logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/03/2016

L'Enfant et les Sortilèges Colette et Maurice Ravel

   Un petit  tour  des émissions  en ce début d'après

midi, le cancer  de l'estomac  sur France 5,

France   2 les enfants tués par leur père,

comment  la mère peut elle survivre  à ça ?

Les feux  de l'amour, dans   la poubelle   TF1

 

un vieux  vieux film américain sur arte

 

France inter, le  grand retour des MST

 

on s'arrête là pour le balayage    du jour ?

 

Quel magnifique  23 mars  !

 

 

Vous comprendrez  sans   grande   difficulté  que j'aille  

voir ailleurs :

Pas   sûr du tout  que cela vous plaise ,

 

     je vous  avouerai  que  je m'en fiche. 

 

  Aujourd'hui , envie de douceur, envie de musique,

envie de poésie  :  pour marier le tout, Maurice Ravel qui

en collaboration  avec Colette, écrivit cette fantaisie

lyrique  entre 1919 et 1925.

  Ils sont  jeunes  nos  deux génies,  27 et 25 ans, quand

ils se rencontrent   et cette première fois ne fut pas  de

meilleures; Colette, qui aime la musique de Ravel , ne

semble guère apprécier l'homme. Quelques années plus

tard, ils s'associeront : Colette   a  écrit une  histoire

pour sa fille, Ballet  pour  ma Fille , Ravel  va la mettre

en musique, et le livret  de Colette va trouver son plus bel

écrin.

  L’œuvre est écrite pour un orchestre normal auquel on a

ajouté une flûte à coulisse, des crotales, un fouet, une

crécelle, une  râpe à fromage, flûte  de  lotus ,des wood-

blocks, un éoliphone et un luthéal; 

  Les divers moments, les sortilèges qui font vivre les

meubles et parler les animaux, sont en fait des pastiches

de divers styles de musique : par exemple, pour le

fauteuil et la bergère, on a un menuet à l'harmonie

dissonante, ou bien pour l'arithmétique, on peut

reconnaitre un rythme de polka, sans omettre la virtuosité

lyrique (air du feu ). L'influence  des musiques  extra

européennes  est très forte : rythme  inspirés  de la

musique  noire américaine, jazz,  fox trot, ragtime, duo

miaulé,  usage de la  gamme pentatonique chinoise...

L'humour les onomatopées et le non conformisme de

Colette émaillent le texte, où l'omniprésence  des animaux

révèle  la passion  de l'écrivain pour le monde animal.

 

  Les divers moments, les sortilèges qui font vivre les

meubles et parler les animaux, sont en fait des pastiches

de divers styles de musique : par exemple, pour le

fauteuil et la bergère, on a un menuet à l'harmonie

dissonante, ou bien pour l'arithmétique, on peut

reconnaitre un rythme de polka, de valse,  .....

 

  Le charme  fou  de cette fantaisie  ne s'est jamais

démenti depuis  sa création,  rassemblant  l'enthousiasme

des enfants et des adultes; 

 

Tableau I

  • « J'ai pas envie de faire ma page ! » - L'enfant
  • « Bébé a été sage ? » - Maman
  • « Ça m'est égal ! » - L'enfant
  • « Votre serviteur, humble Bergère » - La bergère et le fauteuil
  • « Ding, ding, ding, ding » - L'horloge comtoise
  • « How's your mug ? » - La théière
  • « Keng-ça-fou, mah-jong » - La tasse chinoise
  • « Oh ! Ma belle tasse chinoise ! » - L'enfant
  • « Arrière ! Je réchauffe les bons » - Le feu
  • « Adieu, Pastourelles ! » - Pastouraux et pastourelles
  • « Ah ! C'est elle ! C'est elle ! » - L'enfant et la princesse
  • « Toi, le cœur de la rose » - L'enfant
  • « Deux robinets coulent dans un réservoir ! » - Le petit vieillard et les chiffres
  • « Oh ! Ma tête ! » - L'enfant
  • « Duo miaulé » - Les chats

 

  • Tableau II

 

  • « Musique d'insectes, de rainettes, etc. » - Le chœur des animaux
  • « Ah ! Quelle joie de te retrouver, Jardin ! » - L'enfant
  • « Nos blessures ! » - Les arbres
  • « Où es tu, je te cherche... » La libellule
  • Ronde des chauves-souris : « Rends-la moi... Tsk, Tsk... » La chauve-souris
  • Danse des rainettes
  • « Sauve-toi, sotte ! Et la cage ? La cage ? » - L'écureuil
  • « Ah ! C'est l'enfant au couteau ! » - Ensemble
  • « Il a pansé la plaie... » - Ensemble
  • « Il est bon, l'enfant, il est sage » - Ensemble
  • « Maman » - L'enfant

 

 Suivent  5 vidéos, qui vous présentent l'intégrale de

l'œuvre, en version ballet, direction Lorin Maazel

 

Bon après midi.

lorin-maazel

 

 

 

Commentaires

Ce n'est pas le style que je préfère, sans doute par manque de culture musicale, mais je comprends fort bien que tu puisses aimer.
Bonne journée, avec du beau temps, je crois.

Écrit par : clara65 | 23/03/2016

Répondre à ce commentaire

Aie! Je t'avoue en avoir regardé la première vidéo et je m'en suis bien agacée... malgré quelques jolies trouvailles... Puis après, j'ai survolé les autres - pour ne pas mourir idiote! Mais, moi aussi je pense que ma culture musicale n'est pas assez forte pour apprécier ce genre de musique et ces voix qui me semblent si exagérées! D'un autre siècle, dont je me sens très loin.
Merci, sans toi, je n'aurais même pas su que Colette et Ravel avaient travaillé ensemble!
Bonne journée!

Écrit par : Gine | 23/03/2016

Répondre à ce commentaire

Tu vois, il faut tous les goûts, je suis très sensible à "L'Enfant et les Sortilèges, " peut être aussi parce que je connais par cœur, ayant été bercée par le texte et les mélodies depuis toujours,
j'y reviens avec le même bonheur ! bonne journée chère Helvète

Écrit par : fanfan du fatras | 23/03/2016

Écrire un commentaire

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique