logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

12/11/2016

11 novembre, mémoire, Les Tragiques

 

 

11 novembre, mémoire et retour  dans   le temps

 

     1 août 1914 , il y a cent deux  ans

   

  tous les clochers   de   France sonnaient le tocsin,

  un siècle ! si loin  , si  proche, mes grands parents

  paternels avaient 23 et 24 ans et allaient   se marier,

  ils attendront quelques années...banale anecdote dans la

  fournaise de ces années sans nom.

 

 

 

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

guerre de 14-18,monuments aux morts,armistice,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

"Il regarda tous les clochers de l’horizon l’un après l’autre, à sa gauche les clochers de Courtils, de Précey, de Crollon et de la Croix-Avranchin ; à sa droite les clochers de Raz-sur-Couesnon, de Mordrey et des Pas ; en face de lui, le clocher de Pontorson. La cage de tous ces clochers était alternativement noire et blanche.
Qu’est-ce que cela voulait dire ?
Cela signifiait que toutes les cloches étaient en branle.
Il fallait, pour apparaître et disparaître ainsi, qu’elles fussent furieusement secouées.
Qu’était-ce donc ? évidemment le tocsin.
On sonnait le tocsin, on le sonnait frénétiquement, on le sonnait partout, dans tous les clochers, dans toutes les paroisses, dans tous les villages, et l’on n’entendait rien."

Victor Hugo, Quatrevingt-treize, Première partie, Livre IV, 2

 

(Aures habet, et non audiet)

 

 

1914 les Français découvraient sur la porte des mairies l'ordre de

" mobilisation générale" invitant notamment trois millions de

réservistes à rejoindre dès le lendemain les 800.000 soldats en

service actif.

 

Deux jours après, l'Allemagne déclarait la guerre à la France et

débutait le premier conflit mondial, au cours duquel 8,5 millions de

Français seront mobilisés de 1914 à 1918.

 Celle que l'on croyait la der des ders

   à travers leur  jeunesse, leurs  vies  fracassées,  tranchées,  hôpitaux,

combats, désertions, mutineries, violence, horreur,  folie, courage et

lâcheté, côté français, côté allemand,

 

 

1 million  400 000 ,

 

   ils  furent  1 400 000  Français à n'en point revenir

des familles entières   dispersées, qui le père, un fils, deux fils, trois fils,

l'oncle,  les cousins, les amis, les  fiancés, les  voisins

 

  sur les Monuments aux Morts, atroce de    voir s'aligner le même

patronyme   précédé de prénoms différents.

  J'avais  été  bouleversée à Barcus, à Sainte Engrâce, ces petits bourgs du

 Pays Basque, qui payèrent un  tribut effroyable   et virent leurs forces

vives vidées, englouties;

 partout  en France,  regardez ces listes noires  gravées dans la  pierre,

elles nous rappellent l'horreur, l'arrivée des nouvelles  auprès des familles

martyrisées.

 

      Au total, la guerre  faucha  plus de  9 700 000 militaires

et 8 800 000 civils de par le  monde. 

 

 Quelques titres pour donner corps,  visages,  âmes , à ces  années terribles

et à leurs conséquences  sur la vie des Hommes

 

"Au revoir là-haut "

extraordinaire Prix Goncourt 2013, lisez-le vite  si ce n'est déjà fait :

 

guerre de 14-18,monuments aux morts,armistice,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux

 

 

 

 

 

09/11/2016

La fin d' Alep, ville de respect et de tolérance

      Peinée de  voir que, même le rappel  des notes

  exceptionnelles  de notre Grillon ne retiennent pas votre

  attention.

 

Pardon , Christian.

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

 

     OUI, l'esprit BLOG 50 est bien mort.

 Cette mort - là te ferait sans doute

autant  de mal que m'en a  fait la tienne.

 

 

" C'est vers elle que nous nous dirigeons ce matin, impressionnés au premier coup d'oeil sur les douves qui la ceinturent. C'est un millier d'années avant notre ère que cette colline a vu les premières fortifications. Le général-héritier d'Alexandre, en bon soldat, la remit aux normes de son époque.
C'est un autre soldat, un des fils de Saladin qui s'installa ici, fit creuser le fossé que nous avons devant les yeux et maçonner les flancs de l'acropole avec des dalles solidement ancrées pour décourager toute invasion..."

 Je  pense  que Christian ne m'en voudrait pas   de piller ainsi   ses notes, mais ALEP, qu'il eut  la chance, avec Christiane  de visiter mérite bien  l'hommage    qu'il lui avait rendu.

  Regardez  ces photos  d'une époque  qui n'est plus,  qui ne sera plus jamais. Rares témoignages  du vécu de cette ville martyre  aujourd'hui, grâce à Christian nous plongeons dans cette cité  de respect et de  tolérance, telle qu'elle fut.

Les notes   de Christian remontent à mai 2009  vous pouvez suivre l'intégralité  de son voyage  en suivant le lien   en  bas  de la page.


AVANT

car aujourd'hui........

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

 

Retour vers les temps calmes et heureux

photos  Christian VIAL, "Le Grillon Heureux ", sans doute 

qu'aujourd'hui ce que  nous donnent à admirer ces photos 

a disparu, ces sourires, ces merveilles au Musée

archéologique,

  ces regards  qui, déjà, nous interrogeaient,   ...

     les images de Christian sont une mémoire.

Alep, Syrie,   martyr,  bombardemants,  Chjristian Vial, voyage, souvenir, mémoire, blog le grillon heureux

Alep, Syrie,   martyr,  bombardemants,  Chjristian Vial, voyage, souvenir, mémoire, blog le grillon heureux

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

 

Alep, Syrie,   martyr,  bombardements,  Christian Vial, voyage, souvenir, mémoire, blog le grillon heureux

Alep, Syrie,   martyr,  bombardements,  Christian Vial, voyage, souvenir, mémoire, blog le grillon heureux

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

http://legrillonheureux.blog50.com/archives/category/voyage_en_syrie/index-7.html

19/10/2016

FRANTZ

 

frantz.jpg

 François Ozon a frappé, et bien frappé, on sort de la

séance  les yeux rougis et les cœurs chamboulés.

 J'aime le noir et blanc et sa  pudeur, la retenue   de la

mise en scène, le scénario déchirant, la permanence des

questionnements  , les  fausses pistes,  les regards  des

parents de Frantz, , le  jeu des  acteurs , merveilleuse

Paula Beer ,Anna ,

  parfait  Pierre Niney, Adrien  et le  père de Frantz,

  médecin interprété  avec infiniment  de délicatesse par

  Ernst Stötzner, l'apparition fugace  de la couleur pour

des  moments  de joie, des souvenirs exquis, mais aussi

pour les images  les plus terribles  de la guerre...

Ozon  se contredit, comme toujours entre  images et

discours, et avec quel talent  nous conduit-il  à travers

les méandres de l'intimité, du mensonge, des vies

parallèles,   et d'improbables rencontres. 

Avec Ozon, on se perd , comme ses personnages  dans le

labyrinthe  des mensonges, mais on en sort  encore

davantage  vivants  .

Et si  certains mensonges rendaient heureux ?

Envie de  découvrir la pièce point  de  départ  de Maurice

Rostand .

 Un film sur la souffrance  et le deuil.  

   Sur  la rédemption et le  pardon aussi,

                           surtout...

 

  Au lendemain de la guerre 14-18, dans une petite ville allemande, Anna se rend tous les jours sur la tombe de son fiancé, Frantz, mort sur le front en France.
Mais ce jour-là, un jeune français, Adrien, est venu se recueillir sur la tombe de son ami allemand.
  Cette présence à la suite de la défaite allemande va provoquer des réactions passionnelles dans un premier temps, au sein  de la famille de Frantz, puis dans la ville.

fra.jpg

frantz,guerer de  1914 1918,pierre niney,allemagne,deuil,pardon

frantz,guerer de  1914 1918,pierre niney,allemagne,deuil,pardon

frantz,guerer de  1914 1918,pierre niney,allemagne,deuil,pardon

film  français de  François OZON,

 

sortie  7 septembre 2016

avec Pierre Niney,(Adrien ) Paula Beer, (Anna )

Ernst Stötzner, Johann von Bülow,

Cyrielle Clair,Laurent Borel, Axel Wandtke,

 

28/09/2016

Les galips et le hapchot

 Un joli mot  gascon pour  nommer  ces fragments  de pin  que les résiniers détachaient des troncs à la serpette ( le hapchot  )pour entailler l'arbre et laisser couler la résine.

pignes,galips,gascogne,landes,forêt,pins,feu,cheminée,cuisinière

pignes,galips,hapchot,gascogne,landes,forêt,pins,feu,cheminée,cuisinière

pignes,  galips, gascogne, Landes, forêt, pins,  feu, cheminée, cuisinière

haute lande,solférino,napoléon  iii,eugénie  de montijo,nationale  10,vacances,sud ouest,gascogne,pins,forêt,biarritz

  On n'en trouve plus guère  dans nos forêts    de pins , mais je garde  la nostalgie de leur "cueillette "  dans les grandes  forêts  des Landes

 

pignes,  galips, gascogne, Landes, forêt, pins,  feu, cheminée, cuisinière

sèches, elles faisaient un  épatant départ  de feu dans les  cuisinières  et les cheminées, et les pignes  qui éclataient  sous  l'ardeur des flammes réjouissaient le  feu  et l'oreille

pignes,  galips, gascogne, Landes, forêt, pins,  feu, cheminée, cuisinière

pignes,  galips, gascogne, Landes, forêt, pins,  feu, cheminée, cuisinière

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique