logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/10/2015

Au Petit Trianon, en compagnie de Marie-Antoinette

 

   

 Surtout  , ne  lisez pas  cette note,

       aucun intérêt.

 

Passez  vite votre chemin,

     moi je   prends la route  vers   ...........

 

 

 

 

     Versailles, où il n'y a pas  que les expositions  temporaires

  douteuses, déjà oubliées...

 

  Il y a surtout   le concentré  exceptionnel de  ce que le 17°

 siècle puis le 18° ont apporté en matière  d'art, d’harmonie, de

 beauté.

 

  Partir  de Saint Lazare, rejoindre  Versailles Rive Droite ,

 prendre le boulevard   de la Reine,   la rue  de la Paroisse

 passer  à Notre Dame, voulue par le roi et  due  au talent

 classique  de  Jules Hardouin -Mansart, consacrée  le  30

 octobre 1686, 

 

  C'était la Paroisse Royale où se déroulaient les grands

 événements  de la famille royale  et que la Chapelle du Château,

 un peu trop petite , ne pouvait accueillir, baptêmes,mariages,

 cérémonies funèbres...l'Histoire   se faisait à Notre - Dame

 de Versailles, un seul et même organiste pour  Notre-Dame et la

 Chapelle royale,  la tradition   a subsisté jusqu'à récemment.

 Lever  le nez, admirer la façade  au classicisme exemplaire,

les deux  clochers qui  nous semblent inachevés et tronqués.

versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

 Ils  le sont, le Roi ne pouvant tolérer qu'un monument  versaillais

 dépassât en hauteur le Château...l'orgue ( Julien  Tribuot, 1687

 1691)   logé dans le buffet dû à Antoine Rivet   1687 et qui fut

  blanc et or au Grand  Siècle avant  que le 19°  ne le

 

 recouvrît  de  ce marron  inévitable que l'on trouve encore

 partout.

 

      Louis - Nicolas Clérambault, 1676-1749

           Suite du deuxième ton 

 

Pièces pour orgue (À l'orgue de Notre-Dame de Versailles ...

 

     par Antoine Reboulot, alors organiste  de Saint Germain  des Prés, avant  son départ définitif pour le Canada,en  1967

 

une rareté .

versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

 

 S'enfoncer après la grille de la Reine  versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française par l'immense  allée

 

 

versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

à travers  cette campagne  qui déjà nous conduit    vers

l'atmosphère    du Trianon,  ce  champêtre recomposé pour les

plus grands  caprices  de Marie-Antoinette.

   Si Madame  de Pompadour , qui souhaitait "désennuyer le Roi "

 fut l'instigatrice de  ce petit château  que Gabriel  édifia en

 1760, c'est bien le souvenir de Marie-Antoinette qui plane   sur

 l'édifice et tout le site de Trianon.

 En 1774, Louis XVI offre le domaine à la Reine qui , dès lors

 s'attache  follement   au lieu et peut y mener une vie  éloignée

- trop éloignée jugeront certains  - de la Cour.

versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

Quatuor No.4 en ré majeur: Andantino - Gretry : Six quatuors ...

 

André-Ernest-Modeste Grétry : Airs & Ballets ... - Qobuz

 

 Écoutons  l’Impératrice Joséphine  en parler :

 

 " Le  Petit Trianon est le chef d'oeuvre du  génie de

l'architecture légère,  Marie-Antoinette s'y plaisait

 infiniment; elle   s'était fait un doux plaisir  de  l'embellir  à

grands frais ; rien n'était plus agréable ni plus  pittoresque

 que ces jardins   tracés par la main du célèbre Lenôtre.versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La Reine venait  souvent   s'y distraire comme

 elle disait agréablement  " des ennuis   inséparables   de  la

grandeur " .

 

    Dans  ce lieu de  délices ,  il régnait une simplicité

 de mœurs qui contrastait avec   le luxe  de la Cour.

   La Souveraine   de la France ne l'était pas  à Trianon.

   Le costume champêtre lui allait à ravir;  elle parcourait

l'étendue de  son domaine habillée  en bergère..."

 

versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

texte  extrait  de

" Mémoires historiques et secrets de l'Impératrice  Joséphine "

versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

 

 Le Petit Trianon a été  intégralement restauré  et inauguré en

2008 , un bijou, un joyau, qui nous offre avec bonheur et émotion

l’esthétique  d'une forme d'intimité voulue par la Reine, tant dans

l'architecture, le mobilier, et les  jardins, parc à l'anglaise et

jardins  à la  française  à  taille humaine.

versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

versailles,notre  dame,rue  de la paroisse,boulevard  de  la reine,trianon,parc à l'anglaise,jardins  à la française

 

 

( à suivre   et toujours en musique )

 

 

 

 

 

21/10/2015

Versailles : Le Tapis Vert de la Grande Perspective

 Avant  le 9 juin , il l'était , Vert,  et après le 1° novembre,

      le Tapis  le redeviendra, enfin...

 on l'attend impatiemment , car , éventré, transformé en champ

de batailles, tranchées, gouffres , trous monstrueux,

le Tapis Vert de la Grande Perspective n'est plus qu'un souvenir.

   Ce qui  m'a le plus choquée, c'est évidemment  la rupture

totale   de la perspective  ,

notre regard suivant  celui de Latone,

Versailles, parc, château, exposition, art contemporain,Anish Kapoor

qui depuis  son bassin, regarde vers  son fils Apollon,

Versailles, parc, château, exposition, art contemporain,Anish Kapoor

lui -même, tourné   vers  sa mère  et vers le château, autrement

dit vers le Roi. Cet entrecroisement  de  regards  est brisé par

la présence  le long du Tapis Vert de l'ensemble  métallique  de

Anish Kapoor.

 Les  monumentales " sculptures  " anéantissent cette unité du

regard, cassent tout, et  leur installation  sans doute à très

grands frais, j’espère financée par des mécènes davantage  que

par l'Etat ( qui a  tout  de même donné son aval à cette

installation, fût-elle temporaire ) me semble une  aberration  au

sein  de  l'organisation si harmonieuse et si structurée du parc de

Versailles.

 Les réactions des visiteurs  de Versailles, les touristes,

dans l'ensemble stupéfaits, prouvent  que  cet art-ci ne fait pas

l'unanimité.

 

 

 C'est profondément laid, sans aucun intérêt, destructeur.


    C'est mon avis, et je le partage.

 

A vous  de juger

Versailles, parc, château, exposition, art contemporain,Anish Kapoor

Versailles, parc, château, exposition, art contemporain,Anish Kapoor

Versailles, parc, château, exposition, art contemporain,Anish Kapoor

Versailles, parc, château, exposition, art contemporain,Anish Kapoor

Versailles, parc, château, exposition, art contemporain,Anish Kapoor

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique