logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

28/12/2017

28 decembre 1937 Maurice Ravel

 

Maurice Ravel  quitta la planète enchantée de son univers musical

le 28 décembre 1937.

Membre des Apaches, éternel charmeur célibataire,

 discret et élégant, 

il cachait pourtant un caractère bien trempé ,

réfléchi et  plein  d'humour.

Un père  suisse , une mère  espagnole,  Maurice Ravel

 naquit  au  Pays basque,  

à  Ciboure, un  matin  du printemps 1875.

Encore un  Poissons,  mais    basque   !

*

*

 

*

maurice ravel, 28 decembre 1937, musique,jazz,,l'enfant et les  sortilèges, concerto pour  la main gauche, ciboure, pays  basque,, heure espagnole,

 

Très très parisien,

 

Elève de Gabriel Fauré,  

 il subit avec bonheur les influences du jazz.

 

Gershwin en était un fervent admirateur.

*

medium_gershwin_à_droite.jpg

*

Gershwin debout à droite

*

medium_ravel_au_pianon_avec_Nijinsky.jpg

 

*

Quatre mains avec Nijinsky

*

 

Il nous laisse une œuvre extraordinaire, j’en retiens:

*

*

medium_1930.jpg

*

*

 

 

600_maurice_ravel_fumeur_2.jpg

 

1897, Sonate n° 1 pour piano et violon

*

 

1902-1903, Quatuor en fa majeur, pour cordes

*

 

1904-1905, Miroirs, pour piano

*

 

*

 

 

1906, Histoires naturelles, pour chant et piano

sur un texte de Jules Renard

 

(1. Le paon ; 2. Le grillon ; 3. Le cygne ;

 4. Le martin-pêcheur ; 5. La pintade

*

 

 

1908-1910, Ma mère l'oye

Pour piano, et orchestration



*

 

1908, Gaspard de la nuit, pour piano

d'après Aloysius Bertrand

*

*

medium_Scarbo_gaspard_de_la_nuit.jpg

 

*

 

1914, Trio en la mineur, pour piano, violon et violoncelle

*

 

1929-1930, Concerto en ré majeur,

 pour la main gauche,

dédié à un pianiste amputé de la droite,

*

 

1919-1925, L'enfant et les sortilèges,

 

fantaisie lyrique en deux parties

 

sur un texte de Colette  

 

**

 

La Rapsodie   espagnole

 

*

 

1919-1920, La valse

*

 

1920-1922, Sonate pour violon et violoncelle

*

 

1923-1927, Sonate n° 2 pour violon et piano

*

 

1929-1931, Concerto en sol majeur,

 pour piano et orchestre

*

 

L’orchestration des Tableaux d’une Exposition,

(Orchestration colorée, géniale) 

 

de Rimski Korsakov,


*

*

*

 

 

et puis non, j’arrête et je prends tout.

 

*

 

*

mais pas sans rappeler

 

 les interprétations d'Ernest ANSERMET

 

ami de Vittoria OCAMPO

 

*

medium_ansermet.JPG

*

medium_ansermet2.2.JPG

 

*

et du Beaux Arts Trio

*

medium_beaux_art_trio.jpg

*

 

 

 

 

A lire

 

Pour le découvrir

 

 

Vladimir JANKELÉVITCH, Ravel.

 

Collection Solfèges

 

Éditions du Seuil, Paris 1969

 

 

 

 

Ravel

 

de Jean Echnoz

 

(roman)

 

 

*

 

*

 

 

 

21/12/2017

Ma vie avec Arthur

      35 ans aujourd'hui,  en ce soliste d'hiver, ce 20 décembre,

   Arthur  Rubinstein fermait  définitivement  son piano .

   Il    nous laisse une immense discographie,

 ses interprétations de Chopin, irremplaçables, son intelligence,

 son humour, et plus que tout  Sa Musique  .

    Qui mieux  que Rubinstein peut nous conduire  sur les chemins  

de la beauté et  de la pure perfection ?

     Un après midi de décembre entre nous,   entre deux balades en Béarn       , 

puis Ballade  n°1 de Chopin au piano,  et Arthur pour guide. 

 

   Ce pianiste irremplaçable né en 1887, qui fut le Maître  de  Musique absolu, qui nous

 demeure si présent  jusqu'à travers    son souffle capté pour l'éternité dans ses

enregistrements, où  l'on perçoit  son anima, la respiration  de l'âme qui nous insuffle à

tout jamais son art  , la symbiose parfaite avec la musique.

 

Arthur ou l'incarnation du piano,

 

 d'une rare intelligence, facétieux, artiste  majeur,  il reste ma préférence, Chopin,

Beethoven, Schumann, Brahms,..., merveilleux  interprète  de la musique romantique,

  seul ou en formation de chambre, avec cette extraordinaire écoute des autres ,

ce  respect , sachant s'effacer , tout en délicatesse , sans jamais  faillir à une technique

éblouissante;

 

récital  à Moscou, 1° octobre 1964 , il a 77 ans

 

  Comme disait  Nadia Boulanger 

 

ce qu'il y a de mieux encore que les enfants prodiges,

ce sont les vieillards prodiges.

 

A la 46 ° minute, écoutez au moins la Barcarolle de Chopin,

vous aurez une vague idée de qui était Arthur RUBINSTEIN

la légende éternelle du Piano.

 

 

A la question de Chancel lors d'un Grand Echiquier,

 

 « Croyez-vous à l'au-delà? »,

 

il répondait « Non, mais ça me ferait une bonne surprise! ».

 

 

Moi  le Paradis j'y crois, c'est lui qui m'en a convaincu.

 

   Faites  votre choix pour  à votre  tour, vous en convaincre :  

et un  moment d'une incroyable drôlerie qui réunit Rostropovitch, son épouse et Arthur

 lors d'un repas très bien arrosé......."Le sucre du printemps"

 

 

 

http://www.deezer.com/artist/70019

 


 

 

  

 

29/11/2017

Et Smaïn...

   Décidément, ces rencontres des " Idées mènent le monde " ont

tout mis en oeuvre pour nous surprendre, nous  passionner, nous

charmer.

 

 

  L'intervention de  Smaïn  le dimanche matin a eu de quoi secouer

nos idées préconçues. 

 

 Non, Smaïn  n'est pas un rigolo inconséquent tout juste capable

d'amuser les adeptes de la télé.  Oh que non ....!

les idees menent le monde,smaïn,algerie,multiculturalisme

 

  Amoureux de la langue française,  la seule qu'il connaisse,  né en

Algérie,  adopté par un couple maghrébin à  Paris, élevé  dans

l'amour, le respect, l'intelligence,  Smaïn  nous a touchés au coeur,

l'émotion était au rendez vous avec le petit monde de son enfance

 qu'il nous a fait connaître, avec ses parents formidables et la

 tendre expérience d'une vie accomplie  et réussie .

  Profondément gentil,  fin, d'une intelligence  aiguisée,  il a révélé

une personnalité  attachante, humaniste, loin   des clichés de

l'amuseur.  Aujourd'hui,  il écrit,  beaucoup, il rédige d'adorables

contes souvent mis en musique,  des textes de chansons,

participe à des spectacles   avec orchestre.  

Je l'avais entendu il y a quelques années  comme récitant  

de "  Pierre et le Loup " . 

  Si vous voulez le mieux connaître,   écoutez son intervention,

 c'est une heure charmante. 

les idees menent le monde, smaïn, Algerie, multiculturalisme,

 


04/11/2017

Colette célèbre l'automne, musique de Maurice RAVEL

colette,maurice ravel,l'enfant et les sortilèges,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 

Vous croyez en l'automne ?

Colette l'a peint

de ses mots de poète raffiné,

à travers les « Dialogues de Bêtes »

 

et retrouvons aussi Colette  

qui écrivit le texte de "l'Enfant et  les Sortilèges",

mis en musique par Maurice Ravel 

une grande  complicité artistique.

 

 

L'automne   en Béarn, ce matin, temps clair,  

la journée  sera  belle , lumineuse, ensoleillée,

colette,maurice ravel,l'enfant et les sortilèges,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 

 Pas vraiment   de  fraîcheur,

 

 viendra plus tard  le temps du premier feu.

 

Belle journée à tous.

colette.jpg

 

 Écoutons-la,

goûtons -les,

ces dialogues d'automne :

 

Parce qu'il pleut et que le vent d'octobre chasse  dans l'air les feuilles détrempées, Elle a allumé le premier feu de la saison.

En extase, Kiki-la-Doucette ( le chat) et Toby-Chien, couchés côte à côte au coin du marbre tiède, s'éblouissent à contempler la flamme et lui dédient des prières intérieures.

 

 

 

KIKI-LA-DOUCETTE

pareil à un coussin, sans pattes apparentes.

colette,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 

« Feu ! Te voici revenu,

plus beau que mon souvenir, plus cuisant

et plus proche que le soleil !

Feu que tu es splendide !

Par pudeur, je cache ma joie de te revoir,

je ferme à demi mes yeux

où ta lumière amincit la prunelle,

et rien ne paraît sur ma figure où est peinte l'image

d'une pensée fauve et brune...

Mon ronron discret se perd dans ton crépitement.

Ne pétille pas trop, ne crache pas d'étincelles

sur ma fourrure, sois clément,

Feu varié, que je puisse t'adorer sans crainte...

ulysse devant le feu.jpg

TOBY-CHIEN

à moitié cuit, les yeux injectés, la langue pendante .

  • Feu! Feu divin ! Te revoici !

    Je suis bien jeune encore, mais je me souviens

    de ma terreur respectueuse,

     la première fois que sa main,

     à Elle, t'éveilla dans cette même cheminée.

    La vue d'un feu aussi mystérieux que toi a de quoi frapper un chien-enfant, à peine sorti

    de l'écurie maternelle.

    O Feu !

    Je n'ai pas perdu toute appréhension.

    Hiii !

    Tu as craché sur ma peau une chose piquante et rouge... J'ai peur... Non, c'est fini.

Que tu es beau !

Ton centre plus rose darde ses lambeaux d'or,

des jets vifs d'air bleu, une fumée qui monte tordue

et dessine d'étranges apparences de bêtes...

Oh!

Que j'ai chaud ! Sois plus doux, Feu souverain,

vois comme ma truffe séchée se fendille et craque...

Mes oreilles ne flambent-elles point ? Je t'adjure

d'une patte suppliante, je gémis

d'une volupté insupportable...je n'en puis plus !...

(Il se retourne.)

Ah !

Rien n'est jamais bon tout à fait. Sous la porte,

la bise pince mes cuisses nues. Tant pis!

Que mon derrière gèle,

pourvu que je t'adore en face ! »

____

 

colette,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 

 

"Dialogues de Bêtes"

Colette

coll Folio

 

Gallimard

 

colette,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique