logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

26/03/2017

On procrastine? c’est pas d'refus

 

 

Je choisis de  procrastiner encore un peu.

 

C

c'est la journée de la procrastination,  la seule intéressante 

 

de toute l'année.

procrastination,fernandel,soleil,flemme,aujourd’hui peut être,fernand sardou,rossini,france musique

    Une mention particulière à  Rossini, le roi en la matière,

 

qui composait dans son lit.

 

       Aussi vais- je consacrer la journée, et toutes les autres

  à la musique.

procrastination,fernandel,soleil,flemme,aujourd’hui peut être,fernand sardou

 Beau et bon  programme. Le reste attendra.

 

procrastination,fernandel,soleil,flemme,aujourd’hui peut être,fernand sardou,rossini,france musique

 

20/03/2017

Coquines métaphores...Les nuits d'une demoiselle

 

métaphores,érotisme,colette renard,jeanne  cherhal,quai d'orsay,tavernier,villepin

     Sept  ans  que Colette Renard est partie ailleurs , plus loin, plus haut, 

se faire  briquer le casse noisette, se faire donner du picotin, se faire rafraîchir le tison;

 

 tous les charmes des expressions coquines,ce texte des années  50 contient une

trentaine de métaphores érotico-suggestives évoquant l'acte d'amour du point de vue

féminin, ce qui n'est pas si fréquent. Rien que du tendre... à ne pas mettre entre toutes

les oreilles, mais vous, vous ne risquez plus rien.

 

 Si vous avez vu "Quai d'Orsay"  la chanson devrait vous rappeler  quelque chose...

Et comme il  est   en  rediffusion ce dimanche soir,

une occasion de revoir ce  bon film.métaphores,érotisme,colette renard,jeanne  cherhal,quai d'orsay,tavernier,villepin

Et une autre  version  par Jeanne  Cherhal,   à  vous de choisir

 


  

24/09/2016

Françoise Hardy , Si vous n'avez rien à me dire ...

Françoise Hardy, la  classe,

                         la très  grande  classe

 

à revoir  en  replay ARTE,

un portrait diffusé le 22 vers 22h30

 

à revoir  jusqu'au 30 septembre,

 

Françoise Hardy en replay - Arte

 

 

 

 

 


 

 

29/08/2016

La version la plus drôlatique pour une "increvable"

 

Une chanson déjantée,

ça fait du bien !

 

Un jour une petite chatelai-ai-ne
Enlevée par des romanichels
Fut mise dans une chambre malsaine
Tout en haut d'la rue Saint-Michel
La p'tite au caractére rieur
Prit joyeusement son malheur

Refrain:
Le lendemain, elle était souriante
A sa fenêtre fleurie chaque soir
Elle arrosait ses petites fleurs grimpan-an-antes
Avec de l'eau de son arro-ze-zoir

elle était souriante,les dénicheurs,montel,le lendemain

Les brigands furieux de la voir ri-i-re
Lui attachérent les mains, les pieds
Puis par les cheveux la pendi-i-rent
Au plafond, en face du plancher
Puis la laissant là les voyous
Allèrent chez l'bistro boire un coup

Les bandits jaloux d'son coura-a-ge
Un soir à l'heure de l'Angélus
La jetèrent du sixième éta-a-ge
Son corps tomba d'vant l'autobus
L'autobus qui n'attendait qu'ça
Sur le corps de la p'tite passa
mais...Le lendemain, elle était souriante
A sa fenêtre fleurie chaque soir
Elle arrosait ses petites fleurs grimpan-an-antes
Avec de l'eau de son arro-ze-zoir

elle était souriante,les dénicheurs,montel,le lendemain

Mais les assasins s'acharnè-è-rent
Sur elle à coups d'pieds, à coups d'poings
A coups de couteau la lardè-è-rent
Pour lui faire passer l'goût du pain
Et pour en finir les ch'napans
Ils la noyèrent dans l'océan
mais...Le lendemain, elle était souriante
A sa fenêtre fleurie chaque soir
Elle arrosait ses petites fleurs grimpan-an-antes
Avec de l'eau de son arro-ze-zoir

Elle disparut dans l'eau profon-on-de
Une baleine lui bouffa les mains
Sa jolie chevelure blon-on-de
Fut arrachée par les requins
Un p'tit maquereau qui s'baladait
Lui barbota son porte-monnaie
mais...Le lendemain, elle était souriante
A sa fenêtre fleurie chaque soir
Elle arrosait ses petites fleurs grimpan-an-antes
Avec de l'eau de son arro-ze-zoir

elle était souriante,les dénicheurs,montel,le lendemain

Vous croyez p'tète qu'elle en est mor-or-te
Et cependant il n'en est rien
Malgré cette secousse un peu for-or-te
La p'tite ne se sentait pas bien
Elle prit pour se remettre d'aplomb
Un p'tit cachet d'Piramidon.

Le lendemain, elle était souriante
A sa fenêtre fleurie chaque soir
Elle arrosait ses petites fleurs grimpan-an-antes
Avec de l'eau de son arro-ze-zoir































 

 

 

 
  ..
.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique