logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/06/2016

Osmothèque, on en prend plein le nez...au Conservatoire des Parfums

 

" Elle s'arrêta devant la boutique d'un fruitier

et acheta des jasmins d'Alep,

des violettes,

 des fleurs de  grenadier

 et des narcisses.

Puis elle s'arrêta chez le distillateur,

 et lui acheta dix sortes d'eaux :

de l'eau de rose,

de l'eau de fleurs d'orangers,

et un aspersoir d'eau de rose musquée,

des grains d'encens mâle,

du bois d'aloès,

de l'ambre gris

et du musc."

 

Les Mille et Une Nuits

jasmin.jpg
 

 

antiquités.jpg



Dans l'antiquité,

 

dans les antiquités,

 

18° dynastie Egypte.jpg

égyptienne,

syrienne,

chinoise,

perse,

grecque,

romaine...

femme parfum2.jpg

les parfums se mangeaient, se buvaient, servaient

d'offrandes aux dieux , aux morts,

offrande.jpg

et bien sûr étaient  parure et  dissimulation.

 Le Moyen Age utilisera largement leurs atouts pour

cacher les mauvaises odeurs, responsables, pensait-on,

des maladies.

cadre pomme d'ambre moyen âge.jpg

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

 

Boule d'ambre ancienne  et  moderne

 Contre la peste, on boit des parfums, on s'inonde le

corps  de savants mélanges de fleurs et de plantes

broyées.

   La parfumerie et la pharmacie sont intimement mêlées,

  le parfumeur détient des secrets de médecines

  qui protègent.

  Il faudra attendre le 18 ° siècle pour que les deux

branches  se distinctent  et se séparent définitivement.

cave à parfums XVIII°.jpg
Cave à parfums XVIII° siècle
 

 Jusqu'à cette époque, les femmes portent haut sur leurs

cuisses des coussins de fleurs  et d'herbes, dissimulant

les odeurs corporelles, et éloignant les maladies.

  Les cuirs des sous-mains, des gants sont fortement

parfumés.

  Jusqu'au 19° siècle, la croyance de l'efficacité

protectrice des parfums  perdure:

 Napoléon utilisera jusqu' à 120 litres d'eau de

parfum par mois, en boira sur les champs de bataille.

eau de cologne.jpg

Eau de Cologne 

 

 

L'osmothèque de Versailles,

          L'Osmothèque - Versailles - Office de Tourisme

 

,  luxe,  senteurs,  mémoire, osmothèque de versailles, parfums, nicolas de barry, nez, fragrance ,

 Conservatoire des Parfums nous offre une fantastique promenade au cœur de cet art subtil et volatil.

LES TRÉSORS DE L'OSMOTHÈQUE

 Cette fabuleuse collection permet de sentir des chefs-

d’œuvre de la parfumerie : les parfums qui ont fondé les

bases de la parfumerie moderne ou ont durablement

marqué leur époque :

Fougère Royale (1884) HOUBIGANT,

Le Fruit Défendu (1914)

LES PARFUMS DE ROSINE - POIRET,

Le Chypre (1917) COTY,

Crêpe de Chine (1925) MILLOT,

Iris Gris (1947) JACQUES FATH,…

 

  Les parfums sont l'extraordinaire mémoire des époques

et des goûts :

femme se parfumant gravure Biblio des arts Déco Paris.jpg

  Ainsi, il a été récemment découvert  un flacon de parfum qui appartint à George Sand  à la fin de sa vie.

  Impossible de l'ouvrir, un mélange épais restait collé au fond,  survivance concentrée de l' évaporation.


Il fut analysé 
grâce au prélèvement par

seringue, disséqué et reconstitué par Nicolas de Barry,

Nez compositeur qui utilise toute la gamme des

fragrances.

 

http://www.nicolasdebarry.com/

nicolas de barry.jpg
  Il en résulte un parfum très fort en ambre et en patchouli  dont on sait que Madame Sand  raffolait, comme ses contemporaines

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

le parfum de Madame Sand reconstitution.jpg

 

 

    Ce parfum, aujourd'hui, on peut en profiter à

l'osmothèque, et c'est une remontée fabuleuse dans notre

histoire des goûts et des couleurs.

(tirage limité à 200 exemplaires  en édition numérotée,

patchouli, rose, ambre , bergamote)

collection.jpg

mémoire,osmothèque de versailles,parfum,conservatoire des parfums,nicolas  de barry,le parfum impérissable,gabriel  fauré,gérard  souzay,le parfum,patrick süskind,l'artisan parfumeur

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance


Car les couleurs aussi sont question de mode.

 

décolleté plissé du flacon.jpg


Un parfum capiteux tendra vers un brun caramélisé,

 

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

les touches florales, plus rosées,

 les senteurs d'agrumes et d'herbes,

d'un jaune plus pâle tirant sur le vert.

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

 

Dans l'actualité des parfums, 

les notes « marines  »  aux essences bleutées.

La candeur de la fleur d'oranger et du jasmin

favorise des parfums pâles.

mémoire,osmothèque de versailles,parfum,conservatoire des parfums,nicolas  de barry,le parfum impérissable,gabriel  fauré,gérard  souzay,le parfum,patrick süskind,l'artisan parfumeur

paris air du temps.jpg
 

L'intrusion d'éléments autres que naturels

ne viendra qu'au 18 °; jusque là,  fleurs, herbes,  bois,

 musc, cuir, ambre,  tout est   " vrai  "

,  luxe,  senteurs,  mémoire, osmothèque de versailles, parfums, nicolas de barry, nez, fragrance ,

 

diverses épices.jpg
cahier de formules Molinard 1905 env.jpg
infusions fragonard.jpg

Beau prétexte

que cette balade  parfumée

pour rouvrir ce  livre

qui émet à chaque ligne

des effluves inoubliables...

 

 

cadre le parfum.jpg
" LES PARFUMS sont certainement les plus fragiles

et les plus évanescentes de toutes les créations humaines.

Et pourtant, ils marquent très durablement
 
LES MÉMOIRES."
 
 
vapeur d'ambre gris.jpg
iconographie
photographies personnelles
et documents
extraits de
l'ABCdaire du Parfum
Nicolas de Barry,
Maïté Turonnet,
lien osmothèque  de Versailles
 
http://www.osmotheque.fr/
Georges Vindry
Flammarion
 
 
Allure Homme de Chanel
 
Habit Rouge de Guerlain
 
Eau Sauvage de Christian Dior
 
 
 
 

 

18/06/2016

Versailles , le printemps et l'Allée du Roi

   Extraordinaire  série  de  photos  de notre  royal joyau

  national , mis en lumière par le talent  de photographes

  passionnés du lieu et  de l'objectif.

 

Je vous propose une galerie  de merveilles.Depuis toujours

fascinée par Versailles , Trianon, le Grand  Siècle, son

histoire,  sa musique, sa littérature, je m'offre une 

balade égoïste, mais  quand même , je partage,

tout en vous recommandant  de revoir en ces   journées

pluvieuses  de juin  ( l'intégrale  existe  en DVD )

 

 

                " L'Allée  du  Roi " ,

d'après le roman    de Françoise Chandernagor. 

 La réalisatrice  Nina Companez  nous narre l'ascension de

madame de Maintenon, ( Dominique  Blanc ) qui,

née huguenote   Françoise d'Aubigné, devenue, Madame

Scarron, par son mariage  avec le poète

Scarron, se verra   épousée  secrètement par Louis  XIV

( Didier Sandre ) à qui elle resta  ainsi mariée 32 ans .

 

 

        

 

 

      
     

 

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

versailles,trianon,photographies,architecture,grand siècle,sculpture,jardins,bosquets,l'allée  du  roi,madame  de maintenon,nina companez,françoise chandernagor

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

Versailles, Trianon,  photographies,  architecture, grand siècle, sculpture,  jardins,  bosquets,

06/06/2016

"Le Pianiste " sur ARTE le 5 juin

 

  Dimanche  5 juin  ARTE  nous  gâte : Le Pianiste  de Roman Polanski

 

Echange    de  service :

passez moi le séné, je vous passerai la rhubarbe.

 Je  veux  bien  vous  donner des idées de  cadeau ,

 

                   de  beaux   DVD à offrir ou à  s'offrir .

 

pas   besoin d'occasion particulière pour  des merveilles,

"Le Festin  de Babette "  " Nostalgia de la luz "  et bien  sûr  " Le Pianiste "

 

 

 

               "Le Pianiste " de Polanski 

 

"Le Pianiste  ", Polanski,  Wladyslaw Szpilman , Janusz Olejniczak ,Frédéric Chopin,  Varsovie, ghetto, extermination,,piano,  ballade  n° 1

   Si vous ne l'avez vu, et puisqu'il est reprogrammé , ne ratez pas ce chef

 d'oeuvre inspiré d'une  histoire vraie, celle  du pianiste polonais Wladyslaw

 Szpilman qui survécut à l'extermination du  ghetto de Varsovie

"le pianiste  ",polanski,wladyslaw szpilman,janusz olejniczak,frédéric chopin,varsovie,ghetto,extermination,piano,ballade  n° 1

"Le Pianiste  ", Polanski,  Wladyslaw Szpilman , Janusz Olejniczak ,Frédéric Chopin,  Varsovie, ghetto, extermination,,piano,  ballade  n° 1

 

 

   En prélude , un moment  de  grâce pure au cœur de la barbarie,

 quand, découvert vivant,  hagard, dans le ghetto de Varsovie, Szpilman

 est mis au piano par l'officier allemand auquel il déclare être pianiste:

 

"Le Pianiste  ", Polanski,  Wladyslaw Szpilman , Janusz Olejniczak ,Frédéric Chopin,  Varsovie, ghetto, extermination,,piano,  ballade  n° 1

 des mois et des mois de solitude, de peur panique, de faim,d'éloignement

 de la musique et du travail du piano,  et lentement, miraculeusement, les

 réflexes reviennent, les doigts gourds organisent et mettent en place la

 ballade n°1 de Frédéric Chopin; il n'est que de plonger dans le regard de

 l'officier pour deviner ses pensées 

   "Qu'avons nous fait de  ces hommes,

                   

   qu'avons nous fait à ces hommes  ?  "

 

     La musique, l'art font se rejoindre et se comprendre les extrêmes, 

   au  delà de tout le reste,

et le reste n'est plus rien devant l'art de Chopin transcendé par Szpilman

sans doute pour moi la scène la plus forte, le plus magnifique , la plus 

déchirante et humaine à la fois de ce  film magnifique.

 

au piano, Janusz Olejniczak

"le pianiste  ",polanski,wladyslaw szpilman,janusz olejniczak,frédéric chopin,varsovie,ghetto,extermination,piano,ballade  n° 1

qui "double "Adrien Brody,

si  Janusz tu passes par là, te souviens -tu  de PAU, il y a  ..............45 ans ?les  deux Pleyel ,  rue Raymond Pl..?"le pianiste  ",polanski,wladyslaw szpilman,janusz olejniczak,frédéric chopin,varsovie,ghetto,extermination,piano,ballade  n° 1

l'interprète de Wladyslaw Szpilman à l'écran.

 



 

 

 

 

30/05/2016

Un dimanche à la campagne

Ce soir................ 

bertrand  tavernier,un dimanche  à la campagne,sabine azéma

 

 

bertrand  tavernier,un dimanche  à la campagne,sabine azéma

 

 Que sortira-t-il du chapeau cannois? un aussi  grand beau film que celui-ci ? Ce serait une divine surprise..

Un si beau film, revu en DVD,

un  instant   de grâce, de charme,

et d'affrontement  mêlés.

 Œuvre infiniment impressionniste, marquée par le temps proustien, la voix off du réalisateur , qui nous  émeut et nous trouble, la musique  contemporaine  de ces  personnages d'avant la tourmente de  la grande  guerre, musique de chambre   élégamment choisie    ( Gabriel  Fauré ),la polka à l'accordéon  composée par Louis Ducreux , jeu raffiné de tous les acteurs, film  de  sensations et d'impressions, où chaque  bibelot raconte, chaque  image emporte dans un univers délicat, couleurs un peu passées, comme ce  temps,  oui, un moment   de grâce.

Un dimanche de la fin d'été 1912  

M. Ladmiral est un peintre sans réel génie, au crépuscule de sa vie. Depuis la mort de sa femme, il vit seul avec Mercédès, sa domestique. Comme tous les dimanches, il accueille Gonzague, son fils, un garçon rangé, épris d'ordre et de bienséance, accompagné de son épouse, Marie-Thérèse, et de leurs trois enfants, Émile, Lucien et Mireille. Ce jour-là, Irène, la sœur de Gonzague, jeune femme qui se libère en ce début de XXe siècle, personne énergique et anticonformiste, vient bousculer ce paisible rituel, remettant en question les choix artistiques de son père...

bertrand  tavernier,un dimanche  à la campagne,sabine azéma

bertrand  tavernier,un dimanche  à la campagne,sabine azéma

bertrand  tavernier,un dimanche  à la campagne,sabine azéma

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique