logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/06/2017

La cité mondiale du vin de Bordeaux

 


 


09/05/2017

Balade en architecture arcachonnaise.

 

aracachon,port de plaisance,ville d'automne,avenue nelly deganne,architecture,offenbach,la gaité   parisienne,video,planches

On délaisse  un peu le banc d'arguin 

et les plaisirs du bateau pour un petit tour sur la terre  ferme.

aracachon,port de plaisance,ville d'automne,avenue nelly deganne,architecture,offenbach,la gaité   parisienne,video,planches

  De retour d'une longue promenade qui m'a conduite du centre

jusqu'au port par les planches, 

les planches.jpg

20170504_113234.jpg

je suis revenue par la Ville d 'Automne,  le quartier le plus  à l'est de

la ville. Juste avant d'entrer en Ville d'été,  l'avenue Nelly  Deganne, 

qui joint le casino de la Plage, ancien Château  Deganne

aracachon,les planches,port de plaisance,ville d'automne,avenue nelly deganne,architecture

 au   monument aux morts, offre un reflet de l'architecture

 arcachonnaise  de la fin du 19ème  et début du  20e siècle.

 Arcachon, c'est le Second Empire,  et pour moi,

 point de Napoléon III  sans Offenbach 



av nelly deganne. aaa.jpg

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

aracachon,port de plaisance,ville d'automne,avenue nelly deganne,architecture,offenbach,la gaité   parisienne,video,planches

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

aracachon,les planches, port de plaisance, ville d'automne,  avenue Nelly Deganne,  architecture,

17/04/2017

Lapin de Pâques : en terrine, en pâté, , à la moutarde et en divan ? ? ? Freud, ma vieille canaille !

 

 

Bon anniversaire ma chère  Brigitte cousine

Pour toi, pour rire.

 

 

Lapin  des champs, lapinou de Pâques,

Alice la Poule et Sigmund,

me  font  rire !

vieille canaille,serge gainsbourg,eddy mitchell,freud,lewis carol,alice au pays des merveilles,pâques,lapin,psychanalyse

vieille canaille,serge gainsbourg,eddy mitchell,freud,lewis carol,alice au pays des merveilles,pâques,lapin,psychanalyse

vieille canaille,serge gainsbourg,eddy mitchell,freud,lewis carol,alice au pays des merveilles,pâques,lapin,psychanalyse

freud.jpg

 

vieille canaille,serge gainsbourg,eddy mitchell,freud,lewis carol,alice au pays des merveilles,pâques,lapin,psychanalyse

 

vieille canaille,serge gainsbourg,eddy mitchell,freud,lewis carol,alice au pays des merveilles,pâques,lapin,psychanalyse

13/04/2017

Les femmes et le secret

 

 13 avril 1695

 

Mort de Jean de la Fontaine 

 

 

Les Femmes et le Secret

 

Livre VIII, fable VI

 

Jean de La Fontaine

_________

 

 ses fables sont les plus formidables leçons

sur notre  faible humanité

à  preuve, celle-ci, peut-être pas des plus connues:

et si vous l'entendiez  dite par Fabrice Luchini...!

n'hésitez pas, foncez  en fin  de note,  il  le  fait.

 _________

 

   Rien ne pèse tant qu'un secret.

Le porter loin est difficile aux Dames:

Et je sais même sur ce  fait

Bon nombre d'hommes qui sont femmes.

Pour éprouver la sienne un mari s'écria

La nuit étant près d'elle: Ô dieux! qu'est-ce cela?

Je n'en puis plus; on me déchire.

Quoi j'accouche d'un oeuf! -Un oeuf?  - Oui, le voilà,

Frais et nouveau pondu. Gardez bien de le  dire:

On m'appellerait poule.cadre poule rousse à Gavarnie.jpg

 

ça roule.jpg

 

Enfin n'en parlez pas.

cadre oeuf.jpg


La femme neuve sur ce cas,
Ainsi que sur mainte autre affaire,
Crut la chose, et promit ses grands dieux de se taire.
Mais ce serment s'évanouit
Avec les ombres de la nuit.
L'épouse indiscrète et peu fine,
Sort du lit quand le jour fut à peine levé :
Et de courir chez sa voisine.
Ma commère, dit-elle, un cas est arrivé :
N'en dites rien surtout, car vous me feriez battre.
Mon mari vient de pondre un œuf gros comme quatre.
Au nom de Dieu gardez-vous bien
D'aller publier ce mystère.
- Vous moquez-vous ? dit l'autre : Ah ! vous ne savez guère
Quelle je suis. Allez, ne craignez rien.
La femme du pondeur s'en retourne chez elle.
L'autre grille déjà de conter la nouvelle :
Elle va la répandre en plus de dix endroits.
Au lieu d'un œuf elle en dit trois.
Ce n'est pas encore tout, car une autre commère
En dit quatre, et raconte à l'oreille le fait,
Précaution peu nécessaire,
Car ce n'était plus un secret.
Comme le nombre d'œufs, grâce à la renommée,
De bouche en bouche allait croissant,
Avant la fin de la journée
Ils se montaient à plus d'un cent.

 

 

plus d 'un cent.jpg

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique