logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/01/2015

18 janvier : Hérisson et ses homophones

Image:Igel.JPG

Hérisson

Le Hérisson Erinaceus europaeus
Famille Erinaceidae
Ordre Insectivores
Longueur 22 à 27 cm
Hauteur 12 à 15 cm
Poids 400 à 1200 g
Pelage piquants jaunâtres, brun foncé à l'extrémité
Longévité 7 à 10 ans, 3 ans en moyenne

Biologie Chez le Hérisson, les deux sexes sont semblables. Il porte environ 6 000 piquants érectiles, jaunâtres, brun foncé à l’extrémité. Le pelage est grossier, jaunâtre ou brunâtre, plus ou moins clairsemé. L'allure générale est hésitante : il s’arrête souvent pour humer l’air. La mue n’est pas saisonnière.

Les piquants sont remplacés irrégulièrement, et ont une durée de vie d'environ 18 mois.

 

Indices de présence : les crottes sont déposées au hasard (par exemple sur les pelouses). Elles sont cylindriques, de taille variable (en général jusqu’à 10 mm de diamètre et 4 cm de long), noir brillant. Elles contiennent souvent des élytres et autres débris d’insectes. Le Hérisson creuse des cavités dans les bouses de vache. Il est bruyant la nuit quand il se déplace dans la végétation. Les lieux de passage sont visibles le matin dans les herbes couvertes de rosée (herbes inclinées en avant). Le Hérisson est très souvent écrasé sur les routes.

 

La vitesse moyenne de déplacement est d'environ 3 m/minute. Il peut produire parfois des accélérations sur 30 à 40 m.

 Les jeunes se dispersent après le sevrage. La longueur du corps et de la tête est de 22 à 27 cm (15 cm au sevrage). La queue mesure de 15 à 30 mm. Le poids est de 400 à 1200 g. Le Hérisson possède 36 dents.

Habitat Commun dans un grand nombre de biotope, le hérisson habite les bois de feuillus, les haies, les broussailles, les parcs, les prairies humides (surtout au bord de ces milieux), les jardins, les dunes avec buissons. On le trouve jusqu’à 2 000 m en montagne, et jusqu'au sommet dans les Vosges sauf dans les zones déboisées. Il est rare de le trouver dans les forêts de résineux, les champs de céréales, les landes, les marais.

Il hiberne dans un nid d’herbes et de feuilles. Le nid est semblable pour la reproduction en été. La plupart des Hérissons changent de nid au moins une fois au cours de l’hiver.

 En été, il s’abrite dans la végétation et peut changer d’endroit au bout de quelques jours. Les femelles sont plus casanières que les mâles. Il occupe parfois un ancien terrier ou une rabouillère de lapin. Son domaine vital est très variable selon la saison et l’habitat. Normalement, il recouvre une zone de 15 à 40 ha. La densité des populations est également variable, de 1 pour 0,5 ha à 1 pour 3 ha. Les domaines de différents individus se chevauchent mais les risques de rencontre sont peut-être réduits car les Hérissons s’évitent.  

Régime alimentaire 

 Le Hérisson consomme surtout des invertébrés terrestres tels que les lombrics, les carabes, les chenilles, les araignées, les limaces, parfois des grenouilles, des lézards, de jeunes Rongeurs, des oisillons, des œufs, des cadavres (poissons inclus), aussi des fruits et champignons. Sa ration nocturne est d'environ 70 g. Les aliments sont saisis avec les mâchoires.

 Reproduction

La copulation a lieu surtout au printemps après l’hibernation (Les mâles sont féconds d’avril à août). La gestation dure de mai à octobre, mais surtout en mai-juillet et septembre. La maturité sexuelle est obtenue à l'age de 1 an. La gestation dure de 31 à 35 jours. On compte 4 à 6 petits par portée en moyenne.

Il n'y a qu'une seule portée annuelle. La femelle possède 10 tétines. Les jeunes sont aveugles à la naissance : les piquants, blancs et mous apparaissent peu après. A 36 heures, ils sont foncés sauf à l’extrémité blanche.Bebe herisson

 Les jeunes se mettent en boule à 11 jours et commencent à quitter le nid à 22 jours. Le sevrage a lieu entre 4 et 6 semaines.

Seule la femelle s'occupe des petits, mais il semble qu’elle les laisse la nuit .Herisson

 Longévité

Le Hérisson vit entre 7 et 10 ans au maximum, 3 ans en moyenne. La mortalité des jeunes avant la dispersion est d'environ 20 % puis 60-70 % à 1 an. Après, il a de bonnes chances de survie jusqu’à 4-5 ans. La principale cause de mortalité est sans doute la faim pendant l’hibernation.

 Ensuite viennent les prédateurs comme le Blaireau, le Renard roux, la Martre et d’autres Carnivores tels que l'Aigle royal et le Hibou grand-duc, mais les restes trouvés dans l’estomac ou les pelotes de rejection correspondent sans doute pour partie à des Hérissons morts pris sur les routes ou ailleurs.

 En général, le Hérisson manque là où il y a des Blaireaux.

homphonie,deux sèvres,faune,hérisson,jeu  de mots,polysémie

 

Sociabilité

Dans la nature, le Hérisson est solitaire. En captivité, on constate la formation de groupes hiérarchisés (les mâles sont alors agressifs). Il arrive (rarement) que mâle et femelle occupent un même nid temporairement.

 La sécrétion de la glande temporale permettrait aux Hérissons de s’éviter mutuellement. Il n'existe par de territoire et pas de dépôt de sécrétions odorantes. Comportement agonistique rarement observé en nature.

Le Hérisson souffle et grogne quand il se nourrit.

Inquiété, il lance des cris de cochon.

 Chez les deux sexes, les glandes anales sont peu développées, les proctodéales l’étant davantage.

 Les phéromones jouent probablement un grand rôle pour la reproduction (glandes sexuelles secondaires bien développées). Le mâle urinerait derrière la femelle (ou sur elle pendant la copulation). Pendant les parades nuptiales, il passe plusieurs fois sur les marques odorantes (il est possible que des phéromones déclenchent la réceptivité de la femelle avant l’accouplement). La vue est faible mais l'odorat et l'ouïe sont excellents.

Comportement 

 Le Hérisson est nocturne. Animal commun, il est largement répandu mais localement absent sans raisons évidentes. Menacé, le Hérisson se roule en boule  Site : ecologie.nature.free.fr/pages/mammiferes/herisson.htm -

Littérature

  • L'écrivain Éric Chevillard a rendu un hommage surréaliste au « hérisson naïf et globuleux », dans le roman Du hérisson, paru aux Éditions de Minuit, 2002. L'auteur s'y voit empêché d'écrire son autobiographie en raison de l'intrusion d'un hérisson sur sa table de travail.
  • Sophie Sarrazin Hannan et Lucie Saint-Gelais sont les auteurs d'un livre sur le hérisson d'Afrique qui sera publié en 2006 aux Éditions de l'Homme.
  • Muriel Barbery en utilise la métaphore dans

     « L’élégance du hérisson »

 

Hérisson

Personne  au caractère piquant, désagréable, renfermée, sauvage, brut de  décoffrage

 

Hérisson et Deux Sèvres

homphonie,hérisson,jeu  de mots,polysémie

 

 Pougne -Hérisson est une commune française, située dans le département des Deux-Sèvres et la région Poitou-Charentes.

 Le nom de Hérisson viendrait du germain Heric, camp militaire.


Ce bourg est important au Moyen Âge,

 un marché hebdomadaire se tient dès le XIVe siècle.

 C'est alors une possession des seigneurs de Parthenay.

 Jusqu'à la Révolution, Pougne-Hérisson était très fréquenté

par les marchands et les pèlerins.

 Le château, le prieuré et la chapelle du XIIe siècle sont les témoins d'une vie médiévale florissante.

 Les deux bourgs de Pougne et de Hérisson se regroupent en 1801.

homphonie,hérisson,jeu  de mots,polysémie

 

Hérisson au chocolat :

 

  Hérisson :  En acier trempé, c'est l'engin idéal pour le ramonage de vos cheminées.

 

Hérissons- nous le poil :

             impératif du verbe  SE HERISSER

Ordre, conseil,     recommandation, vœu, souhait.

Ici ,ORDRE

 

Voyez la différence  d'un mode à l'autre

Il me hérisse le poil, elle me hérisse le poil

 (présent de l’indicatif , mode  de la réalité)

 

                 Hé ! Risson ! Où vas-tu  donc de si bon matin ?

 

 note de l'auteur

 " Risson" est le voisin du cousin  par alliance  de la factrice du   quartier bas de Jabreilles. 

16/01/2015

Les Bouddhas de Bâmiyân

En ces jours  de violence, d'intolérance, de  destruction, de haine

je remets  en ligne ce billet,

 

 

 l'Afghanistan qui fut  et est  frappé  de  plein fouet  par la folie destructrice et sanglante,

on s'attaque aux  symboles, et aux hommes.

Nous en savons quelque chose.

 

Et comme dirait quelqu'une , il reste le questionnement,

 

 

donc je n'irai pas en Afganistan, en Syrie non plus d'ailleurs...

 

La lecture  de "La Voie Cruelle"

Voie cruelle (La) Voir la quatrième de couverture

(Petite Bibliothèque Payot Voyageurs)

d'Ella MAILLART, m'a conduite jusqu'en Afghanistan  en 1939 au volant d'une Ford, voyage ethnologique et initiatique, dont je  vous reparlerai.  Presque parvenues au terme du voyage, les deux jeunes femmes passent par Bâmiyân...

 

 

st bamiyan illus ancne

gravure ancienne (19°)

En Afghanistan , le long  de la route de la Soie, s'élevaient  ces bouddhas gigantesques   au coeur des montagnes  de l 'Hindou Kouch à   2500 mètres d'altitude ; des moines  bouddhistes qui s'étaient joints aux caravanes, installèrent dans cette vallée  à partir du 2° siècle ce qui devint le  grand centre religieux et philosophique de Bâmiyân, lieu  de rencontre  entre l'Orient et l'Occident et où  se développèrent  de nouvelles formes d'art gréco-bouddhique.

La vallée   abritait des ermites et des moines qui vivaient dans  des cavernes  creusées dans  les falaises. De très nombreuses statues  de bouddhas  furent érigées dans des niches, et les cavernes étaient ornées par les moines  de  peintures  a fresca.

 

La ville de Bâmiyân recélait de véritables merveilles dont les plus importantes étaient  sans nul doute  les deux Bouddhas monumentaux (4° ou 5° siècle ) taillés directement dans la  falaise.  Ainsi, pendant plus  de  15  siècles, les Bouddhas de grés ont surplombé la ville  de Bâmiyân : une  de  35 mètres   de haut, colorée  de bleu, et l'autre, le Bouddha  Salsal, "la lumière  éclaire l'Univers " de  55 mètres, la plus haute représentation  du Bouddha dans le monde.

Après la naissance  de l'Islam, la cohabitation  Islam-Bouddhisme perdura  un bon siècle puis le Bouddhisme s'effaça  de la région . En 1222 , Gengis Khan et les Mongols détrusirent la ville . 

 

Image  du site  en 1963 , Bamiyan1963

 

 Le  1 ou 2 mars 2001 , les Talibans  attaquèrent le site des Bouddhas (chars, roquettes, armes automatiques ) et dynamitèrent les statues le vendredi 2 mars 2001 

 

Ces chefs -d'oeuvres universels  disparus à tout jamais, emportent la mémoire d'une pensée, d'une philosophie, d'un art d'exception.

Fichier:Tall-Buddha-Bamiyan F.Riviere.jpg

Bouddhas de Bamiyan cBouddhas de Bamiyan dBouddhas de Bamiyan b

Fichier:Taller Buddha of Bamiyan before and after destruction.jpg

 

source photographique, sites Internet

23/11/2014

Envie d'ailleurs, en chanson, et pour de vrai

PARTIR !  

qu'importe le moyen

mais,

 

PARTIR  ! ! ! !  pour Mexico, Sabyn y attend patiemment de la visite,

allez ZOU ,

c'est parti, envolé,

c'est fait !! !  ...........

Chantal, il fait beau là haut?Photo : Les allumettes sur la route ... ce soir dans la forét des landes .... samedi a la cidrerie de lescar ... bon week end a vous , sous le soleil et en chansons fraiches ..!!!Photo : beaucoup de plaisir d avoir chanter hier soir pour nos amis de sauvagnon ... merci a tous !!! ce soir ,  nous reprenons la route pour un concert dans   les landes .... bon week end a tous en chansons !!!Photo : sur le départ ... ce lundi 23  a sauvagnon , le 24 et 30 dans les rues de pau ... bonne féte a tous en chansons et en rires !!!

03/10/2014

Le Musée Guggenheim à Bilbao

 Retour sur le  20 septembre :

 

Une journée formidable, temps  rêvé, fin d'été au Pays Basque espagnol, el  País Vasco pour  la visite de l'exposition  Georges BRAQUE,

                        le Maître !

 Ouvert en 1997,  le Musée Guggenheim est un assemblage magnifique  de pierre, de verre et de surfaces réfléchissantes  en titane, qui   au gré  de la lumière du jour, font chanter les reflets, les couleurs.

 Tout  en courbes, aucun angle droit, pas  de parallèles, le Musée semble un vaisseau posé sur les rives de la ria   de Bilbao et dont les plaques  de titane épousent les variations colorées du jour, argentées, dorées, ombrées. A l'intérieur, comme à l'extérieur, des courbes voluptueuses, larges, douces, enveloppantes, la cathédrale se fait ventre maternel, on est bien malgré l'immensité des volumes. Une pure merveille qui éblouit  le monde entier venu admirer, et son architecture, et ses expositions exceptionnelles.

 On raconte en Espagne que le Roi Juan Carlos, découvrant le  Guggenheim de Bilbao, lâcha une vigoureuse et fort peu royale exclamation de surprise.

Il est vrai que le bâtiment de l'architecte  américano-canadien

Frank O. Gehry fait partie des rares constructions qui provoquent

un choc immédiat.

 Qu'on l'aime ou qu'on le déteste, il ébahit. L'année suivant son

inauguration, en 1998, 1,3 million de visiteurs étaient accourus de

tous les continents pour voir cette énorme fleur de titane poussée

au bord du fleuve Nervion.

 

 Brusquement, Bilbao devenait la destination à la mode.bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

pays basque,bilbao,espagne,guggenheim,georges braque,cubisme,fauvisme,papiers collés,jean paulhan,rené char,francis ponge

 

 

 

 Mieux : grâce à l'impulsion donnée par ce musée hors normes, la

 

ville basque prenait son élan vers un destin entièrement nouveau.

 

Bondissant hors du cercle des villes moyennes où l'avait confinée le

 

déclin de ses chantiers navals, elle se taillait une jolie place sur

 

la Guggenheim" : une véritable déflagration qui a durablement

 

marqué les mondes  de  l'urbanisme et de l'architecture.

 

 

 

 Quinze ans après, le monstre étincelant attire encore un million de

visiteurs chaque année, dont deux tiers d'étrangers.

 

 24 000 mètres carrés,  20 salles d'exposition, des

 milliers de tonnes de béton et de plaques métalliques :

  J'ai adoré  cette sculputure  lumineuse, ondoyante qui reflète le

 ciel et les eaux du Nervion.

  Ne  vous contentez pas seulement des images, allez, si vous le

pouvez,  l'admirer en "pieds",  vous ne pourrez échapper à son

charme, à son esthétique époustouflante

 

 En cet été 2014 , le Musée  Guggenheim nous a offert un extraordinaire voyage  chronologique dans l'oeuvre de Georges BRAQUE. Pas moins  de 8 salles consacrées au génie du Cubisme , "le Maître" disait Malraux. Émotion  aussi devant les lettres envoyées ou reçues (Francis Ponge, Jean Paulhan,Saint John Perse, et l'ami de toujours René Char...) et le sublime dessin  de Giacometti  représentant le visage Braque sur son lit de mort en 1963.

Nous avons aussi beaucoup apprécié l'autre exposition

"La Matière du temps  " de Richard Serra,

8 sculptures en acier patinable

 

 

La Matière du Temps permet au spectateur de suivrel’évolution des

formes sculptées de l’artiste, de la relativesimplicité d’une ellipse

double à la complexité d’une spirale.

Les deux dernières pièces de ce développement sont créées à

partir de sections de tores et de sphères qui génèrent divers

effets sur le mouvement et la perception du spectateur. En se

transformant de façon inattendue au fur et à mesure que le

visiteur les traverse et en fait le tour, elles créent une

vertigineuse et inoubliable sensation d’espace en mouvement.

La totalité de la salle devient partie intégrante du champ

sculptural : comme avec quelques-unes de ses sculptures

composées de nombreuses pièces, l’artiste organise les

oeuvres avec détermination pour déplacer le spectateur à

travers elles et à travers l’espace qui les entoure. La

distribution des oeuvres tout le long de la galerie donne lieu à

des couloirs de différentes proportions (larges, étroits,

allongés, comprimés, hauts, bas) toujours imprévisibles.

L’installation contient aussi une dimension de progression

temporelle : d’un côté, le temps chronologique qu’il faut pour

la parcourir et l’observer du début à la fin ; et de l’autre, le

temps de l’expérience dans lequel les fragments du souvenir

visuel et physique se figent, se recombinent et se revivent.

pays basque,bilbao,espagne,guggenheim,georges braque,cubisme,fauvisme,papiers collés,jean paulhan,rené char,francis ponge

 

pays basque,bilbao,espagne,guggenheim,georges braque,cubisme,fauvisme,papiers collés,jean paulhan,rené char,francis ponge

La matière du temps

 

 

 Nous avons  même fait une pause   au "Bistro", le restaurant  gastronomique du Musée, tout de rouge revêtu et qui nous a permis de déguster un excellent repas

 

(compotée d'agneau confit , pain perdu brioché crémeux, caramélisé et sa quenelle glacée,)bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collésbilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collésbilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

 

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

 

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

Georges Braque (1882−1963) est considéré comme l’un des

plus grands artistes du XXe siècle.

Peintre, graveur et sculpteur, il joua un rôle majeur dans deux

chapitres incontournables del’histoire de l’art moderne : la

création, avec Pablo Picasso et Juan Gris du Cubisme et l’invention

de la technique du collage,à travers ses expériences avec les

papiers collés.

Puis recentra son œuvre sur l’exploration méthodique de la nature

morte et du paysage. Braque devint le peintre français moderne

par excellence, héritier de la tradition classique mais aussi

représentant del’avant-garde, précurseur de l’abstraction d’après-

guerre.

Cette grande rétrospective de son œuvre, organisée à l’occasion du

50e anniversaire de la mort de l’artiste, nous invite à parcourir

toutes les étapes de sa trajectoire artistique, depuis le Fauvisme –

il exposa avec les jeunes Fauves au Salon des Indépendants de

1907 – jusqu’à sa production tardive, qui culmine dans les séries

éblouissantes consacrées aux ateliers et aux oiseaux, en mettant

l’accent sur les grandes étapes de son travail, comme le Cubisme,

les Canéphores des années vingt ou ses derniers paysages, tant

appréciés de Nicolas de Staël.

 

 Grâce à des prêts exceptionnels consentis par le Centre Georges

Pompidou ainsi que par d’autres grandes collections publiques ou

privées du monde entier, l’accrochage comprend près de 250

œuvres, ainsi que des documents qui nous éclairent sur d’autres

aspects de son activité, comme sa collaboration avec Pablo Picasso,

la relation étroite entre son art et la musique (domaine où se

manifeste son amitié avec Erik Satie) et la complicité qui l’unissait

aux poètes Pierre Reverdy, Francis Ponge et René Char ou à

certains intellectuels majeurs de l’époque, comme Carl Einstein ou

Jean Paulhan. En définitive, une exposition qui situe l’œuvre du

grand maître du Cubisme, Georges Braque, à la place qui lui revient

dans l’histoire de l’art, en offrant au spectateur la possibilité de

redécouvrir un travail exigeant, tourmenté et profond.

 

 Suivent quelques tableaux, chacun représentant une période dans

l'évolution du travail et de la recherche  du peintre.

 

 

Braque et le Fauvisme 1906-1907

 

Paysage de l’Estaque, 1906–1907
Huile sur toile 
50 x 61cm
Centre Pompidou, Musée national d’art moderne,

Paris Dation, 1986

 

 

le Cubisme

1908-1909

Le Viaduc de l’Estaque, début 1908
Huile sur toile 
72,5 x 59 cm
Centre Pompidou, Musée national d’art moderne,

Paris Dation, 1984

 

 

Cubisme analytique

1909-1912

Piano et Mandore, hiver 1909–1910
Huile sur toile ; 91.7 x 42.8 cm
Solomon R Guggenheim Museum, New York 54.1411

 

 

 

Papiers collés

1912-1914

La Guitare, 1912
Fusain, papier faux bois collé sur papier 
70,2 x 60,7 cm
Collection particulière

 

 

 

Cubisme synthétique

1913-1917

Guitare et verre, 1917
Huile sur toile 
60,1 x 91,5 cm
Kröller-Müller Museum, Otterlo

 

 

 

Natures mortes

1919-1929

Fruits sur une nappe et compotier, 1925
Huile sur toile ; 130,5 x 75 cm
Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris.

Achat à l’artiste 1947

 

 

 

 

Nus et canéphores

1922-1930

Canéphores, 1922
Huile sur toile 
Huile sur toile 
180,5 x 73 cm chacune
Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris
Legs de Baronne Eva Gourgaud, 1965

 

 

 

Natures mortes, intérieurs et figures

1932-1939

Femme à la palette, 1936
Huile sur toile 
92,1 x 92,2 cm
Musée des Beaux-Arts, Lyon
Legs de Jacqueline Delubac, 1997

 

 

 

 

Varengeville, vanités, intérieurs , ateliers

1941-1949

Les Poissons noirs, 1942
Huile sur toile 
33 x 55 cm
Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris

Don de l’artiste, 1947

 

 

 

 

 

Les billards

1941-1949

Le Billard, 1944
Huile et sable sur toile 
130,5 x 195,5 cm
Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, Paris,

Achetée à l’artiste en 1946

 

 

 

Les ateliers

1949-1964

Taller IX (Atelier IX), 1952-1956
Huile sur toile
146 x 146 cm
Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, París
Dación, 1982

 

 

 

 

Les oiseaux 

1949-1964

L’Oiseau noir et l’oiseau blanc, 1960
Huile sur toile ; 134 x 167,5 cm
Collection particulière

 

 

 

Les derniers paysages

1955-1963

(Les Champs de colza) , 1956-1957 Huile sur toile, 37 x 81,5 cm

(avec cadre, peint par l'artiste) 

collection privée 

 

 

Les ballets

1924-1926

 


Maquette du ballet «Les Fâcheux», 1923


Gouache sur carton


43,9 x 51 x 10,1 cm


Collection particulière

 

bilbao,guggenheim,pays basque,georges  braque,rétrospective,cubisme,fauvisme,les compotiers,les bougeoirs,papiers collés

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique