L'épisode des Rois Mages venus de l'Arabie Heureuse pour
 
adorer l'Enfant Jésus, s'il ne fait l'objet que de quelques
 
lignes d'un seul des quatre Évangiles, a magnifiquement
 
inspiré la peinture occidentale.

Mais qui étaient ces rois ?

Pourquoi avaient-ils quitté leur royaume ?

Qu'ont-ils trouvé à Jérusalem - chez Hérode le Grand -
 
puis à Bethléem ?

L'Histoire et la légende étant également muettes,
 
il incombait à un romancier de répondre à ces questions.
 

C'est ce qu'a tenté Michel Tournier avec ce récit naïf
 
et violent qui plonge aux sources de la spiritualité
 
occidentale. Et poussant l'imaginaire    plus loin
 
Tournier invente un quatrième roi mage, Taor
 

prince  de Mangalore, ce Quatrième Roi Mage,

venu des Indes,

fou de  sucre et arrivé  trop tard,  

tout  en quête  qu'il  était  de  mettre la main

sur le divin confiseur

dont il avait goûté un loukoum extraordinaire...

  Mais Tournier réserve à Taor la plus extraordinaire

  des  destinées...