logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/05/2018

D'autres 7 mai, 1824, 1833

   Un des très grands moments pour la Musique. Un tournant. 

        Vienne, 7 mai 1824,

   Beethoven, devenu  totalement sourd, co  -dirige sa 9 ème et

ultime symphonie.

   Un triomphe, qu'il n'entend pas, pas  davantage les

applaudissements  , les acclamations  et les cris d'enthousiasme .

  Mais  , comme il entendait dans sa tête ses oeuvres , il entend le

public en son coeur. 

 

     Dédiée à l'empereur Frédéric-Guillaume III  de Prusse, cette

symphonie en ré mineur est un aboutissement , Beethoven ayant

commencé à l'envisager dès 1812. 

       4 mouvements pour grand orchestre,  solo et choeur mixte.

    On connaît tous le dernier mouvement,  25 minutes, avec

intervention des solistes et choeur, sur un  poème  de  Schiller,

L'Ode à la  Joie, devenue l'Hymne  Européen.

Hommage à  Beethoven  dans Mala Stana où il vécut,   à  Prague .

beethoven,9ème symphonie,creation,7 mai 1824,schiller,vienne,ode à la joie,la tribune des critiques de disques,jérémie rousseau,brahms,rapsodie pour contralto,murray  perahia,kathleen ferrier

   Et un clin d'oeil amical , un  grand merci  à  Jérémie Rousseau et à

  mon émission culte depuis...plus  de 45 ans , temps  de ma  folle

  jeunesse,

beethoven,9ème symphonie,creation,7 mai 1824,schiller,vienne,ode à la joie,la tribune des critiques de disques,jérémie rousseau,brahms,rapsodie pour contralto,murray  perahia,kathleen ferrier

La Tribune des   Critiques de  Disques,

fondée  en  1946 par  Armand  Panigel et  Jean  Roy ,  doyenne des

émissions de radio  dont  on a fêté  les 70 ans en 2016.

   Je vous parlerai bientôt de l'émission du dimanche 6  mai  . 

beethoven,9ème symphonie,creation,7 mai 1824,schiller,vienne,ode à la joie

 



 

Autre 7 mai, 1833,

beethoven,9ème symphonie,creation,7 mai 1824,schiller,vienne,ode à la joie,la tribune des critiques de disques,jérémie rousseau,brahms,rapsodie pour contralto,murray  perahia,kathleen ferrier

 naissance de Johannes Brahms  à  Hambourg

Encore un de mes amours ,  





07/05/2018

De la musique avant toute chose

      Il y a quelques mois, lors d'un trajet en voiture, j'ai vécu  une

curieuse expérience.      

                    Je vous raconte  ?

 

  Quand  je conduis, j'écoute toujours la radio, blabla

inconsistant, infos deprimantes  en continu  ou  bien des cd  que je

choisis selon mon humeur du moment 

 

    Ce jour là , en  traversant la Haute Lande, longue petite route

rectiligne désertique,  mon attention était bien davantage fixée sur

le premier  trio de Brahms  que sur la conduite.

 

    J 'étais en  mode pilote automatique. 



Et soudain,  je pris conscience que je n'avais plus

                 aucune attention    à la conduite,  

aucune,   tant toutes mes perceptions  étaient

                                     captées par la musique.

       Une alternative  :

 soit  stopper Brahms,  soit....stopper la voiture.

    J'optais pour la seconde solution, et le nez de la Clio dans les

bruyères,  sous les grands pins , détachée de toutes contraintes,

je m'abandonnais au seul bonheur de l'écoute totale et libre jusqu'à

la fin du trio .

voiture,radio,musique,mendelssohn,schubert,ecoute,attention,concentration

      Pourquoi est ce que je vous raconte ça ?   A votre avis...

 

  C'est tout bête   :   l'écoute de la musique requiert la mise en jeu

totale  de l'attention, la plongée  dans l'oeuvre, la reconnaissance

et la distinction des plans  sonores. L'écoute n'est pas  un acte

passif mais une mise en tension , un acte qui exige de notre part

une totale  disponibilité . Et  soyez vigilants au  volant, au risque

d'un  problème.......

 

  Je vous propose de tenter l'expérience avec le second

mouvement de  la symphonie inachevée  de Schubert.

    Calez vous confortablement , fermez les yeux,  

ne regardez pas l'orchestre de la vidéo  et plongez sans retenue.

      Commencez par fixer votre attention sur la ligne la

plus grave, sans vous laisser séduire ni emporter par la ligne

supérieure.  

    Vous allez rapidement vous rendre compte de la

profondeur,  des superpositions des lignes mélodiques, des

interventions solistes de la clarinette,  du hautbois.... pas question

de conduire, de lire, de repasser...tous vos sens sont alors mis en

jeu, les 2 hémisphères cérébraux sont sollicités  intégralement. 

 

                Bonne découverte,  et belle fin de semaine.

 

Et pas qu'un peu, mon n'veu....

Êtes-vous  librocubiculariste ?

       

librocubiculariste,lire,lit,chambre,convalescence,plaisir,voyage immobile,le syndrome de garcin,jérôme garcin

Un sport exquis, sans risque, si  ce  n'est de vous ouvrir les

écoutilles, de vous faire voyager jusqu'au vertige, et jusqu'au bout

de la nuit.

 

Si je le suis  ?

        PAS QU'UN PEU,

            ET DEPUIS SI LONGTEMPS

                        QUE JE NE SAURAIS DIRE.

 

 

  En ces jours de convalescence un peu difficile,   c'est devenu mon

sport préféré .

 

    Cette nuit, fin de  "Le Syndrome de Garcin",

dans lequel  Jérôme  Garcin rend hommage à la formidable lignée

de médecins, patrons et mandarins de ses deux branches

familiales, les Launay et les Garcin, longues dynasties médicales .

  Émouvant, passionnant, belle facture littéraire,  de quoi combler

tous les librocubicularistes.

Librocubiculariste, lire, le syndrome de Garcin, Jérôme Garcin, lit,chambre,convalescence, plaisir, voyage immobile,

 

 

librocubiculariste,lire,lit,chambre,convalescence,plaisir,voyage immobile,le syndrome de garcin,jérôme garcin

 

Librocubiculariste, lire, lit,chambre,convalescence, plaisir, voyage immobile,

02/05/2018

Le bonheur est dans le Gers

 

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

 Eventrée et retournée, labourée et ensemencée, la terre  emplie

des promesses qu'elle tiendra, s'offre, ouverte, d'un ocre rouge

chaud,  enveloppant. Ses  larges bandes  encore vierges 

alternent avec les éclats de colza, les  verts profonds et vifs de la

luzerne, le ciel parfois laiteux, parfois éblouissant, les  horizons

voilés  où à peine,  se devinent les pics des Pyrénées .

  Les caquètements des poules, le vent léger, nul bruit  qui

viendrait briser l'équilibre; ici, tout ce qu'on perçoit des odeurs,

des frémissements, tout contribue à l'unisson de la sereine et

paisible  harmonie de ce  monde préservé, unique.

 

   Parfois, le paysage  nous parle de Toscane, mais non, c'est bien

le pays  gascon.

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

 

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

  Le Gers est une palette, un monde, un havre de paix, de sérénité,

il n'est que voir trois personnes   ensoleillées , ensommeillés sur

le pas de la porte, les pieds dans la rue, la tête ailleurs, il n'est 

que d'admirer celui qui travaille  en son potager, arcbouté  sur

l'ouvrage,  déchirant la terre, avec force et respect, il n'est  que  de

contempler les pivoines  sans doute trop tôt écloses, les lilas  des

haies vives, il n'est que  de humer  l'air gascon.

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

 

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

 


gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique