logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

07/05/2018

De la musique avant toute chose

      Il y a quelques mois, lors d'un trajet en voiture, j'ai vécu  une

curieuse expérience.      

                    Je vous raconte  ?

 

  Quand  je conduis, j'écoute toujours la radio, blabla

inconsistant, infos deprimantes  en continu  ou  bien des cd  que je

choisis selon mon humeur du moment 

 

    Ce jour là , en  traversant la Haute Lande, longue petite route

rectiligne désertique,  mon attention était bien davantage fixée sur

le premier  trio de Brahms  que sur la conduite.

 

    J 'étais en  mode pilote automatique. 



Et soudain,  je pris conscience que je n'avais plus

                 aucune attention    à la conduite,  

aucune,   tant toutes mes perceptions  étaient

                                     captées par la musique.

       Une alternative  :

 soit  stopper Brahms,  soit....stopper la voiture.

    J'optais pour la seconde solution, et le nez de la Clio dans les

bruyères,  sous les grands pins , détachée de toutes contraintes,

je m'abandonnais au seul bonheur de l'écoute totale et libre jusqu'à

la fin du trio .

voiture,radio,musique,mendelssohn,schubert,ecoute,attention,concentration

      Pourquoi est ce que je vous raconte ça ?   A votre avis...

 

  C'est tout bête   :   l'écoute de la musique requiert la mise en jeu

totale  de l'attention, la plongée  dans l'oeuvre, la reconnaissance

et la distinction des plans  sonores. L'écoute n'est pas  un acte

passif mais une mise en tension , un acte qui exige de notre part

une totale  disponibilité . Et  soyez vigilants au  volant, au risque

d'un  problème.......

 

  Je vous propose de tenter l'expérience avec le second

mouvement de  la symphonie inachevée  de Schubert.

    Calez vous confortablement , fermez les yeux,  

ne regardez pas l'orchestre de la vidéo  et plongez sans retenue.

      Commencez par fixer votre attention sur la ligne la

plus grave, sans vous laisser séduire ni emporter par la ligne

supérieure.  

    Vous allez rapidement vous rendre compte de la

profondeur,  des superpositions des lignes mélodiques, des

interventions solistes de la clarinette,  du hautbois.... pas question

de conduire, de lire, de repasser...tous vos sens sont alors mis en

jeu, les 2 hémisphères cérébraux sont sollicités  intégralement. 

 

                Bonne découverte,  et belle fin de semaine.

 

07/04/2018

Les premières,

 

 

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi,alain passard

On rapporte  que Fontenelle en était fou :

est-ce    cette passion  gourmande  qui lui  permit d'  approcher

le centenaire ?

 Lui  les   dégustait ainsi   :

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes

 Préparer et cuire classiquement les asperges et les œufs à la

coque. Sauce : pendant la cuisson des œufs, faire fondre 50 g de

beurre puis ajouter le jus d'1/2 ou d'un citron ( goûter) saler, poivrer.

Déguster en trempant l'asperge dans l'œuf puis dans la sauce :

c'est plus subtil que la classique vinaigrette.

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes

 

 La querelle entre les deux académiciens, Fontenelle et l’abbé
 
Terrasson sur la meilleure manière d’accommoder les asperges
 
reste l’une des anecdotes les plus savoureuses de la
 
gastronomie !
 
 Louis XIV s’en enticha au point d’en vouloir sur sa table en toutes
 
 saisons.

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes

Il la préférait lui aussi en mouillette dans un œuf à la coque. asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes
 Son jardinier en chef, La Quintinie, inventa alors un mode de
 
culture en serre et sous « couche chaude » pour  répondre aux
 
désirs du Roi tout au long  de l'année .

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi,alain passard

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi,alain passard

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes

asperges,les premières,fontenelle, louis XIV, La Quintinie, Versailles, serres  chaudes, potager  du roi, béarn,primeurs,landes

 

Ici,  les premières,  vertes et bio.

Notre Béarn , tout comme les Landes  ,  sait nous offrir

les merveilles  de la terre .

Vinaigrette , beurre , crème ou nature,

ou comme le  réalise le chef  Alain  Passard, sautées  doucement

au beurre, muscade, tombée de quelques feuilles d'epinards, et

un trait de vinaigre de  cidre.

  Pour moi, ce sera nature avec un pain craquant,  pour

 profiter des saveurs printanières , de la  tendreté

 exquise, sans en laisser le moindre petit  bout .

   Mais la recette d'Alain Passard  est une merveille de saveurs.

https://www.francemusique.fr/emissions/le-palais-musical-d-alain-passard/le-palais-musical-d-alain-passard-du-samedi-31-mars-2018-59738

Asperges, les premières, Fontenelle, Béarn, primeurs, landes

 

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes Connue des Romains, cultivée en France depuis le XVe siècle, l'asperge est devenue un hôte habituel de nos jardins potagers. Les premières asperges sont une des joies du gastronome : elles signent la fin de l'hiver et le retour des légumes frais poussés dans nos jardins. Il existe trois grands types d'asperges, qui sont toutes cultivées de nos jours :

l'asperge sauvage, verte, plus fine et au goût plus marqué, que l'on peut encore récolter dans certains régions du pourtour de la Méditerranée, qui est en fait une graminée et non une asperge véritable ; l'asperge verte, plus précoce, verte et charnue, tendre, dont la région de prédilection est la Provence au sud du Luberon, le Pays d'Aigues où poussent dans les alluvions sablonneuses de la Durance les fameuses asperges de Lauris et de Pertuis, qui furent célébrées par Auguste Escoffier.
  Les asperges blanches, souvent appelées en Italie asperges violettes, plus tardives, goûteuses, dont la base est plus ferme et qui doivent être impérativement épluchées : leurs régions de production se partagent entre les terres sablonneuses du Val de Loire, la Sologne (depuis 1870) et l'Alsace, bien que les types originels viennent de Hollande et d'Argenteuil, où, cultivée depuis 1805, malheureusement les grands ensembles ont remplacé les maraîchers. En fait, c'est le mode de culture, et la façon dont on les butte qui détermine la couleur de l'asperge : quand elle pousse complètement sous terre, elle est de couleur blanche ; quand la pointe sort de terre, sa couleur devient violette, et si elle pousse à l'air libre, elle se colore en vert.

  Les asperges sont originaires de l'Asie mineure et elles étaient présentes et consommées sur les bords de la Méditerranée dès l'Antiquité. On les retrouve sur les fresques de la première pyramide égyptienne, celle de Djéser à Saqqarah il y a trois millénaires. Les Grecs s'attachèrent surtout à leurs vertus aphrodisiaques supposées en rapport avec la forme ithyphallique de la pousse d'asperge, et diurétiques : Hippocrate la recommandait sur ces deux préceptes pour les douleurs de l'urètre ! Les Romains furent fous d'asperges et, selon Pline, on en cultivait à Ravenne qui étaient si grosses qu'il en fallait trois pour faire une livre, ce qui leur valut d'être taxées comme produit de Luxe par « l'Édit du Maximum ». Elles disparurent ensuite des tables européennes, furent réintroduites par les arabes en Espagne, puis réapparurent sur la table des Rois de France. 

Suivent quelques assiettes et réalisations d'Alain Passard,

 le maître  des légumes ,triplement étoilé.

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11/03/2018

Sainte Françoise et mon parrain, Chantre de la lande et d'Arcachon

 

 

 

 


                       9 mars, Sainte Françoise - Romaine,

 

 Mon parrain avait répondu  favorablement  à la demande adressée par mon père

 en novembre  1948, il acceptait  de me prendre pour filleule.

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

 Cette lettre dont je ne  vous montrerai  que l'introduction, est un  peu  délicate

 pour moi,  s'adressant à  mon seul père, elle   nous renvoie à un temps  où

l'épouse, la future mère  n'avait guère  encore de place sociale  véritable,

 Plus loin, dans sa longue et belle  lettre  mon futur parrain  recommande que l'on

prenne bien  soin de  Philippe....

car,..pour mon père, il ne pouvait en être autrement, ce  serait un  garçon....

           perdu...

Mon parrain Elie   aimait cette sainte  Françoise Romaine  dont  finalement on

 me donna  le  nom,  faute du Philippe attendu  ;née le  28  février, jour  de  la

 Saint Romain, Sainte   Françoise Romaine   le 9 mars, c'etait  judicieux.

 Et pratique, on souhaitait le tout  d'un coup.

Il marquait  fidèlement ma  fête,  avec   des livres aux pastel délicats ,

           et des lettres d'une haute valeur morale.

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere

( Le Buffon des enfants, Anémone aux pays des Etoiles,  

 Les Trois Papillons, le Rêve  de Jean -François ...

avec les     illustrations    de Jean .A.Mercier      aux Editions  Marcus-

Paris       livres que j'ai pieusement conservés  et qui m'ont tant fait rêver )

  et   des textes poétiques magnifiques écrits de sa main   qui évoquaient

cette  veuve romaine qui s'était consacrée  aux pauvres , et aux  malades,

fondatrice des Oblates  de Saint  Benoît, dans la tradition de la règle

bénédictine.

  Elle mourut le  9 mars 1440 , jour choisi pour la célébrer.

 Patronne  des  automobilistes, certainement du fait qu'elle était  toujours

accompagnée de son ange  gardien.

 

Parmi les Françoise  , au moins trois      très chères  amies, 

 

 Fanchon la béarno-bordelaise ,    

 Françoise la petite Monégasque,   qui fut  aussi arcachonnaise jadis,

  et une  demi :  Marie Françoise, béarno-landaise !

 

 

 puis dans la Grande Histoire

 Françoise d'Aubigné, veuve Scarron,  devenue Madame de  Maintenon,

épouse morganatique de Louis XIV, 

plus proches  de nous,

 

Françoise Fabian, Sagan, Hardy, Dorléac, Dolto, Rosay, Seigner...

Notre prénom est tombé en désuétude,   on ne voit guère de petite fille ainsi

prénommée  

( sauf dans  Le   Prénom ".....   )

 La mode revenant aux prénoms anciens,  les Louise, Madeleine  Jeanne,

 Eugénie,  Marguerite, Suzanne,   Mathilde,   Violette,  refleurissent,  

peut être  un jour les Nicole, Brigitte... , Monique,  Chantal,  Francine

et  Françoise   ?

 

   De mon parrain , je sais peu de choses.



      Il était mon parrain, je le respectais,   il me paraissait étrange   ,

   complexe, secret   comme les vastes étendues de  pins qui cernaient    sa

  demeure.


  Il  portait béret landais, moustache et costume noir; 
il parlait  
avec un

 accent qui à la fois chantait et   roulait.

  Je le voyais souvent chez nous à  Arcachon,  qu'il aimait infiniment .

   Parfois, nous allions lui rendre visite le dimanche.

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

 

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

     Un véritable exotisme pour moi , que cette Haute  Lande,  Gaillard,  ce

  minuscule   lieu-dit rattaché à la petite commune  de Lüe, une vaste

  demeure aux  murs de  chaux, dans lesquels  les poutres de pin  dessinaient

  des triangles, des  losanges noirs, demeure  précédée   de  l'airial

  traditionnel aux maisons landaises   planté    de chênes  centenaires, un

  puits de pierre à la limite   de la   forêt  qui de   toutes parts formait

  l'unique  paysage.

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

 

   Mais le plus merveilleux, c'était lorsqu'on pénétrait  dans l'ombre

 bienfaisante de la maison en ces chaudes et lourdes   journées de  l'  été

   landais , entêtées du parfum de  résine   chauffée à blanc, une autre

 odeur, tenace, d'âtre   séculaire, d'encre, de papier, et des   livres,

  partout,   amoncelés, rangés, classés, ou dressés par piles  à    même le

  parquet  de pin, désordonnés , des livres   anciens   reliés pleine 

peau,  chagrin mordoré,  marocain,  et vélin d'autres   temps.

  Mon parrain était,  comme on disait alors, un « fin lettré » , un  humaniste

 à   la manière de Montaigne et  qui vivait en  sa   « librairie »,  un   poète

caché   au fond   de sa forêt , félibre, poète en langue d'Oc.

 

 

 

.Bulletin De La Société Borda.



  Spécialiste de la  langue d'Oc et du parler haut- landais, il   publia  Félix  

Arnaudin   1923, s' intéressa au fonds   patrimonial   des    Landes  dans   le

cadre  de  la Société de  Borda, publia   sur les traditions,

la généalogie, l'architecture , le   régionalisme.




MENAUT (Élie), Artes Fides, En marge de l’Exposition Mariale France-Espagne du musée pyrénéen, Auch, 1958

MENAUT (Élie), Contribution landaise au centenaire de la réunion de la Savoie à la France, (1860-1960), Auch, 1960

MENAUT (Élie), Évolution de l’âme grand’landaise, Extrait du Bulletin de la Société de Borda, 1961

MENAUT (Élie), Le culte des fontaines dans les Landes, Extrait du Bulletin de la Société de Borda, 1960

MENAUT (Élie), Perspectives Mistraliennes, (De la Renaissance de l’Amour Courtois au Recours à la Poésie), (Conférences des 18 et 25 février 1932 du groupe d'études historiques  de Nice 

MENAUT (Élie), Notice historique sur Bouricos,

    bulletin  de  la Société de Bordas, 1955

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

 

 MENAUT (Élie),Rencontres   de jadis, foires-pèlerinages d'aujourd'hui ,   bulletin de la Société de Bordas  1964

       

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

  Il vénérait Frédéric MISTRAL, et en son souvenir il donna à sa   maison de la

ville d'Hiver à Arcachon lenom de Santo Estello , Sainte Estelle , sainte patronne

des Provençaux.


    Nous habitâmes Santo Estello jusqu'en 1969.


Il avait trois amours,        

   

ses Landes

la Provence

et Arcachon



«  Je plains les gens qui vont chercher

aux quatre cents diables un  exotisme  frelaté.

Le bassin d'Arcachon leur offre tous les

résumés de la vaste terre .  »



                                                             Elie Menaut 

https://shaapb.fr/arcachon-source-dinspiation-elie-menaut/

Landes, arcachon Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

 

 

Landes, Arcachon,île aux oiseaux, Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

Landes, arcachon Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

 

Elie Menaut, félibre, Landes, Arcachon Société de  Borda,parrain

elie menaut, arcachon, haute lande, parrainlandes,arcachon elie menaut,société de borda,félibrige,poète

sable, arcachon, sarah bernard, citation

Landes, Arcachon, Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

Landes, Arcachon, Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

Landes,Arcachon, Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

24/10/2017

De Toulouse encore un peu

     j'aime infiniment cette ville lumineuse, colorée et gaie.  

J'aime la richesse de son architecture, les témoignages

Renaissance,   médiévaux,  gothiques. ...

J'aime moins  l'incivilité,   la saleté,  la casse délibérée ...

Je ne vous montre que le beau.

Le Canal   du Midi

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

       Bonne  journée et bel automne.

     le musée du Compagnonnage. 

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

Les Jacobins, chevet,  cloître,  envol de colonnes palmiers,

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

toulouse,canal du midi,la daurade,les jacobins,cloitre,palmiers

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique