logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/09/2016

RAISINS AMERS , documentaire passionnant

 

oenologie,contrefaçon,documentaire,grands crus,rudy kurniawan,escroquerie

 

Le vin ,  un autre patrimoine  ,

         mais  là, une escroquerie de taille ! ...

Rudy Kurniawan  a écopé  de  10 ans  de prison,

 

                 pourquoi ?  regardez, c'est passionnant !

 

 En 2014, à New York, le jeune Rudy Kurniawan écope de dix ans de prison pour contrefaçon de grands crus. Retour sur une vaste escroquerie, qui en dit long sur la frénésie du marché et sur la crédulité du petit monde des amateurs de vin.

 Ces quinze dernières années, le marché des grands crus a explosé, attirant les convoitises, celle de la finance comme celle des faussaires. Touché par la contrefaçon de ses bouteilles, Laurent Ponsot, un vigneron bourguignon féru d'authenticité, se rend aux États-Unis pour riposter. Il se retrouve face à un mystérieux vendeur d'origine indonésienne, Rudy Kurniawan. Flambeur, bon vivant, ce jeune homme qui se présente comme un riche héritier est adossé à une entreprise qui prospère en organisant des enchères où les vins rapportent des millions de dollars. L'enquête de Laurent Ponsot attire l'attention du collectionneur Bill Koch. Lui-même spolié, ce dernier a embauché un détective et a déposé une plainte auprès du FBI. À eux deux, le Français et l'Américain démontent la manipulation orchestrée par le jeune Rudy Kurniawan, devenu la coqueluche des producteurs hollywoodiens et des cadors de la finance. Derrière lui opère un réseau de Chinois d'Indonésie qui ont dévalisé les banques qu'ils dirigeaient à Djakarta...
Des sommes folles.
Ce documentaire aux airs de roman policier raconte l'ascension et la chute de Rudy Kurniawan de façon vivante, en s'attardant sur les zones d'ombre de son héros et en croquant d'un trait alerte chacun des protagonistes de cette arnaque. Il permet de découvrir au passage la brusque mutation d'un marché du vin de luxe qui brasse désormais des sommes folles. L'occasion aussi de pénétrer le microcosme des richissimes amateurs de grandes bouteilles, à la fois crédules et sympathiques. Une réflexion édifiante sur un secteur en panne de régulation et sur les critères fragiles qui déterminent la valeur d'un objet de luxe, alors qu'on estime que quelque dix mille bouteilles contrefaites par Rudy Kurniawan et ses pairs dorment toujours dans des caves.

 

 

 

06/06/2016

"Le Pianiste " sur ARTE le 5 juin

 

  Dimanche  5 juin  ARTE  nous  gâte : Le Pianiste  de Roman Polanski

 

Echange    de  service :

passez moi le séné, je vous passerai la rhubarbe.

 Je  veux  bien  vous  donner des idées de  cadeau ,

 

                   de  beaux   DVD à offrir ou à  s'offrir .

 

pas   besoin d'occasion particulière pour  des merveilles,

"Le Festin  de Babette "  " Nostalgia de la luz "  et bien  sûr  " Le Pianiste "

 

 

 

               "Le Pianiste " de Polanski 

 

"Le Pianiste  ", Polanski,  Wladyslaw Szpilman , Janusz Olejniczak ,Frédéric Chopin,  Varsovie, ghetto, extermination,,piano,  ballade  n° 1

   Si vous ne l'avez vu, et puisqu'il est reprogrammé , ne ratez pas ce chef

 d'oeuvre inspiré d'une  histoire vraie, celle  du pianiste polonais Wladyslaw

 Szpilman qui survécut à l'extermination du  ghetto de Varsovie

"le pianiste  ",polanski,wladyslaw szpilman,janusz olejniczak,frédéric chopin,varsovie,ghetto,extermination,piano,ballade  n° 1

"Le Pianiste  ", Polanski,  Wladyslaw Szpilman , Janusz Olejniczak ,Frédéric Chopin,  Varsovie, ghetto, extermination,,piano,  ballade  n° 1

 

 

   En prélude , un moment  de  grâce pure au cœur de la barbarie,

 quand, découvert vivant,  hagard, dans le ghetto de Varsovie, Szpilman

 est mis au piano par l'officier allemand auquel il déclare être pianiste:

 

"Le Pianiste  ", Polanski,  Wladyslaw Szpilman , Janusz Olejniczak ,Frédéric Chopin,  Varsovie, ghetto, extermination,,piano,  ballade  n° 1

 des mois et des mois de solitude, de peur panique, de faim,d'éloignement

 de la musique et du travail du piano,  et lentement, miraculeusement, les

 réflexes reviennent, les doigts gourds organisent et mettent en place la

 ballade n°1 de Frédéric Chopin; il n'est que de plonger dans le regard de

 l'officier pour deviner ses pensées 

   "Qu'avons nous fait de  ces hommes,

                   

   qu'avons nous fait à ces hommes  ?  "

 

     La musique, l'art font se rejoindre et se comprendre les extrêmes, 

   au  delà de tout le reste,

et le reste n'est plus rien devant l'art de Chopin transcendé par Szpilman

sans doute pour moi la scène la plus forte, le plus magnifique , la plus 

déchirante et humaine à la fois de ce  film magnifique.

 

au piano, Janusz Olejniczak

"le pianiste  ",polanski,wladyslaw szpilman,janusz olejniczak,frédéric chopin,varsovie,ghetto,extermination,piano,ballade  n° 1

qui "double "Adrien Brody,

si  Janusz tu passes par là, te souviens -tu  de PAU, il y a  ..............45 ans ?les  deux Pleyel ,  rue Raymond Pl..?"le pianiste  ",polanski,wladyslaw szpilman,janusz olejniczak,frédéric chopin,varsovie,ghetto,extermination,piano,ballade  n° 1

l'interprète de Wladyslaw Szpilman à l'écran.

 



 

 

 

 

23/05/2016

Des hommes et des dieux

 Dimanche 22 mai,  sur ARTE

 

 

Moines_de_Tibhirine.jpg

Si vous ne deviez voir qu'un seul film cette année,

optez pour

« Des Hommes et des dieux »

un magnifique plaidoyer sur la tolérance et l'amour

 

Sept moines dont nous suivons l'humble existence au quotidien des actes humbles, des joies , de la spiritualité partagée , des choix d'amour et de don,  sept hommes qui nous marquent par leur regard de bonté ,  d'humour, de spiritualité, de charité, mais aussi d'humaine peur  viscérale. Ces moines qui dépassent tout, et qui donnent tout d'eux mêmes, allez les rejoindre , allez partager vous aussi ces instants de grâce, ces heures de méditation, cette vie de DON .

L'Atlas se fait écrin sous la neige pour accueillir

la lente montée vers leur Golgotha,

image sublime toute en estompe

 et en délicatesse,
un film admirable dont on sort

bouleversés et grandis.

 

 

testament  de Christian de  Chergé

« S’il m’arrivait un jour – et ça pourrait être aujourd’hui – d’être victime du terrorisme qui semble vouloir englober maintenant tous les étrangers vivant en Algérie, j’aimerais que ma communauté, mon Église, ma famille, se souviennent que ma vie était DONNÉE à Dieu et à ce pays.

Qu’ils acceptent que le Maître unique de toute vie ne saurait être étranger à ce départ brutal. Qu’ils prient pour moi : comment serais-je trouvé digne d’une telle offrande ? Qu’ils sachent associer cette mort à tant d’autres aussi violentes, laissées dans l’indifférence de l’anonymat.

Ma vie n’a pas plus de prix qu’une autre. Elle n’en a pas moins non plus. (…) Ma mort, évidemment, paraîtra donner raison à ceux qui m’ont rapidement traité de naïf, ou d’idéaliste : « Qu’il dise maintenant ce qu’il en pense ! »

Mais ceux-là doivent savoir que sera enfin libérée ma plus lancinante curiosité. Voici que je pourrai, s’il plaît à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père pour contempler avec Lui ses enfants de l’islam tels qu’Il les voit, tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de Sa Passion, investis par le don de l’Esprit dont la joie secrète sera toujours d’établir la communion et de rétablir la ressemblance, en jouant avec les différences.

Cette vie perdue, totalement mienne, et totalement leur, je rends grâce à Dieu qui semble l’avoir voulue tout entière pour cette JOIE-là,envers et malgré tout.

Dans ce MERCI où tout est dit, désormais, de ma vie, je vous inclus bien sûr, amis d’hier et d’aujourd’hui, et vous, ô amis d’ici, aux côtés de ma mère et de mon père, de mes sœurs et de mes frères et des leurs, centuple accordé comme il était promis !

Et toi aussi, l’ami de la dernière minute, qui n’auras pas su ce que tu faisais. Oui, pour toi aussi je le veux ce MERCI, et cet « À-DIEU » en-visagé de toi. Et qu’il nous soit donné de nous retrouver, larrons heureux, en paradis, s’il plaît à Dieu, notre Père à tous deux.

Amen ! Inch’ Allah. »

Christian de Chergé
Alger, 1er décembre 1993
Tibhirine, 1er janvier 1994

 

20/05/2016

Sur ARTE , le 17 mai : Une émission coup de poing

 

catholicisme,chrétiens  du moyen orient,chaldéens,coptes,iraq,égypte,turquie

Peut  être l'aurez-vous suivie sur ARTE en  ce  17 mai? sinon, le replay s'impose, suivez  le lien

 

La fin des chrétiens d'Orient ? | ARTE

 

claire, très informative,  cette émission  nous donne des clés  de lecture  sur la situation actuelle des Chrétiens  du Moyen Orient, il ne  faut pas  trop en parler, ce n'est pas  dans la mouvance  de la pensée  correcte, mais

une piqure  de rappel fait quand même  du bien :

 

 le génocide arménien était en premier lieu un génocide religieux,  nous avons un peu tendance  à l'oublier.

La  Turquie  a eu  , a un rôle déterminant dans la disparition du monde  chrétien  sur  sa terre natale;

 

catholicisme,chrétiens  du moyen orient,chaldéens,coptes,iraq,égypte,turquie

 je suis sortie très ébranlée de cette heure et demi, des informations  , des interviews, des images, la télé  peut être aussi  formidable....  parfois.

 

 Jusqu'à quand  tolérerons -nous en silence  la disparition des Chrétiens, des Yezidis?

 

N'oublions pas  que le Christianisme est né là bas,  bien avant l'arrivée de l'islam.

Ce sont les Chrétiens  d'occident  qui paraissent étranges, car les origines, elles  sont là bas.

 

catholicisme,chrétiens  du moyen orient,chaldéens,coptes,iraq,égypte,turquie

L'émission  d'ARTE :

 Au début du XXe siècle, un habitant du Moyen-Orient sur quatre était chrétien. Aujourd'hui, ils sont largement minoritaires (11 millions parmi 320 millions de musulmans). Chaque année, des milliers d'entre eux sont massacrés, souvent parce qu'on les assimile à un Occident qui, pourtant, ne les soutient guère. Peu à peu, ils disparaissent de la région qui a vu naître leur religion. Ils descendent en effet des premiers chrétiens qui fondèrent des communautés religieuses au cours du Ier siècle, quand l'Europe était païenne. Au VIIe siècle, ils ont accompagné l'avènement de l'islam. Cet ample et passionnant documentaire explore leur fragile condition dans cinq pays : l'Irak, la Syrie, le Liban, la Turquie et l'Égypte. D'une région à l'autre, leur position minoritaire les conduit souvent à s'allier au pouvoir en place en échange d'une protection incertaine.

 

" Pris en étau "

Les chrétiens d'Orient " ont toujours été pris en étau entre l'Occident d'un côté et l'islam de l'autre ", résume l'historien des religions Jean-François Colosimo. En Irak et en Syrie, ils fuient en masse les persécutions de l'État islamique, qui cherche aussi à effacer les traces de leur culture. Le père Najeeb Michael raconte comment, de façon rocambolesque, il a sauvé des milliers de manuscrits et tableaux, en les embarquant dans des cartons lors de son exode. Décimée en Turquie par le génocide de 1915 puis par l'émigration, plus importante en Égypte mais endeuillée par de récents attentats, la communauté chrétienne n'obtient pas la reconnaissance officielle qu'elle attend des autorités des deux pays. Il n'y a qu'au Liban qu'elle est majoritaire et joue un rôle politique, même si elle a perdu une part de ses prérogatives après l'accord de Taëf de 1989. Au fil des interviews d'historiens, de politologues ou de dignitaire religieux, des séquences émouvantes auprès des réfugiés ou des communautés religieuses, se dessine un monde éprouvé mais aussi baroque, chaleureux et multiple, réparti en six rites différents : syriaque, byzantin, arménien, chaldéen, copte et maronite. Le film permet de revisiter des pans d'histoire édifiants, du partage désastreux du Moyen-Orient entre l'Angleterre et la France, qui continue de peser sur la région, à l'échec du panarabisme en passant par la façon dont le clan al-Assad a instrumentalisé les religions. Il rappelle aussi que la présence des chrétiens ou d'autres minorités religieuses, comme les Yézidis, garantit un reste de pluralité culturelle dans une région que les juifs ont dû quitter. Enfin, le documentaire met en exergue l'esprit de résistance des chrétiens d'Orient et leurs efforts pour préserver leur culture.

catholicisme,chrétiens  du moyen orient,chaldéens,coptes,égypte,turquie,irak,syrie,liban,arte,télévision,reportage,jean-françois colosimo,documentaire,génocide arménien,réfugiés

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique