logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

03/10/2016

Le pouvoir de l'image et quelques savoureuses injures

   A l'occasion  de la belle expo consacrée à Hergé qui

débute  mercredi 29 au Grand Palais 

tintin, capitaine    haddock,  insultes, voix,  hergé, exposition

 

Jolie remarque d'enfant sortant  de voir une version

dessin  animé  de Tintin

 

" Le capitaine Haddock, il n'a pas  la même

voix que dans les albums! "

tintin, capitaine    haddock,  insultes, voix,  hergé, exposition

 

had  g.jpghad r.jpg

had s.jpg

 

had l.jpghad p.jpg

had b.jpg

Le capitaine Haddock renouvelle votre stock de jurons !

 
 Marin d'eau douce, moule à gaufres, ectoplasme, vous en voulez d'autres ?
 
 À l'occasion de l'exposition Hergé au Grand Palais, le capitaine Haddock vous propose de renouveler votre stock de jurons.  A vos jurons,   moussaillons !

tintin,capitaine    haddock,insultes,voix,hergé,exposition

 Démarquez - vous, bon sang !

   Au milieu  de  ce gigantesque  coprolupanar, n'en avez vous pas assez de traiter votre voisin de cul terreux, votre belle mère de vieille carne, au volant de renvoyer les autres aux enfers des cons , de donner aux  politiciens  de tous poils  les noms d'oiseaux   que vous rêviez  de leur voir  porter  ?

  Voici une liste qui vous permettra de trouver toutes les variétés d'injures possibles, mais croustillantes, inspirées directement d'une étymologie greco-latine un peu capillotractée  d'accord, mais vous allez vous régaler, et je suis certaine que vous ne tarderez pas à utiliser à bon escient ces savoureuses propositions pour élargir le champ de votre lexique injurieux.

 Quand  vous lirez la presse aujourd'hui, ça vous aidera  à passer votre rogne...

 Puis, pour vous détendre,  allez consulter  le site   qui nous est devenu référence, hilarothanatogène à souhait , un petit bijou d'intelligence et de connaissances bien utilisées ! ça  fait un bien  fou.

http://www.cledut.net/xylo.htm

 

Alburostre" : Blanc-bec.


"Alvéopyge" : Personne particulièrement énervante

ou trou du c...


"Ambisenestre" : Maladroit des 2 mains.


"Antirotodongyrateur" : Empêcheur de tourner en rond.


"Archéodendrite" : Vieille branche.


"Aspermogène" : Qui n'en a rien à foutre.


"Bovinoderme" : Peau de vache.


"Cacoglotte" : Mauvaise langue.


"Coprolithe" : Merde fossilisée.


"Coprolupanar" : Bordel de merde.


"Géopyge" : Cul-terreux.


"Hyperthyrroïdien des Alpes" : Crétin.


"Latérograde" : Qui marche à côté de ses pompes.


"Micromyxeux" : Petit morveux (Myxo : morve).


"Nanipabullophile" : Amateur de nain de jardin

à brouette.


"Nodocéphale" : Tête de noeud.


"Oculogynécomane" : Mateur.


"Ostréipyge" : Fesse d'huître.


"Orchidoclaste" : Casse-couille.
A noter que le mot est

prisé par l'excellent Gérard Oberlé, dont la devise mérite

ici d'être rappelée :"Le bagage d'un homme, c'est ce qu'il a

lu et ce qu'il a bu."


"Ovocéphale" : Enarque.


"Paléocapridé": Vieille bique

(variante : Paléotalpidé : Vieille taupe.)


"Phallosophe" : Qui ne raisonne pas avec sa tête.


"Phyllotétanique" : Dur de la feuille.


"Podoclaste" : Casse-pieds.


"Pseudopyge" : Faux-cul.


"Pyropyge" : Qui a le feu aux fesses.


"Stratocumulocéphale" : Rêveur.


"Suprapygoflatulent" : Personne qui pète plus haut que son c...

"Tabulopodosophe"  qui raisonne  comme un pied  de  table

"Tachycollapsotracteur " mauvais amant

(qui tire  son coup en vitesse )

"Ypéritorhinotachytrope" :

Colérique, qui s'énerve  rapidement .

"Zoocopulatoire" : Qui fait l'amour comme une bête

 

01/09/2016

Une bonne définition

 

Une petite  définition de mots croisés  qui m'a réjouie,

    saurez -vous trouver, en 10 lettres  ?

 

une  petite aide

un  - e  en 7° et 10°  position

 

                 - baguette pour  jaune

 

         beau mois de  septembre, et  belle  rentrée. 

 

 

31/08/2016

Montesquieu, baron de la Brède

  Tout près  de Bordeaux, quand on musarde entre vignoble

 et châteaux...............

 soudain, ce que l'on cherchait ,

 le château, La Brède, la demeure  de Montesquieu

un lieu éclairé par la lumière de l'esprit,

on se surprend à faire émerger  de la mémoire des

extraits des "Lettres Persanes" ou ce savoureux passage 

de " de l'Esprit des Lois " au livre XV, terrible

réquisitoire contre l'esclavage :

 " Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves. Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête ; et ils ont le nez si écrasé, qu'il est presque impossible de les plaindre. On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. Il est si naturel de penser que c'est la couleur qui constitue l'essence de l'humanité, que les peuples d'Asie, qui font des eunuques, privent toujours les noirs du rapport qu'ils ont avec nous d'une manière plus marquée. On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui chez les Égyptiens, les meilleurs philosophes du monde, était d'une si grande conséquence, qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains. Une preuve que les nègres n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or, qui chez des nations policées, est d'une si grande conséquence. Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens.   Des petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains : car, si elle était telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles, d'en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié."

 

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

 

Chateau Brede signature Montesquieu 2
 

  Le Château de La Brède : c’est là qu’est né Montesquieu, c’est là qu’il est toujours revenu, fidèle à ses racines et à lui-même. Un domaine qu’il a patiemment agrandi et soigneusement géré, un parc qu’il a embelli, une chambre où il recevait parfois ses visiteurs, une bibliothèque qu’il a emplie de livres et d’où il pouvait contempler cette terre tant aimée.  

 Transmis à ses descendants, le château et son domaine, classés au titre des Monuments historiques, ont gardé l’esprit de Montesquieu et le souvenir d’une histoire de huit siècles.

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

  Charles-Louis de Secondat (dit Montesquieu) naît le 18 janvier 1689, à La Brède, de l’union de Jacques de Secondat et de Marie-Françoise de Pesnel, qui lui transmettra la baronnie et le château de La Brède.

 

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

  Au château de La Brède, Montesquieu a un précepteur puis est envoyé à 11 ans au collège oratorien de Juilly, près de Meaux. Il revient à Bordeaux cinq ans plus tard pour étudier le droit, car il doit hériter de son oncle la charge de président à mortier (juge) au parlement de Bordeaux. Enfin, il complète sa formation à Paris où il fréquente les milieux savants et lettrés.

  À la mort de son père en 1713, Charles-Louis devient baron de la Brède et hérite d’une importante fortune foncière ; son frère et ses sœurs ont été placés en religion pour que le patrimoine reste aux mains de l’aîné de la famille. En 1715, contre l’avis de ses oncles, il épouse Jeanne de Lartigue, une protestante qui restera fidèle à sa religion malgré la révocation de l’édit de Nantes qui l’interdit ; elle est seule héritière d’une riche famille. Ils auront trois enfants : Jean-Baptiste en 1716, Marie Catherine en 1717 et Denise en 1727.

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

  En 1716, à la mort de son oncle, il hérite de toute sa fortune, de la baronnie de Montesquieu et de la charge de président au parlement. Mais la pratique quotidienne du droit lui pèse : il l’abandonnera en 1726. Il se consacre plus volontiers aux lettres et aux sciences, notamment au sein de l’académie royale de Bordeaux : anatomie, sciences naturelles, grandes questions politiques et éthiques, tels sont ses centres d’intérêt privilégiés pour lesquels il écrit ses premiers mémoires.

  Dans les Lettres persanes, qu’il publie anonymement en 1721 à Amsterdam, en faisant parler des Persans qui découvrent Paris, il compose un tableau satirique de la France de la fin du règne de Louis XIV et de la Régence ; les traits les plus audacieux visent la religion. L’immense succès de ce roman, qui unit les charmes de la fiction orientale, l’humour et la plus grande liberté intellectuelle, lui ouvre les portes des salons parisiens, notamment celui de l’influente marquise de Lambert, et peut-être du club de l’Entresol. Ces salons et les milieux libertins qu’il fréquente alors lui inspirent Le Temple de Gnide, roman considéré  comme licencieux .

  Libéré de sa charge de président en 1726, Montesquieu peut se présenter à l’Académie française ; les Lettres persanes, qui sont son principal titre de gloire, suscitent de fortes réserves, d’autant que l’Académie y était moquée. Il vainc toutes les résistances ; peu de temps après sa réception (1728), il parcourt l’Europe pendant trois ans, à la découverte des systèmes politiques et économiques, des mœurs, de la religion, de la culture, de la géographie des pays qu’il va traverser, mais aussi, et peut-être avant tout, pour devenir diplomate. Ses ambitions sont déçues, mais riche d’observations, notamment après un séjour de dix-huit mois en Angleterre, il revient en 1731 en Bordelais. Il réside au Château de La Brède et chez son frère, doyen de la basilique Saint-Seurin à Bordeaux, tout en faisant des séjours réguliers à Paris.

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

 En 1734, il publie les Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence ; il fait détruire tous les exemplaires (sauf un) des Réflexions sur la monarchie universelle, trop critiques envers le pouvoir. C’est surtout L’Esprit des lois qui assurera son renom dans le monde entier. Dans cet ouvrage publié à Genève en 1748, Montesquieu établit les principes fondamentaux et la logique des différentes institutions politiques. Cette œuvre rencontre un grand succès mais elle est aussi critiquée, notamment par les autorités religieuses, ce qui conduit Montesquieu à publier en 1750 la Défense de L’Esprit des lois. L’Europe entière n’en salue pas moins cette œuvre novatrice, qui permet de comprendre le fonctionnement des sociétés à la lumière de l’analyse politique.

 

 Le 10 février 1755, à l’âge de 66 ans, après avoir géré activement, toute sa vie, ses propriétés et plus spécifiquement le Château de La Brède et son domaine, Montesquieu décède à Paris où il est inhumé en l’église Saint-Sulpice.

 Précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français, Montesquieu fait partie des grands penseurs politiques du Siècle des Lumières.

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

 

 

 

20/08/2016

Essai comparatif.

    Ô tempora, Ô mores, question   de  niveau de langue,

question  de valeur, de  respect  de la France et  de  la

fonction présidentielle  ! ...........

 

    Quand l'ego  crève le plafond, et que nous,

  nous touchons  le fond ,

 

   quand, au lieu de parler  France,  économie, société,

   éducation,  santé,  gestion et  avenir  du pays,

   devenir  du peuple de France , les  politiques se

   vautrent   dans leur vie personnelle, l' angoisse sur

   leur    postérité...

quand leur propre personne, la pellicula    des Latins, 

pelliculam meam curo

je prends  soin  de ma petite personne

prend le dessus  sur l'intérêt général, les

confessions   de  Hollande  nous laisseront

sans  doute un goût amer et une image    terrible  de  cet

homme, qui comme  beaucoup de politiques, ne se

soucie  que son ego. Son mariage,   son avenir,  sa  vie

privée,  son image   dans la  postérité ...

au moment  où la France  traverse  sans doute une de 

ses pires crises, c'est pathétique de voir combien celui

qui  placé   à la plus haute   fonction de l'Etat Régalien,  

se soucie de LUI.  Ce ne  sont   que  des extraits,  mais

ils ne me donnent guère envie  de connaître  le reste.

 Ecoutez-le, lis-le et faites  vous votre opinion :

 

  "  Le mariage ? Je n'y suis pas opposé par principe, mais

 j'arrive à un âge où ça devient moins probable. Mais c'est

 possible, oui..."

  "J'ai fait cette annonce de l'inversion de la courbe du

chômage parce que je croyais encore que la croissance

serait de 0,7-0,8, elle sera finalement de 0,1 ou 0,2. Puis je

répète cet engagement lors des vœux le 31 décembre 2012.

J'ai eu tort ! Je n'ai pas eu de bol !"

 

 

  "Ce qui est terrible, c'est de faire un mandat présidentiel

dont il ne reste rien. Sauf une bonne image, dans le meilleur

des cas. Ce serait terrible. Se dire : « J'étais là, j'ai occupé

la fonction. Mais qu'est ce que l'Histoire retiendra ? » "

 

 

" je n'ai pas  eu  de bol "

 

            pauvre pomme !

c'est la France  qui n'a pas  de bol  de se traîner de tels  boulets

Hollande,   pas  de bol, déclaration ,général  de Gaulle

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique