logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/08/2016

Tarte aux légumes d'été

tarte aux légumes, Federico   Fellini, La dolce Vita, cuisine,  recettes, gastronomie, gourmandises,

sous le bienveillant regard  de Federico Fellini,

 

ma Dolce Vita, à moi.

 

27/08/2016

Canicule et humour

 

 

Courage, plus  qu'un jour................... et après on pourra  râler sur la fraîcheur revenue !

et dans    4 mois, c'est Noël .............

 

histoire  de mais.jpg

04/08/2016

Connaissez-vous le keiki ?

  Il y a  quelques temps, j'ai remarqué qu'une de mes

orchidées montrait de  drôles de signes, une 

excroissance  haut placée  sur une  hampe  florale  en fin

de floraison, j'ai, en premier lieu, cru à une nouvelle

hampe  florale, mais quelle ne  fut pas ma surprise, de

voir apparaître à plus de 40 cm de la base, une ,

puis  deux, puis  trois feuilles, associées à une, puis 

deux, puis trois racines aériennes.

 

 Il s'agit donc  d'une nouvelle plante, qui prouve   que le

pied -mère se plaît là où il est:

le  keiki est dû à l'accumulation d'hormones  de

croissance,  soit  forcées , soit naturelles, comme pour

mes plantes;

  il faut attendre  que la  taille du rejet,  l' " enfant "

 ( keiki en hawaïen ) soit suffisamment importante, on

sectionne  alors la tige  avec un couteau   aiguisé et 

préalablement bien aseptisé.

  Pour un phalaenopsis, cela peut demander de six à douze

mois . À ce stade, il peut être enlevé soigneusement avec

un couteau pointu et repiqué dans son propre pot. De

préférence au printemps.

 Lors du prélèvement, il est conseillé de couper la tige en

dessous et au-dessus du rejet pour laisser une partie de

la tige adhérente au keiki. On peut aussi laisser le keiki

se développer directement  sur  la tige  de sa plante-

mère.

   Et c'est reparti ! elle refleurira, c'est sûr et certain

 

un lien   qui peut  vous être utile ,

 http://www.tropi-qualite.fr/?p=1928

Voilà mon dernier bébé :

et je précise pour RM,  ce n'est pas une ampoule  LED ...

orchidée, phalaenopsis, keiki,  rejet,, hampe  florale,  racine, feuille,sustrat, hormone  de  croissance,  botanique, passion

orchidée, phalaenopsis, keiki,  rejet,, hampe  florale,  racine, feuille,sustrat, hormone  de  croissance,  botanique, passion

orchidée, phalaenopsis, keiki,  rejet,, hampe  florale,  racine, feuille,sustrat, hormone  de  croissance,  botanique, passion

 

10/07/2016

Mémoire embaumée de tilleul

   Non, je ne vous dirai rien sur le  foot, allez astiquer vos pronostics ailleurs,

 

           je préfère, et de loi'n, évoquer la douce mémoire de Jean-Marie Pelt avec qui  j'ai cultivé  

          le goût  de la passion  botanique. 

tilleul,fleur,pau,jardin,parfum,odorat,effluves,mémoire,souvenir,tilleul d'orsay,grand mère

tilleul,fleur,pau,jardin,parfum,odorat,effluves,mémoire,souvenir,tilleul d'orsay,grand mère

tilleul,fleur,pau,jardin,parfum,odorat,effluves,mémoire,souvenir,tilleul d'orsay,grand mère

  Ce matin,une brève  rediffusion  d'une de ses interventions radio parlait   " cerise  ", je lui répondrai

" tilleul  " en ce chaud dimanche  de  juillet. 

tilleul,fleur,pau,jardin,parfum,odorat,effluves,mémoire,souvenir,tilleul d'orsay,grand mère

Il suffit d'une journée  de     chaleur, même douce,  pour que

  la ville prenne ses quartiers d'été dans  ce bain de tilleul qui

  signifie chez nous l'arrivée des  grands beaux jours .

parfum, tilleul d'orsay,  fleurs, grand mère, pau, floraison

 

  Les tilleuls ont explosé dans une floraison aussi soudaine que violente, leurs parfums inondent tout Pau, la ville aux mille tilleuls.  

  Partout des effluves enivrants, jusque dans les maisons, surtout  le soir, partout des ondes de douceur sucrée.

parfum, tilleul d'orsay,  fleurs, grand mère, pau, floraison

 

 

    Ces jours bénis me plongent dans les souvenirs les plus délicieux

 ceux que véhicule l'odorat, les souvenirs de ma grand mère

maternelle, toujours d'une rigueur soignée et qui utilisait comme

un rituel savon, talc, et parfum au tilleul.

    Une goutte de camomille en contrepoint du miel de la fleur  de

 tilleul, un parfum merveille.parfum, tilleul d'orsay,  fleurs, grand mère, pau, floraison

  Petite fille, j'aimais tout particulièrement les

 baisers dans son cou parfumé, j'aimais ses mains

 toujours frottées de talc raffiné, j'aimais cet arôme,

 et la vie m'a conduite  en Béarn, où chaque fin de printemps ou

 début d'été, je retrouve les délices des souvenirs lointains.

 

  Oui, c'est bien par les parfums, les fragrances, les bouquets, les

senteurs, que notre enfance ressurgit avec le plus d'acuité, de

vivacité, de vérité. 

Tilleuls si beaux dans le ciel palois,  majestueux et précieux

encensoirs, balançant leurs  ombrelles pour déverser le suave

parfum tel un encens sacré en ma mémoire fidèle.

 

  Tilleul, fraîcheur d'été acidulée,

parfum de  nature, printanier et innocent,

tout à la fois léger  et miellé, poudré et paillé ,

voile végétal impalpable , aquatique et lacté,

souvenir merveilleux d'un passé odorant.

parfum, tilleul d'orsay,  fleurs, grand mère, pau, floraison

 

parfum,tilleul d'orsay,fleurs,grand mère,pau,floraison

 

parfum, tilleul d'orsay,  fleurs, grand mère, pau, floraison

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique