logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

14/11/2018

Colette célèbre l'automne, musique de Maurice RAVEL


 

 

Vous croyez en l'automne ?

Colette l'a peint

de ses mots de poète raffiné,

à travers les « Dialogues de Bêtes »

 

et retrouvons aussi Colette  

qui écrivit le texte de "l'Enfant et  les Sortilèges",

mis en musique par Maurice Ravel 

une grande  complicité artistique.

 

 

L'automne   en Béarn, ce matin, temps clair,  

la journée  sera  belle , lumineuse, ensoleillée,

colette,maurice ravel,l'enfant et les sortilèges,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

colette,maurice ravel,l'enfant et les sortilèges,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

colette,maurice ravel,l'enfant et les sortilèges,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 

 Pas vraiment   de  fraîcheur,

 

 Que vienne  le temps du premier feu.!

 

Belle journée à tous.

colette.jpg

colette,maurice ravel,l'enfant et les sortilèges,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 

 Écoutons-la,

goûtons -les,

ces dialogues d'automne :

 

         Parce qu'il pleut et que le vent d'octobre chasse  dans l'air les feuilles détrempées,

Elle a allumé le premier feu de la saison.

    En extase, Kiki-la-Doucette ( le chat) et Toby-Chien, couchés côte à côte au coin

du marbre tiède, s'éblouissent à contempler la flamme et lui dédient des prières

intérieures.

 

 

 

KIKI-LA-DOUCETTE

pareil à un coussin, sans pattes apparentes.

colette,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 

« Feu ! Te voici revenu,

plus beau que mon souvenir, plus cuisant

et plus proche que le soleil !

Feu que tu es splendide !

Par pudeur, je cache ma joie de te revoir,

je ferme à demi mes yeux

où ta lumière amincit la prunelle,

et rien ne paraît sur ma figure où est peinte l'image

d'une pensée fauve et brune...

Mon ronron discret se perd dans ton crépitement.

Ne pétille pas trop, ne crache pas d'étincelles

sur ma fourrure, sois clément,

Feu varié, que je puisse t'adorer sans crainte...

ulysse devant le feu.jpg

colette,maurice ravel,l'enfant et les sortilèges,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

TOBY-CHIEN

à moitié cuit, les yeux injectés, la langue pendante .

  • Feu! Feu divin ! Te revoici !

    Je suis bien jeune encore, mais je me souviens

    de ma terreur respectueuse,

     la première fois que sa main,

     à Elle, t'éveilla dans cette même cheminée.

    La vue d'un feu aussi mystérieux que toi a de quoi frapper un chien-enfant, à peine sorti

    de l'écurie maternelle.

    O Feu !

    Je n'ai pas perdu toute appréhension.

    Hiii !

    Tu as craché sur ma peau une chose piquante et rouge... J'ai peur... Non, c'est fini.

Que tu es beau !

Ton centre plus rose darde ses lambeaux d'or,

des jets vifs d'air bleu, une fumée qui monte tordue

et dessine d'étranges apparences de bêtes...

Oh!

Que j'ai chaud ! Sois plus doux, Feu souverain,

vois comme ma truffe séchée se fendille et craque...

Mes oreilles ne flambent-elles point ? Je t'adjure

d'une patte suppliante, je gémis

d'une volupté insupportable...je n'en puis plus !...

(Il se retourne.)

Ah !

Rien n'est jamais bon tout à fait. Sous la porte,

la bise pince mes cuisses nues. Tant pis!

Que mon derrière gèle,

pourvu que je t'adore en face ! »

____

 

colette,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

 

 

"Dialogues de Bêtes"

Colette

coll Folio

 

Gallimard

 

colette,automne,feu,dialogues de bêtes,kiki la doucette,toby chien

11/11/2018

11 novembre, mémoire, Les Tragiques

 

 

11 novembre 2018, mémoire  

 

         Et   le   centenaire de   cet anniversaire de l'horreur,

        

               .... " déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri."  

 

                         Aragon " le roman inachevé  1956

A ma connaissance,  3 prénoms dans ma famille,

Paul, grand oncle paternel, fauché  à  21 ans

Edouard, embroché sur une baïonnette, il survivra...

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

Jean, mon grand père maternel, gazé en 17 ,

et qui mettra 20 ans à en mourir.

"Quatre ans. Ils ont vécu là quatre ans. Ils ont vu, pendant quatre

ans, se lever sur ces collines inexorables le jour tardif de décembre

et quelquefois le soleil d'hiver qui se soulève à peine au-dessus de

l'horizon. Pendant quatre ans, ils ont vu chacun de ces puits d'eau

recevoir et vomir le feu... Ils comptaient les retours des saisons,

du fond de ces terriers forés au bas de la colline...

Quel grand coeur d'homme, quel coeur surmené d'adolescent

battit sous ce hutteau de guetteur ? Le soldat qui trouva la mort ou

le salut sous cette pelletée de terre avait devant les yeux,

au niveau de son front consterné, une fleur : la cocarde de fer

peinte aux trois couleurs qui pousse sur les tombes."

Colette, "Les richesses dans le désert.

Sur les routes de la Meuse et de l'Argonne",

     Le Matin, 2 janvier 1919

 

  Mémoire des femmes, devenues chefs de famille, d'entreprise,

ouvrières d'usines,

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

extraordinaires jeunes filles devenues

infirmières sur le front, dans ces" hopitaux " improvisés où  elles

virent les pires atrocités,  où elles offrirent de la compassion,

du temps aux mourants,  des soins autant que la médecine

le leur permettait, ma grand mère en fut,

la voici lors d'une permission et à l'hôpital de  Rouen

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

de ma grand tante prenant le relais de son vétérinaire  de mari qui

soignait les chevaux éventrés sur le front,

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

faisant vêler les vaches dans la campagne normande, distribuant

les pommades pour les pis,...

 

Retour dans le temps  :

 

                   1 août 1914 , il y a cent quatre   ans

   

  tous les clochers   de   France sonnaient le tocsin,

  un siècle ! si loin  , si  proche, mes grands parents

  paternels avaient 23 et 24 ans et allaient   se marier,

  ils attendront quelques années...

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

    banale anecdote dans la  fournaise de ces années sans nom.

 

 

 

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

guerre de 14-18,monuments aux morts,armistice,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

"Il regarda tous les clochers de l’horizon l’un après l’autre, à sa gauche les clochers de Courtils, de Précey, de Crollon et de la Croix-Avranchin ; à sa droite les clochers de Raz-sur-Couesnon, de Mordrey et des Pas ; en face de lui, le clocher de Pontorson. La cage de tous ces clochers était alternativement noire et blanche.
Qu’est-ce que cela voulait dire ?
Cela signifiait que toutes les cloches étaient en branle.
Il fallait, pour apparaître et disparaître ainsi, qu’elles fussent furieusement secouées.
Qu’était-ce donc ? évidemment le tocsin.
On sonnait le tocsin, on le sonnait frénétiquement, on le sonnait partout, dans tous les clochers, dans toutes les paroisses, dans tous les villages, et l’on n’entendait rien."

Victor Hugo, Quatrevingt-treize, Première partie, Livre IV, 2

 

(Aures habet, et non audiet)

 

 

1914 les Français découvraient sur la porte des mairies l'ordre de

" mobilisation générale" invitant notamment trois millions de

réservistes à rejoindre dès le lendemain les 800.000 soldats en

service actif.

 

Deux jours après, l'Allemagne déclarait la guerre à la France et

débutait le premier conflit mondial, au cours duquel 8,5 millions de

Français seront mobilisés de 1914 à 1918.

 Celle que l'on croyait la der des ders

   à travers leur  jeunesse, leurs  vies  fracassées,  tranchées,  hôpitaux,

combats, désertions, mutineries, violence, horreur,  folie, courage et

lâcheté, côté français, côté allemand,

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

 

 

1 million  400 000 ,

 

   ils  furent  1 400 000  Français à n'en point revenir

des familles entières   dispersées, qui le père, un fils, deux fils, trois fils,

l'oncle,  les cousins, les amis, les  fiancés, les  voisins

 

  sur les Monuments aux Morts, atroce de    voir s'aligner le même

patronyme   précédé de prénoms différents.

  J'avais  été  bouleversée à Barcus, à Sainte Engrâce, ces petits bourgs du

 Pays Basque, qui payèrent un  tribut effroyable   et virent leurs forces

vives vidées, englouties;

 partout  en France,  regardez ces listes noires  gravées dans la  pierre,

elles nous rappellent l'horreur, l'arrivée des nouvelles  auprès des familles

martyrisées.

 

      Au total, la guerre  faucha  plus de  9 700 000 militaires

et 8 800 000 civils de par le  monde. 

 

Tragique,  La chanson de Craonne


 

 Quelques titres pour donner corps,  visages,  âmes , à ces  années terribles

  et à leurs conséquences  sur la vie des Hommes, et Genevoix bientôt panthéonisé.

     Pas sure qu'il apprécierait 

 

"Au revoir là-haut "

  extraordinaire Prix Goncourt 2013, lisez-le vite  et allez voir l'adaption  de Dupontel

   pour le grand écran    si ce n'est déjà fait :

 

guerre de 14-18,monuments aux morts,armistice,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux

 

 

 






     en replay sur arte jusqu'au  30 novembre  

 

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire,la chanson de craonne

 






     

09/11/2018

Les palombes au capucin

 

    La saison est formidable,  et vous  avez  sans doute relu avec

gourmandise la  note sur palombes, paloumayres et  palombières,

   C'est loin, mais quel souvenir  !cet automne   2015 ,

 

       c’était pour moi la grande  première,

 LA dégustation  de ma première palombe, vous savez,  ce pigeon

ramier sauvage qui devrait s'abstenir de  faire  sa  passée en sud

Ouest, enfin   lui, car nous, on a  sacrément aimé...

palombes  régal,cuisson au capucin,oloron sainte   marie,café des amis,cheminée


 C'était donc  un   samedi,  au Café des Amis  (tout un programme )

à Oloron Sainte Marie, et franchement  ça vaut le détour et

la réservation faite longtemps à l'avance.  

 On n'a pas eu  besoin  de suivre les recommandations  de  La

République du 31 octobre,la  résa était prévue de  longue date

palombes,régal,cuisson au capucin,oloron sainte   marie,café des amis,joseph-maurice queheillechipy,momo,la république  des pyrénées,cheminéei

 

 

 

 Un patron chasseur  et passionné,  cultive  la caricature ,  cuisine et sert avec gouaille

et moult détails,  régale ses attablés , heureux  de  se retrouver dans la  petite salle   à la

grande  cheminée où la flambée n’est pas là pour faire joli, mais pour permettre la

cuisson en direct et suivant le  rythme des  " convives régaleux ". Il faut voir Joseph-

Maurice Queheillechipy , dit MOMO , atypique et  déjanté,

officier lors d'une cérémonie bien huilée, si je puis dire , maniant le capucin qui laisse

dégouliner la graisse du jambon sur la peau des palombes, préalablement enduite d'un

mélange savant et secret de baies de poivre et autres.

palombes,régal,cuisson au capucin,oloron sainte   marie,café des amis,joseph-maurice queheillechipy,momo,la république  des pyrénées,cheminée

palombes,régal,cuisson au capucin,oloron sainte   marie,café des amis,joseph-maurice queheillechipy,momo,la république  des pyrénées,cheminée

 

 Le parfum qui se dégage alors ferait se damner le plus intransigeant des végétariens  !

palombes,régal,cuisson au capucin,oloron sainte   marie,café des amis,joseph-maurice queheillechipy,momo,la république  des pyrénées,cheminée



 On commence, juste après le Jurançon moelleux, par la solide et exquise garbure

(Oloron est vraiment la reine en la matière ) jambon, couenne, haricots mais, pommes de

terre, carottes et citrouille, pour le goût et la couleur, poireaux, oignons, ail, secret

d'herbes, et cuisson mijotée des heures qui donne une garbure onctueuse, goûteuse ,

parfumée , un vrai délice puisé sans retenue dans la grande soupière laissée sur la

table . Suit le traditionnel jambon de Bayonne, parfait, pas trop salé, en tranches

fines,avant de laisser place aux reines du repas, les palombes qui nous arrivent tout

droit de la cheminée, selon la cuisson désirée et l'alchimie  du  feu :Afficher l'image d'origine

palombes  régal,cuisson au capucin,oloron sainte   marie,café des amis,cheminée

 

  à point, très ou un peu saignantes, une demie, puis la seconde, accompagnée des

pommes de terre creusées pour recevoir crème fraîche et fromage gratiné au four, une

tuerie !

 Suivent salade et fromage de brebis et pour ceux qui auraient encore un petit creux, le

Russe d'Artigarrède,

palombes  régal,cuisson au capucin,oloron sainte   marie,café des amis,cheminée

et un expresso pour tous. On sort de table à plus de 15 heures 30 , lestés, heureux, le

palais en folie. On a même assisté à un marchandage entre JC et Momo qui lui promet

quelques volatiles qu'on viendra chercher le 31 décembre pour les cuisiner nous

mêmes là - haut sur la montagne. Le Premier de l'An s'annonce bien,

festif à souhait , entre palombes et côtes de bœuf de Lespoune.

Si vous avez envie d'essayer:

le Café des Amis, Oloron Sainte Marie, c'est connu comme le loup blanc.

 

palombes  régal,cuisson au capucin,oloron sainte   marie,café des amis,cheminée

 

 

Ingrédients:pour 8 ou 4 ...c'est selon

 

8 palombes, 150 gr de couennes de jambon rances,

250 gr de lard gras, 50 gr de graisse d'oie, 1/2 verre d'huile d'arachide,

6 gousses d'ail, gros sel, poivre, 1/2 verre d'Armagnac.

Préparation:

Disposer d'un feu de bois dans une cheminée.

Dans une cocotte en fonte, verser le mélange d'huile, graisse

d'oie, gousses d'ail épluchées, et couennes de jambon.

Faire cuire doucement et laisser confire au coin du feu.

 

Deux à 3 heures avant la cuisson, couper les palombes en deux

moitiés et les badigeonner du mélange confit tiède. Saler et

poivrer abondamment les oiseaux.

Cuisson: déposer une demi-palombe sur un gril sur les braises bien

chaudes. Enfoncer le capucin dans les braises afin de le chauffer

à blanc. Déposer alors dans le capucin un dé de lard et quelques

gouttes d'Armagnac. Arroser la palombe que l'on fait cuire à son

goût, saignante ou à point.

 

 

Légume : cuire les  pommes  de terre entières à la vapeur ,

 

( deux par personne )

 

ôter la partie haute, écraser un peu  de chair et

la mélanger avec de la crème fraîche.

 Saupoudrer le tout d'emmental râpé et mettre au four 5 mn

 pour dorer.

 

 Servir la palombe et la pomme de terre. Manger avec les doigts.

 

 

 

 

 

 

Toulouse, automne et canal

occitanie,Pierre Paul  Riquet, toulouse,   Canal du Midi, automne,

Pierre Paul Riquet  a donné à l'Occitanie l'ouvrage le plus

célèbre de la région,  le Canal du Midi .

 De son projet  proposé à  Colbert en novembre 1662, il n'en

verra pas l'aboutissement puisqu' il meurt en 1680, un an avant

l'achèvement de l'ouvrage. 

   Toujours là quatre  siècles plus tard, le Canal du Midi  qui

traverse Toulouse  nous offre avec l 'automne  un cadre

merveilleux.

occitanie,pierre paul  riquet,toulouse,canal du midi,automne

 

occitanie,Pierre Paul  Riquet, toulouse,   Canal du Midi, automne,

 et pour le bonheur, regarder et écouter Toulouse 

occitanie,pierre paul  riquet,toulouse,canal du midi,automne

occitanie,pierre paul  riquet,toulouse,canal du midi,automne

occitanie,pierre paul  riquet,toulouse,canal du midi,automne


 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique