gelé mais certains sont " repartis" plus tard ,d' autres non , le dégel est arrivé - dans la Loire - seulement à la fin du mois ! les chaudières à charbon tiraient très mal, nous avions douze dans les chambre et vivions dans ma grande cuisine où j' avais encore une grosse cuisinière à bois et charbon; nous y recevions - au chaud - de nombreux amis, repas et jeux de cartes souvenirs souvenirs !!!!!!

Écrit par : astree | 22/02/2016

Répondre à ce commentaire

gamins , mais les souvenirs sont tenaces
émotions heureuses ou non gravées a jamais
mémoire ancienne fiable ....il faisait bien froid
ces hivers là ...onglées , pieds gelés , lévres gercées
pommettes rougeaudes et mains bleuies
le chemin vers la communale était bien long
au ptit matin dans la nuit sombre et glacée !
amitiès

Écrit par : ventdamont | 24/02/2016

Répondre à ce commentaire

Je m'en souviens. C'était l'année du certificat d'études pour moi. A Bordeaux, cité de la Benauge, je n'avais jamais vu autant de neige. Ecole buissonnière et bataille de boules de neige.
Arcachon a bien changé depuis.
Belle collection de photos.

Où as-tu mis la suite ? Je n'ai pas vu.
Bises
Geneviève

Écrit par : Genevieve FAUJOUR | 25/02/2016

Répondre à ce commentaire

Belles photos d'Arcachon sous la neige.
Je me souviens très bien de cet hiver là, où la neige était aussi tombée en abondance dans notre Lot-et-Garonne.
Bises.

Écrit par : pimprenelle | 26/02/2016

Répondre à ce commentaire

Je n'avais que quatre ans et hélas,aucun souvenir de cette neige pourtant abondante même à Nice.Ma nourrice avait dû me garder au chaud.
Quel beaux souvenirs tu nous relates avec émotion,et les photos sont un témoignage vivant.
Bonne fin de semaine,pluvieuse chez toi aussi?
Christiane

Écrit par : les bouchons voyageurs | 27/02/2016

Répondre à ce commentaire

Beaucoup de travail pour tonton Robert vu la surface de la place Thiers : merci Françoise pour les photos et l'ambiance d' Arcachon en février 1956 . Il était difficile de trouver du pain frais !
jrobert

Écrit par : jean-robert | 09/03/2016

Répondre à ce commentaire

Merci pour toutes ces photos et ces commentaires qui nous ramènent 61 ans en arrière......

Écrit par : MAZZEGA | 17/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique