logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

30/08/2017

Paisible et trompeuse campagne béarnaise,

 

Hier, nouveau passage à  Gurs

avec de très chers  amis, américain  et  japonaise ,

avides de découvertes, engagés dans les luttes anti racistes.

La visite fut passionnante,  émouvante comme jamais dans le grand silence ombreux,

 

Non,  les touristes ne se bousculent pas sur ce lieu de mémoire ,

non, la mémoire ne les travaille pas...

Pas davantage les lecteurs du blog...

Et après, ils viendront donner des leçons de pensée correcte..il vaut mieux en sourire...

 

Nous ,  nous   avons pu en toute paix retrouvée,  méditer,  échanger,  partager.

Je rajoute quelques nouvelles photos. 

Je sais que vers Nice quelqu'une, elle ,    lira  avec intérêt. ..

 

Je republie cette note de mémoire et  de respect.

 

Et relire  avec une émotion difficile à surmonter

les commentaires  de Betty, Gazelle, Crabillou, Christian,

à l'heure où vivaient nos blogs avec fraternité,

intelligence, échanges puissants.

 

------------------

Dans la paisible campagne béarnaise, sur fond de chaîne des Pyrénées,

il existe un lieu à côté duquel on passe sur la route

qui va d'Oloron à Navarrenx.

*

medium_aen_route_pour_gurs.jpg
sur la route d'oloron.jpg
 
medium_prémonitoire.jpg

*


Juste en bord de route.


Il faut vouloir s'y rendre,
on n'y va pas par hasard.

Et mieux vaut un jour  gris et de  bruine estompé.

*

medium_cadre_jour_de_bruine_et_ciel_bas.jpg

*

 

A l'origine ,

la volonté du gouvernement de la 3° république

d'accueillir les réfugiés républicains espagnols,

24 530 au total



*

medium_26_avril_70_ans_devant_la_gare_d_oloron.jpg

*

70 ° anniversaire de l'arrivée des Républicains espagnols en France.

Ils seront parmi les premiers à prendre les armes

contre l'occupant allemand,

et à former dans les Pyrénées des réseaux de Résistance.

 
podcast

*

Fuyant le régime franquiste,

volontaires des brigades internationales,

combattants de l'Armée Républicaine,

ils sont arrivés par milliers traversant les Pyrénées pour échapper dès avril 39 

à l'installation du régime de Franco.

actualité,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish,anti semitisme


Les baraques prévues

(environ 380 )

 

se sont rapidement révélées insuffisantes :

entassement, conditions précaires, la boue des pluies du printemps béarnais :

les morts se sont multipliées dans de telles conditions.

Mais le gouvernement Daladier a fait en son temps ce qu'il a pu dans l'urgence.

Mai 1940 :

 

L'Histoire bascule :

 

 

le Régime de Vichy, saisit l'opportunité de cette installation pour interner des réfugiés provenant de la région bordelaise, et même parisienne, ainsi que des politiques basques;

 

la sale histoire de Gurs est en marche.

*

3 octobre 1940

 

le nouveau statut des Juifs conduit à leur internement massif .

*

medium_affiche_sur_le_camp_de_Gurs.jpg
 

*

 

Arrivent par camions des Juifs français, allemands, d'Europe Centrale.

 

 

On assiste à plusieurs vagues d’internement à Gurs.

La première date du 22 Octobre 1940, ce sont 6 538 juifs

originaires du Pays de Bade, de la Sarre et du Palatinat,

qui après avoir été expulsés d’Allemagne

sont internés dans le camp du Béarn.

Le gouverneur du pays de Bade

nommé  également gouverneur d’Alsace, put s’informer  et remarquer que Gurs

était presque vide.


Ce sont en majorité

des personnes âgées et des enfants qui n’avaient  pas pu suivre

le mouvement d’exode de 1938, qui se sont retrouvés pris dans les rafles d’octobre 1940.

Cette déportation s’inscrit dans la réalisation du plan

« Madagascar »

prévoyant de faire de l’île un immense ghetto juif.

Ce plan ne fut pas appliqué.


Entre le 25 et le 31 octobre,

ce sont  7010 internés d'autres camps

 

(Saint Cyprien, Rivesaltes, Les Milles, Noé...)  qui rejoignent Gurs

*

medium_embarquement_2.jpg

 

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

*

Les camions repartent après qu'on y ait embarqué femmes, enfants, vieillards, malades,

et via les gares d'Oloron et de Pau,

*

medium_une_si_jolie_petite_gare.jpg
medium_oloron.3.jpg

*

direction Drancy puis ultime voyage,

Auschwitz-Birkenau ;

ils seront 12 000 à effectuer la route vers l'extermination depuis Gurs.

En 1962

restauration et transformation de Gurs en lieu de mémoire et de recueillement

sont réalisées

 

*

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

medium_à_gurs.2.jpg
medium_barraquement_reconstitué.jpg

*

 

La charpente d'un baraquement est érigée,

*

medium_ss_les_ombrages_paisibles.jpg
medium_au_bout.jpg

*

une voie ferrée symbolique construite sur quelque 200 mètres,

aboutit à une dalle cernée de barbelés,

métaphore des camps d'extermination.

MEMORIAL.

*

medium_cadre_pr_ne_pas_oublier.jpg
medium_piège_à_gurs.jpg
medium_le_voyage_commence_ici.jpg

*

Mais on meurt déjà à Gurs avant le départ .

Absence d'hygiène et de nourriture,

boue, pluie, froid,

thyphus, dysentrie, entassement...

*

medium_moulage_d_mains.jpg

 

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

medium_ds_la_boue_et_la_pluie.jpg
medium_mourir_à_gurs.jpg

*

medium_chemin.2.jpg

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

 
medium_cadre_un_peu_d_e_paix_ss_l_arbre.jpg

*

L'émotion est à son paroxysme dans le cimetière,

restauré en  1962  et entretenu par le Consistoire

des Pays de Bade et diverses associations

dont d'anciens Brigadistes espagnols

Là se dressent environ  mille stèles portant

noms prénoms et dates de ceux dont le voyage s'acheva à Gurs.

*

 
medium_arrivée_au_cimetière.jpg

*

Les tombes des Juifs et des Républicains espagnols

cohabitent pour l'Eternité,

sous les grands arbres calmes,

qui imposent une certaine vision de la Paix.

Sous la pluie d'avril,

la terre détrempée, la boue , laissent entrevoir l'enfer

de la vie quotidienne à Gurs,

*

medium_cadre_un_peu_d_e_paix_ss_l_arbre.2.jpg
medium_tombe.jpg
medium_bruno_marie_babette.2.jpg
l'arbre et la tombe.jpg

 

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish


Kaddisch

 

« C'était là, c'était là ! »

 

sous ces ombrages du vert printemps, dans cette douce campagne

sur le chemin de Saint Jacques,

« C'était là   ! »

et chantent les oiseaux

dans le ciel d'avril.

N'oublions jamais.

*

actualité,profanation,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish

medium_cadre_passage.jpg
medium_28_ans.2.jpg

*

Gurs, une drôle de syllabe,


comme un sanglot  qui ne sort pas de la gorge ."

Louis Aragon

 

 

En mai 1940,  Hannah  Arendt politologue, journaliste et philosophe allemande naturalisée américaine,  est internée au camp de Gurs avec d'autres apatrides  et dans la confusion de la signature de l'armistice de juin 40,

elle est libérée et parvient à rejoindre son mari à Montauban, début d'un périple qui les conduira un an plus tard aux US  avec 2500 autres réfugiés juifs grâce à l'intervention d'un diplomate américain,  Hiram  Bingham . 

Et une grande pensée pour la mémoire de Roselyn  Wolker,

 elle aussi passée par Gurs

actualité,cimetière juif,camp de détention de gurs,pyrénées atlantiques,photos personnelles,extermination,républicains espagnols,réfugiés,ay carmela,kaddish,anti semitisme

 

 

 

**

Amicale du camp de Gurs
Tour Carrère
25 avenue du Loup
64000 PAU
Email administrateur :
abauzit99@orange.fr

Visites
Le camp et son mémorial sont ouverts en permanence.

L'accès est libre et gratuit.

Accès

A 90 km de Bayonne via Peyrehoarde et Escos

par l'A 64/E 80 (sortie n° 6 Peyrehoarde),

puis la D 936.
A 45 km de Pau via Tarsacq, Noguères, et Mourenx,

par la D 2, la D 33, la D 281, la D 111, la D 947, puis la D 936.
A 65 km de Saint-Jean-Pied-de-Port

par la D 933 en direction de Sauveterre-de-Béarn, puis la D 936.
A 6 km de Navarrenx par la D 947, puis la D 936

*

*

Iconographie

-  aquarelles et dessins du mémorial de Gurs

-  photographies personnelles tous droits réservés

*

Pour utilisation,

merci d'en demander l'autorisation et d'en préciser l'emploi prévu.

*

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix, 
Là où est la haine, que je mette l'amour.
Là où est l'offense, que je mette le pardon.
Là où est la discorde, que je mette l'union.
Là où est l'erreur, que je mette la vérité.
Là où est le doute, que je mette la foi.
Là où est le désespoir, que je mette l'espérance.
Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière.
Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à
être consolé qu'à consoler,
à être compris qu'à comprendre,
à être aimé qu'à aimer.

Car c'est en se donnant qu'on reçoit,
c'est en s'oubliant qu'on se retrouve,
c'est en pardonnant qu'on est pardonné,
c'est en mourant qu'on ressuscite à l'éternelle vie.

Saint François  d'Assise

 

*

valise ou tombeau à Gurs.jpg

 

 

 

KADDISH , prière des Morts

 

Maurice RAVEL

chanté par  Azi Schwartz

au piano Fadi Deeb.

 


Recorded live at the Jerusalem Music Center, June 8th, 2010

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13/06/2017

Petit malin !

Terrasse citadine  bien chaude dès potron minet

 

                 Minet,  c'est bien  le terme qui convient.♡♡♡♡

 

         Bien malin, le petit chaton  qui délaissant le pot de fer,

       a adopté la fraîcheur♡♡ du pot de terre.  

 La bonne place, pour fin de printemps et été qui devraient être

rudes.

Canicule,  terrasse, chaton,  toulouse, jarre, pot de terre

 

 

08/06/2017

Montesquieu, baron de la Brède

     

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois,de l'esclavage des nègres,réquisitoire,constitution américaine,séparation des pouvoirs

     à  l'auditorium de Bordeaux, projection en avant

première d'un passionnant documentaire  sur  un des trois M de

la  capitale d'Aquitaine - Montesquieu, Montaigne,  Mauriac-

 

  Ce documentaire  a été diffusé le lundi 5 juin sur France 3 après

le Grand Soir.

 

 

  Près  de Bordeaux, quand on musarde entre vignoble

 et châteaux...............

 soudain, ce que l'on cherchait ,

 le château, La Brède, la demeure  de Montesquieu

un lieu éclairé par la lumière de l'esprit,

on se surprend à faire émerger  de la mémoire des

extraits des "Lettres Persanes" ou ce savoureux passage 

de " de l'Esprit des Lois " au livre XV, terrible

réquisitoire contre l'esclavage :

 " Si j'avais à soutenir le droit que nous avons eu de rendre les nègres esclaves, voici ce que je dirais : Les peuples d'Europe ayant exterminé ceux de l'Amérique, ils ont dû mettre en esclavage ceux de l'Afrique, pour s'en servir à défricher tant de terres. Le sucre serait trop cher, si l'on ne faisait travailler la plante qui le produit par des esclaves. Ceux dont il s'agit sont noirs depuis les pieds jusqu'à la tête ; et ils ont le nez si écrasé, qu'il est presque impossible de les plaindre. On ne peut se mettre dans l'esprit que Dieu, qui est un être très sage, ait mis une âme, surtout une âme bonne, dans un corps tout noir. Il est si naturel de penser que c'est la couleur qui constitue l'essence de l'humanité, que les peuples d'Asie, qui font des eunuques, privent toujours les noirs du rapport qu'ils ont avec nous d'une manière plus marquée. On peut juger de la couleur de la peau par celle des cheveux, qui chez les Égyptiens, les meilleurs philosophes du monde, était d'une si grande conséquence, qu'ils faisaient mourir tous les hommes roux qui leur tombaient entre les mains. Une preuve que les nègres n'ont pas le sens commun, c'est qu'ils font plus de cas d'un collier de verre que de l'or, qui chez des nations policées, est d'une si grande conséquence. Il est impossible que nous supposions que ces gens-là soient des hommes, parce que, si nous les supposions des hommes, on commencerait à croire que nous ne sommes pas nous-mêmes chrétiens.   Des petits esprits exagèrent trop l'injustice que l'on fait aux Africains : car, si elle était telle qu'ils le disent, ne serait-il pas venu dans la tête des princes d'Europe, qui font entre eux tant de conventions inutiles, d'en faire une générale en faveur de la miséricorde et de la pitié."

 

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

 

Chateau Brede signature Montesquieu 2
 

  Le Château de La Brède : c’est là qu’est né Montesquieu, c’est là qu’il est toujours revenu, fidèle à ses racines et à lui-même. Un domaine qu’il a patiemment agrandi et soigneusement géré, un parc qu’il a embelli, une chambre où il recevait parfois ses visiteurs, une bibliothèque qu’il a emplie de livres et d’où il pouvait contempler cette terre tant aimée.  

 Transmis à ses descendants, le château et son domaine, classés au titre des Monuments historiques, ont gardé l’esprit de Montesquieu et le souvenir d’une histoire de huit siècles.

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

  Charles-Louis de Secondat (dit Montesquieu) naît le 18 janvier 1689, à La Brède, de l’union de Jacques de Secondat et de Marie-Françoise de Pesnel, qui lui transmettra la baronnie et le château de La Brède.

 

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

  Au château de La Brède, Montesquieu a un précepteur puis est envoyé à 11 ans au collège oratorien de Juilly, près de Meaux. Il revient à Bordeaux cinq ans plus tard pour étudier le droit, car il doit hériter de son oncle la charge de président à mortier (juge) au parlement de Bordeaux. Enfin, il complète sa formation à Paris où il fréquente les milieux savants et lettrés.

  À la mort de son père en 1713, Charles-Louis devient baron de la Brède et hérite d’une importante fortune foncière ; son frère et ses sœurs ont été placés en religion pour que le patrimoine reste aux mains de l’aîné de la famille. En 1715, contre l’avis de ses oncles, il épouse Jeanne de Lartigue, une protestante qui restera fidèle à sa religion malgré la révocation de l’édit de Nantes qui l’interdit ; elle est seule héritière d’une riche famille. Ils auront trois enfants : Jean-Baptiste en 1716, Marie Catherine en 1717 et Denise en 1727.

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

  En 1716, à la mort de son oncle, il hérite de toute sa fortune, de la baronnie de Montesquieu et de la charge de président au parlement. Mais la pratique quotidienne du droit lui pèse : il l’abandonnera en 1726. Il se consacre plus volontiers aux lettres et aux sciences, notamment au sein de l’académie royale de Bordeaux : anatomie, sciences naturelles, grandes questions politiques et éthiques, tels sont ses centres d’intérêt privilégiés pour lesquels il écrit ses premiers mémoires.

  Dans les Lettres persanes, qu’il publie anonymement en 1721 à Amsterdam, en faisant parler des Persans qui découvrent Paris, il compose un tableau satirique de la France de la fin du règne de Louis XIV et de la Régence ; les traits les plus audacieux visent la religion. L’immense succès de ce roman, qui unit les charmes de la fiction orientale, l’humour et la plus grande liberté intellectuelle, lui ouvre les portes des salons parisiens, notamment celui de l’influente marquise de Lambert, et peut-être du club de l’Entresol. Ces salons et les milieux libertins qu’il fréquente alors lui inspirent Le Temple de Gnide, roman considéré  comme licencieux .

  Libéré de sa charge de président en 1726, Montesquieu peut se présenter à l’Académie française ; les Lettres persanes, qui sont son principal titre de gloire, suscitent de fortes réserves, d’autant que l’Académie y était moquée. Il vainc toutes les résistances ; peu de temps après sa réception (1728), il parcourt l’Europe pendant trois ans, à la découverte des systèmes politiques et économiques, des mœurs, de la religion, de la culture, de la géographie des pays qu’il va traverser, mais aussi, et peut-être avant tout, pour devenir diplomate. Ses ambitions sont déçues, mais riche d’observations, notamment après un séjour de dix-huit mois en Angleterre, il revient en 1731 en Bordelais. Il réside au Château de La Brède et chez son frère, doyen de la basilique Saint-Seurin à Bordeaux, tout en faisant des séjours réguliers à Paris.

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

 En 1734, il publie les Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence ; il fait détruire tous les exemplaires (sauf un) des Réflexions sur la monarchie universelle, trop critiques envers le pouvoir. C’est surtout L’Esprit des lois qui assurera son renom dans le monde entier. Dans cet ouvrage publié à Genève en 1748, Montesquieu établit les principes fondamentaux et la logique des différentes institutions politiques. Cette œuvre rencontre un grand succès mais elle est aussi critiquée, notamment par les autorités religieuses, ce qui conduit Montesquieu à publier en 1750 la Défense de L’Esprit des lois. L’Europe entière n’en salue pas moins cette œuvre novatrice, qui permet de comprendre le fonctionnement des sociétés à la lumière de l’analyse politique.

 

 Le 10 février 1755, à l’âge de 66 ans, après avoir géré activement, toute sa vie, ses propriétés et plus spécifiquement le Château de La Brède et son domaine, Montesquieu décède à Paris où il est inhumé en l’église Saint-Sulpice.

 Précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français, Montesquieu fait partie des grands penseurs politiques du Siècle des Lumières.

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

montesquieu,la brède,château,gironde,parlement  de bordeaux,lettres  persanes,l'esprit des  lois

 

 

 

05/06/2017

Baccarat s'expose à Bordeaux

 

 Dans l'actualité   on reparle de Baccarat  ces jours-ci .

  La manufacture change   de mains,  passant sous direction

 chinoise , mais son Art d'exception   perdure.

               Alors retour sur l'été 2016 à  Bordeaux

 

♡♡♡♡●  ♡♡♡♡♡  ●♡♡♡♡

  

 

 Un lieu   remarquable, au sein du Château Labottière,

 splendide  hôtel  particulier du XVIII °,

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck,cristal,art  déco,art contemporain,lustres,coupes

 l'Institut  Culturel  Bernard Magrez, situé  16 rue  de

Tivoli, nous  offre cet  été jusqu'au 27 septembre une

rétrospective  Baccarat, Cristal de Légende  .

manufacture  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck,cristal,art  déco,art contemporain,lustres,coupes

Depuis les

jardins  à la française, vue imprenable sur La Grande

Maison et son   restaurant  confié à l'art de  Pierre

Gagnaire.

Restaurant gastronomique à Bordeaux - La Grande Maison, 5 ...

 

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

 

   Fondée en 1764, la Maison Baccarat a traversé les

époques pour devenir un symbole d'excellence et d'Art de

Vivre, séduisant les cours d'Europe, de Russie, d'Orient

et d'Asie et parant les tables les plus illustres à travers

le monde. Les créations emblématiques de Baccarat sont

devenues de véritables icônes et ont écrit l'histoire de

légende de cette manufacture lorraine.


   Dans le très bel écrin du Château Labottière et ses

jardins à la française,  l'Institut Culturel Bernard Magrez

propose de découvrir l'exposition Baccarat.

  Elle dévoile une sélection de pièces majeures,

emblématiques du savoir-faire d'excellence de la

manufacture, dont certaines furent majestueusement

présentées en 2014 au Petit  Palais de Paris lors de

l'exposition célébrant le250e anniversaire de la Maison

Baccarat.

 

 Ainsi, vous  admirerez  les services  de  verres

commandés par le Président Roosevelt pour les USA,

par le  Président  Loubet pour l'Elysée, service toujours

en usage, par le Roi de Siam, du Maroc,

le Tsar Nicolas II, ..etc.

 

 

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufacture  Baccarat,  Lorraine, exposition, chateau labottière, institut culturel bernard Magrez, Bordeaux,  la grande Maison, verres, philippe  Starck,manufature  Baccarat,  Lorraine, exposition, chateau labottière, institut culturel bernard Magrez, Bordeaux,  la grande Maison, verres, philippe  Starck,

 

manufacture  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck,cristal,art  déco,art contemporain,lustres,coupes

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck,cristal,art  déco,art contemporain,lustres,coupes

manufature  Baccarat,  Lorraine, exposition, chateau labottière, institut culturel bernard Magrez, Bordeaux,  la grande Maison, verres, philippe  Starck,

 

manufacture  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck,cristal,art  déco,art contemporain,lustres,coupes

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufacture  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck,cristal,art  déco,art contemporain,lustres,coupes

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

 

 

 

 Des œuvres  Art Déco,

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  Baccarat,  Lorraine, exposition, chateau labottière, institut culturel bernard Magrez, Bordeaux,  la grande Maison, verres, philippe  Starck,

 

manufature  Baccarat,  Lorraine, exposition, chateau labottière, institut culturel bernard Magrez, Bordeaux,  la grande Maison, verres, philippe  Starck,

 Les artistes contemporains ( parmi lesquels Philippe

Starck est en bonne place ) ont repris le flambeau, et

réalisent de merveilleux modèles aux formes  épurées et

aux coloris d'aujourd'hui:

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starckmanufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

 

  Et si vous levez  le regard vers les plafonds,  les lustres

 de cristal vous donneront comme tout l'ensemble  de 

l'exposition le  vertige, travail et splendeur, lumière  et

magnificence, passion et perfection, reflets  de 

l'élégance intemporelle.

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

manufature  baccarat,lorraine,exposition,chateau labottière,institut culturel bernard magrez,bordeaux,la grande maison,verres,philippe  starck

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique