logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

21/11/2017

Les idées mènent le monde.

pour la quatrième   édition  de ces rencontres littéraires  

et du salon du livre ,

    après Le Bonheur,

                        L'Enfance,

                              le Progrès,

 le thème  PassionS, PassionS a réuni un plateau exceptionnel

 d'invités. 30.000 personnes venues y assister  en 3 jours.

 

   A chaque intervention, l'auditorium Vigny fit le plein.

Le salon du livre vit  défiler  un public passionné et immense.

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla

     Il fallut choisir.....35 rencontres proposées,  j' ai opté pour la

diversité des passions .

 

 Premier temps, sans doute le plus fort

   Monsieur Daniel  Cordier, qui fut le secrétaire de Jean Moulin,

témoignage  passionnant, émouvant  de celui qui, à 19 ans en juin

1940, décida de dire non au choix de  reddition de  Pétain.

  Parti de Pau pour Londres,  il connut un destin tout   à   fait

inattendu pour ce jeune issu d'un milieu antisémite,  maurassien,

 lui même Action française.   Le récit de son extraordinaire

parcours, vous pouvez le retrouver dans la somme des 1150 pages

de " Alias  Caracalla  "

daniel-cordier-au-cote-de-francois-bayrou-ce-vendredi-matin-a-la-mairie.jpg

daniel-cordier-etait-invite-d-honneur-pour-lancer-cette-quatrieme-edition-sur-le-theme-passions-passions.jpg

  Je fus particulièrement émue  le lendemain , lors d'une

 chaleureuse rencontre   pour  évoquer avec ce monsieur de 97 ans

les  années de primaire et de collège  qu'il  partagea   avec mon

papa et d'autres amis dont il se souvient fort bien  à  l'internat

du collège  des pères  dominicains de  Saint Elme à  Arcachon

dans les années  30.   Tous de 1920.

 Sa mémoire ancienne est  encore très  vive, et recueillir la parole

de ces grands témoins est indispensable et d'une telle richesse .

 

les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,17,18,19 novembre 2017,daniel cordier,resistance,jean moulin,alias caracalla


 

               Vidéo complète de la rencontre du 17 novembre,

                           PAU,      palais Beaumont 

                          

 


 

 

 

      A suivre, avec Philippe Meyer,  Smaïn, ...

16/11/2017

Balade sur le boulevard des Pyrénées

 
   quel temps !  On déambule face à la chaîne,  plein soleil,  

               ciel immuablement bleu, déjà la neige là  haut,

                 les ors et les rouges ,  aux couleurs du Béarn.

 

                           Belle balade pour vous aussi.

Pau, boulevard des pyrénées,  chaîne des  pyrénées, automne, coloris,

Pau, boulevard des pyrénées,  chaîne des  pyrénées, automne, coloris,

Pau, boulevard des pyrénées,  chaîne des  pyrénées, automne, coloris,

Pau, boulevard des pyrénées,  chaîne des  pyrénées, automne, coloris,

Pau, boulevard des pyrénées,  chaîne des  pyrénées, automne, coloris,

Pau, boulevard des pyrénées,  chaîne des  pyrénées, automne, coloris,

11/11/2017

11 novembre, mémoire, Les Tragiques

 

 

11 novembre, mémoire  

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

Et   bientôt  centenaire de   cet anniversaire de l'horreur,

        

.... " déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri."  

 

                         Aragon " le roman inachevé  1956

 

Retour dans le temps  :

 

                   1 août 1914 , il y a cent trois   ans

   

  tous les clochers   de   France sonnaient le tocsin,

  un siècle ! si loin  , si  proche, mes grands parents

  paternels avaient 23 et 24 ans et allaient   se marier,

  ils attendront quelques années...banale anecdote dans la

  fournaise de ces années sans nom.

 

 

 

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

guerre de 14-18,monuments aux morts,armistice,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

"Il regarda tous les clochers de l’horizon l’un après l’autre, à sa gauche les clochers de Courtils, de Précey, de Crollon et de la Croix-Avranchin ; à sa droite les clochers de Raz-sur-Couesnon, de Mordrey et des Pas ; en face de lui, le clocher de Pontorson. La cage de tous ces clochers était alternativement noire et blanche.
Qu’est-ce que cela voulait dire ?
Cela signifiait que toutes les cloches étaient en branle.
Il fallait, pour apparaître et disparaître ainsi, qu’elles fussent furieusement secouées.
Qu’était-ce donc ? évidemment le tocsin.
On sonnait le tocsin, on le sonnait frénétiquement, on le sonnait partout, dans tous les clochers, dans toutes les paroisses, dans tous les villages, et l’on n’entendait rien."

Victor Hugo, Quatrevingt-treize, Première partie, Livre IV, 2

 

(Aures habet, et non audiet)

 

 

1914 les Français découvraient sur la porte des mairies l'ordre de

" mobilisation générale" invitant notamment trois millions de

réservistes à rejoindre dès le lendemain les 800.000 soldats en

service actif.

 

Deux jours après, l'Allemagne déclarait la guerre à la France et

débutait le premier conflit mondial, au cours duquel 8,5 millions de

Français seront mobilisés de 1914 à 1918.

 Celle que l'on croyait la der des ders

   à travers leur  jeunesse, leurs  vies  fracassées,  tranchées,  hôpitaux,

combats, désertions, mutineries, violence, horreur,  folie, courage et

lâcheté, côté français, côté allemand,

 

 

1 million  400 000 ,

 

   ils  furent  1 400 000  Français à n'en point revenir

des familles entières   dispersées, qui le père, un fils, deux fils, trois fils,

l'oncle,  les cousins, les amis, les  fiancés, les  voisins

 

  sur les Monuments aux Morts, atroce de    voir s'aligner le même

patronyme   précédé de prénoms différents.

  J'avais  été  bouleversée à Barcus, à Sainte Engrâce, ces petits bourgs du

 Pays Basque, qui payèrent un  tribut effroyable   et virent leurs forces

vives vidées, englouties;

 partout  en France,  regardez ces listes noires  gravées dans la  pierre,

elles nous rappellent l'horreur, l'arrivée des nouvelles  auprès des familles

martyrisées.

 

      Au total, la guerre  faucha  plus de  9 700 000 militaires

et 8 800 000 civils de par le  monde. 

 

 Quelques titres pour donner corps,  visages,  âmes , à ces  années terribles

et à leurs conséquences  sur la vie des Hommes

 

"Au revoir là-haut "

  extraordinaire Prix Goncourt 2013, lisez-le vite  et allez voir l'adaption  de Dupontel  pour le grand écran    si ce n'est déjà fait :

 

guerre de 14-18,monuments aux morts,armistice,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux

 

 

 

 

 

09/11/2017

Neige en novembre, Noël en décembre

cette année,  le dicton fonctionnera....

 Chevaux divagant  ce jour sur la route de Gourette,

incroyable qu'ils n'aient pas été rentrés car il neige depuis vendredi

et on compte déjà plus de 40 centimètres en station.

Gourette, vallée  d'ossau, neige, chevaux,intempéries, Pyrénées

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique