logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

04/03/2016

"The Revenant"

   Le scénario  s'inspire du livre  de  Michael  PUNKE, passionné  par la vie des pionniers,  de ces conquérants  de l'Ouest américain. Ici, Nord Ouest  américain  1820 , nous avons  à faire à des trappeurs, au cœur d'une nature grandiose, filmée avec  toute la splendeur qu'elle mérite.  On n'oubliera pas  de si tôt les contre plongées fantastiques des forêts  , ces arbres  qui tutoient le ciel et dont les cimes semblent se rapprocher. Cette technique  est quasiment  permanente, parfois,  nous donnant la sensation d'un film  tourné  à ras  de terre, et regardant vers le haut.

  Lumière naturelle, couleurs  de pluie, de neige, ombre des forêts, eaux torrentueuses  vertes, bleu-glacier, écumantes. L'extrême violence de nombreuses scènes  du film est comme atténuée par la beauté plastique de l'ensemble; personnellement, c'est ce que je retiendrai de " The Revenant ", mais aucune  émotion pour le héros, aucune empathie.

  Pour le reste, une indéniable performance  d'acteur  de la part de Leonardo DiCaprio,  bien dirigé , et dont les aventures  multiples  de survie à la limite  de l'impossible  nous tiennent en haleine   durant  les 2 heures trente  du film. Pas de temps morts, mais  beaucoup de  morts, du gore en veux - tu en voilà!  oui, de la violence parfois très difficile  à supporter,  servie par une bande  son et une  musique originale  épatantes, ( le long  de la rivière, s'égrène un thème qui n'est pas  sans rappeler  Gustav Mahler )

 

  Alejandro González Iñárritu nous offre là un film technique esthétiquement réussi , très  "américain " mais qui ne soulève pas réellement l'enthousiasme, malgré la performance  de  DiCaprio, méconnaissable, mi homme mi bête, qui grogne,  se traîne    sur les coudes, déchiquète  à pleines  dents  du poisson ruisselant, se coltine  un ours   (scène  impressionnante ) avance  mû par ses visions,  au cœur  d'un scénario qui fait un usage  sans   limite du manichéisme , des situations  attendues, des symboliques   énormes ( la " re- naissance  "  du héros   qui s'est abrité dans le ventre fumant et chaud de son cheval mort ...)

  L'ensemble  ne me laisse déjà pas , au bout de  deux jours, un souvenir extraordinaire ; la forme y est, mais tout ça manque  de réflexion, de  fond, le  trop "animal " nous guette , le tape  à l'œil , la démesure  fonctionnent à plein régime , mais  n'apportent  rien...

 DéceptionThe-Revenant-Teaser-1

 

. Beeldschone foto’s van ‘The Revenant’ met Leonardo DiCaprio

... Emmanuel Lubezki, The Revenant - Below the Line | Below the Line

.

 

 

The revenant

Commentaires

Bonne journée Françoise,
Merci pour vos viseos
Je vous embrasse avec toute mon amitié.
jeanne

Écrit par : jeanne | 02/03/2016

Répondre à ce commentaire

Je me demandais si j'irais le voir eh bien, tu m'en as dissuadée !
Certes l'acteur fait bien l'acteur, mais en effet, est-ce suffisant pour en faire un bon film ?
Amicalement.

Écrit par : clara65 | 02/03/2016

Répondre à ce commentaire

Bon, ce n'est pas encore ce film que je vais aller voir. Je n'aime pas la violence.
J'ai préféré la vache, pas du tout le même genre, il en faut pour tous les goûts c'est évident.

Bonne soirée.

Écrit par : judith | 02/03/2016

Répondre à ce commentaire

Coucou JUJU
Je n'ai pas vu le film mais j'ai lu le livre il y a peu.Bises

Écrit par : rene massacrier | 03/03/2016

Répondre à ce commentaire

ce film lui a fait avoir enfin un oscar à Di Caprio , il le méritait donc c'est super
merci de ta critique
je ne vais quasi jamais au cinéma donc je n'irai pas voir ce film
bises
patricia

Écrit par : chemindetables | 06/03/2016

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique