logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/02/2018

là l'orchestre, au loin les Pyrénées

Samedi 10 février, 

L'orchestre de Pau Pays de  Béarn  reçoit Nicholas Angelich

Concerto n°2  pour piano de Johannes Brahms.

Et la symphonie du Nouveau Monde de Anton  Dvořák.

 Oppb,pau,palais beaumont, Fayçal KAROUI, nicholas Angelich, Brahms, dvorak, concerto pour piano, bösendorfer,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nicholas Angelich,  silhouette gauche et massive, visiblement

timide et réservé,  nous offre un concerto splendide, technique  et

sensibilité à fleur de peau, un mot  sur le  troisième mouvement -

andante- particulièrement  exceptionnel, avec le thème  de 8

mesures du violoncelle repris par les  violons et le piano. Le chant

du violoncelle impose là une atmosphère quasi chambriste.  

Oppb,pau,palais beaumont, Fayçal KAROUI, nicholas Angelich, Brahms, dvorak, concerto pour piano, bösendorfer,

  La virtuosité de Nicholas Angelich  le place au firmament des

pianistes actuels, sa délicatesse et sa modestie en font une

personnalité  attachante  et servant magnifiquement la musique.

  Ci dessous, deux versions du concerto par Nicholas Angelich 

 




   Il nous offrit deux bis ravissants , une mazurka de  Chopin et la

première pièce des Scènes d' Enfants, de Robert  Schumann servis

 par l'excellence du piano Bösendorfer,  aux graves ronds et

somptueux .

 Après l'entracte qui nous  permit  d'admirer les Pyrénées depuis la

salle des Ambassadeurs du Palais  Beaumont,

20180210_210947.jpg

20180210_173009.jpg

 la symphonie du Nouveau Monde,

 brillantissime oeuvre  pour l'orchestre au grand complet. 

L'OPPB l'a donnée la semaine dernière avec un immense succès

lors de la Folle Journée de Nantes .  Oeuvre variée,  colorée,  que

nous connaissons par coeur et que l'interprétation de l'orchestre a

éclairée  d'une jeunesse  dynamique, avec un réel plaisir de la part

des musiciens qui nous ont fait partager leur joie communicative  .

Oppb,pau,palais beaumont, Fayçal KAROUI, nicholas Angelich, Brahms, dvorak, concerto pour piano, bösendorfer,

 

 

 

 

07/02/2018

Arcachon, février 1956 : La neige, il y a 62 ans

La neige , l'hiver,  c'est  banal.

 

En ce mois ce février 2018, c'est la panique :

 

 Les automobilistes, tout  le monde s'en prend  au manque

d'information,  mais peu évoquent l'inconscience  des

automobilistes  qui persistent à  circuler  sans équipements

appropriés aux conditions hivernales.

 

Quand on sait  que   les pays européens ont en majorité adopté

une politique   drastique pour  que  les automobilistes  adoptent

des pneus neige.  En Allemagne, on  ne connait pas ces folies

routières parce  qu'il neige.    En Autriche,  tout véhicule non

équipé est immobilisé dans l'instant, et son conducteur verbalisé

jusqu'à  5000 euro pour mise en  danger d'autrui.

 

Nous avons un retard  préjudiciable  en matière  de  sécurité de

 notre   propre véhicule.   L 'essentiel du problème est là .

Retour sur une periode de neige, et  quelle neige ...!

 

C'était il y a  62   ans...février 56,   presque  jours pour  jours...

__________

 

 

Pas d'école en ce jeudi, ciel bas et terne,

lumière tirant sur le jaune.


Je ne connaissais pas,

habituée que j'étais à la clarté lumineuse

du bassin d'Arcachon, aux grisés bleus de l'hiver 

calme et doux

sur les grèves atlantiques.


Ce jeudi là, tout était différent

les premiers flocons voltigèrent

vers midi,

légers,

légers,

inhabituels sur mon coin d'océan.

Légers,

légers,

légers,

puis plus denses,

serrés,

prenant du poids et des rondeurs,

de plus en plus palpables.

Le nez collé à la verrière du studio,

comme on appelait ce petit salon donnant à l'est,

tout vitré,

je regardais ma première vraie neige,

espérant secrètement qu'elle ne s'arrêterait jamais.

Jamais,

je priais au fond de moi,

car la prière c'est l'avenir au présent,

je n'osais le dire car mon papa montrait

 des signes d'énervement,

semblait contrariépar cette atmosphère nouvelle.


Toujours pessimiste, il imaginait déjà quelque catastrophe.


La neige continuait,

continua,

et l'après midi,

et la soirée, .

Vers 17 heures,

un ami médecin dérapa dans la côte de notre rue,

 et sa voiture s'immobilisa

le nez dans un réverbère, juste devant chez nous.

« Bah, je la récupèrerai demain.

Surveille - la »   lança-t-il goguenard à papa  .

 

Le dîner fut électrique.

Maman "très enceinte" comme je disais,

ne pouvait calmer mon excitation,

j'allais et venais de fenêtres en verrière .

La nuit , bleu marine,

était scintillante de ces mouches blanches qui commençaient à imprimer

leur graphisme sur ma rétine.Je ne voyais plus qu'elles.

Le coucher fut tardif.


Il neigeait .

Au matin, il me fut annoncé qu'il n'y aurait pas école.


Derrière les vitres, 

le spectacle le plus incroyable m'attendait.

 

avenue gambetta depuis la terrasse de la maison 02 1956.jpg

l'avenue Gambetta, notre rue

depuis la terrasse de notre maison

Photo Jean Cottard

*


Le jardin n'existait plus,nivelé, englouti,

la chaudière à charbon ne tirait pas,

comme étouffée par l'atmosphère sans vent, enserrante.

Il faisait froid dans la maison,

mais mon cœur battait d'une brûlante chamade.

Il neigea tout le vendredi.


Au matin du samedi,

la ville n'était plus qu'un gigantesque champ uniforme,

d'une blancheur qui m'était inconnue.

*

medium_cours_lamarque_avec_la_boucherie.jpg
cours Lamarque
medium_av_gambetta_ski.jpg 
avenue  Gambetta, devant le garage  Dufourc
medium_inaccessibles_galeries.jpg
angle rue du Casino /cours Lamarque

*

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin,neige fevrier 2018

 

Si j'avais dû la comparer à des sons,

je l'aurais qualifié de « stridente » 

aussi insupportable aux oreilles qu'elle l'était

à mon regard

Trop brillante, trop ardente,.

La voiture de l'ami Gilles avait disparu sous

une gangue glacée.

hiver arc 56.jpg
   Elle resterait trois semaines au même endroit,

car pendant plus de 20 jours,

nous connûmes un froid sibérien : tuyaux d'eau gelés,

il fallait remplir de neige la baignoire pour récupérer

de l'eau ,

la faire bouillir...Pénurie de charbon.

J'ai usé un petit balai de paille pour  le simple plaisir

de déblayer la neige des marches

qui descendaient au jardin.

Nous, les enfants,si heureux de ce cadeau du ciel,

nous dévalions l'avenue Gambetta

avec des  cartons en guise de luges;

et  pour les grands, l'école reprit, bon an mal an.

Je conserve un souvenir extraordinaire ?

celui de mon père chaussant ses skis de bois ,pour,

 avec un ami du quartier,

effectuer la descente vers le centre ville

le premier matin de paralysie,

histoire de remonter pain et lait à des Arcachonnais

bloqués dans leurs  maisons

totalement inadaptées à ce climat.

Le bassin charriait de la glace,

les arbres s'effondraient sous le poids ,

vous pouvez ne pas me croire,mais de mes souvenirs,

il demeure des traces photographiques.

*

medium_le_bassin_pris_ds_les_glaces.jpg
le bassin charrie de la glace  entre les pinasses
 
medium_devant_st_Yves_bd_de_la_plage.jpg
boulevard de la Plage
vers  Saint Yves
 
medium_balcon_pharmacie_1°_étage.jpg
 depuis  le balcon de la pharmacie Ardouin
rue du Casino
au fond, le Casino  Mauresque  qui  brûla en 1977
 
 Casino mauresque arcachon.jpg
 

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

 avenue Gambetta pharmacie    Fleury 

vue du balcon de l'étude   de mon grand père

medium_2_cv_règlementaire.jpg
devant la mairie
 
medium_hôtel_richelieu_et_café_repetto_place_thiers.jpg
place Thiers

*

Photos incroyables, (Léo Neveu ) collection personnelle

et celles que Noël Courtaigne,

passionné des vieux clichés d'Arcachon

m'a autorisé à publier.(coll Ardouin )

et des photos personnelles

dues à l'objectif de mon papa.

 

Authentique souvenir d'enfance,de ceux qui vous laissent

un goût de conte  et d'irréel.

*

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin,neige fevrier 2018

medium_tranchée_devant_le_café_Le_Victoria.jpg
medium_place_thiers_le_bassin.jpg
tonton robert déneige devant la pharmacie.jpg
 
Tonton Robert déneige place Thiers
 
 
medium_les_mouettes_sur_la_ville.jpg
 boulevard de la Plage

 

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

Gaby devant le Club

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

l'Hôtel de France, boulevard   de la Plage,

aujourd'hui disparu

clin  d'œil à Monsieur Bernadac, à Jeanine.

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

Le Café Thiers, ancien Repetto

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin,neige fevrier 2018

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin,neige fevrier 2018

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin,neige fevrier 2018

arcachon,bassin d'arcachon,neige,hiver,fevrier 1956,blanc,photo,noir  et blanc,leo neveu,jean cottard,robert fleury,exceptionnel,avenue gambetta!,anniversaire,la dépêche  du bassin,neige fevrier 2018

 

22/01/2018

L'Ile aux Oiseaux

vue du haut du belvédère,

26951810_10156181703033534_57633093992345445_o.jpg

17/01/2018

L'absolu

l'absolu de la beauté,

          matin calme, eaux paisibles,  reflets de l'âme 

bassin d'arcachon, paisible, pinasse,  hiver, solitube, calme, chopin, piano, barcarolle,

 

        Chopin pour accompagner cette image qui rend heureux

 


 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique