logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2017

Saison fleurie d'haïku et d'iris

iris,feuillage,haïku,poésie japonaise,printemps

iris,feuillage,haïku,poésie japonaise,printemps

Les jeunes iris, 

Le feuillage dans le vent

Merveilleusement 

 

Iris,feuillage, haïku, printemps

22/04/2017

La glycine, Edmond Rostand

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

 

 

"À mon balcon cette glycine
Tord ses bras fleuris dans le soir,
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine.

Elle en a la fière langueur
Et la mortelle nonchalance ;
Et lorsqu’un souffle la balance,
Et que le jour traîne en longueur,

Et tarde à partir, et recule
Le déchirement tant qu’il peut,
Elle exhale une âme d’adieu,
Bérénice du crépuscule !

Le livre glisse de mes mains.
Le petit drame se termine.
« Cruel ! » dit au jour la glycine.
Les cieux blessés ont des carmins.

Par la haute porte-fenêtre,
Mystérieusement, alors,
Une des branches du dehors,
Comme un geste vivant, pénètre.

Du frémissant encadrement
Ce bras jeune et souple s’échappe ;
Et je sens sur mon front la grappe
Qu’il laisse pendre tendrement !

Tout s’embaume. Et je remercie.
Et, pour lui dire mon amour,
Je donne à la fleur, tour à tour,
Le nom d’Esther et d’Aricie.

Et je compare, les yeux sur
Mon livre tombé sans secousse,
L’odeur plus forte d’être douce
Au vers plus ardent d’être pur !

Un divin poison m’assassine !
Et je doute, en le chérissant,
Si de ma glycine il descend
Ou s’il monte de mon Racine !"

           Edmond Rostand,

 

                Les Musardises, 1911

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

pau,glycine,printemps,balcon,edmond  rostand,glycine

13/04/2017

Les femmes et le secret

 

 13 avril 1695

 

Mort de Jean de la Fontaine 

 

 

Les Femmes et le Secret

 

Livre VIII, fable VI

 

Jean de La Fontaine

_________

 

 ses fables sont les plus formidables leçons

sur notre  faible humanité

à  preuve, celle-ci, peut-être pas des plus connues:

et si vous l'entendiez  dite par Fabrice Luchini...!

n'hésitez pas, foncez  en fin  de note,  il  le  fait.

 _________

 

   Rien ne pèse tant qu'un secret.

Le porter loin est difficile aux Dames:

Et je sais même sur ce  fait

Bon nombre d'hommes qui sont femmes.

Pour éprouver la sienne un mari s'écria

La nuit étant près d'elle: Ô dieux! qu'est-ce cela?

Je n'en puis plus; on me déchire.

Quoi j'accouche d'un oeuf! -Un oeuf?  - Oui, le voilà,

Frais et nouveau pondu. Gardez bien de le  dire:

On m'appellerait poule.cadre poule rousse à Gavarnie.jpg

 

ça roule.jpg

 

Enfin n'en parlez pas.

cadre oeuf.jpg


La femme neuve sur ce cas,
Ainsi que sur mainte autre affaire,
Crut la chose, et promit ses grands dieux de se taire.
Mais ce serment s'évanouit
Avec les ombres de la nuit.
L'épouse indiscrète et peu fine,
Sort du lit quand le jour fut à peine levé :
Et de courir chez sa voisine.
Ma commère, dit-elle, un cas est arrivé :
N'en dites rien surtout, car vous me feriez battre.
Mon mari vient de pondre un œuf gros comme quatre.
Au nom de Dieu gardez-vous bien
D'aller publier ce mystère.
- Vous moquez-vous ? dit l'autre : Ah ! vous ne savez guère
Quelle je suis. Allez, ne craignez rien.
La femme du pondeur s'en retourne chez elle.
L'autre grille déjà de conter la nouvelle :
Elle va la répandre en plus de dix endroits.
Au lieu d'un œuf elle en dit trois.
Ce n'est pas encore tout, car une autre commère
En dit quatre, et raconte à l'oreille le fait,
Précaution peu nécessaire,
Car ce n'était plus un secret.
Comme le nombre d'œufs, grâce à la renommée,
De bouche en bouche allait croissant,
Avant la fin de la journée
Ils se montaient à plus d'un cent.

 

 

plus d 'un cent.jpg

 

 

11/04/2017

Des âmes simples

en  fin de note,  interview de Pierre Adrian. 

frère  pierre  moulia,premontrais,monastère de  sarrance,vallée d'aspe,des âmes simples,pierre adrian,équateur littérature,vocation

 On ne pouvait imaginer titre mieux approprié,  la vallée a  toujours donné  jour à ces âmes pures et simples, robustes et riches, empreintes  de spiritualité  dépouillée dont on trouve traces sur les raides sentiers,  dans le sauvage cirque de Lescun ;

Frère  Pierre  Moulia, premontrais,  monastère de  Sarrance, vallée d'Aspe, des âmes simples, Pierre Adrian,,équateur littérature,  vocation,

  Mais  c'est  sans doute à Sarrance qu'elles s'expriment le mieux, ces âmes simples.

      Au coeur de ce minuscule  village,

                                     là   où,  pour vivre,   il faut   être né. 

frère  pierre  moulia,premontrais,monastère de  sarrance,vallée d'aspe,des âmes simples,pierre adrian,équateur littérature,vocation

Frère  Pierre  Moulia, premontrais,  monastère de  Sarrance, vallée d'Aspe, des âmes simples, Pierre Adrian,,équateur littérature,  vocation,

Village humide et ombreux , que le gave mouille  de ses vertes

eaux

Frère  Pierre  Moulia, premontrais,  monastère de  Sarrance, vallée d'Aspe, des âmes simples, Pierre Adrian,,équateur littérature,  vocation,

frère  pierre  moulia,premontrais,monastère de  sarrance,vallée d'aspe,des âmes simples,pierre adrian,équateur littérature,vocation

et qui, les jours d'été même  ne voit la lumière solaire que

quelques heures,  flanqué de sommets abrupts  qui

l'enserrent   , le  protègent et aussi l'étouffent ,    l'isolant

du monde hostile. 

frère  pierre  moulia,premontrais,monastère de  sarrance,vallée d'aspe,des âmes simples,pierre adrian,équateur littérature,vocation

 

 Oui  , de la vallée, il faut en découvrir et boire  l'atmosphère

jusqu'à la lie,  il faut en peler les écorces une à une afin de

parvenir au  coeur. 

 Le beau livre de Pierre  Adrian, aux éditions Équateur Littérature,

Frère  Pierre  Moulia, premontrais,  monastère de  Sarrance, vallée d'Aspe, des âmes simples, Pierre Adrian,,équateur littérature,  vocation,

frère  pierre  moulia,premontrais,monastère de  sarrance,vallée d'aspe,des âmes simples,pierre adrian,équateur littérature,vocation

 nous conduit au coeur de ce coeur,  met à jour et en pleine

lumière  l'homme le plus discret, le plus "sauvage " qui soit.

 

  Prêtre dans la vallée depuis 50 ans  , je l'ai connu moine -

curé d'Accous,  sillonnant les petites routes, les chemins, les

pentes à lacets  dangereux, toujours à l'assaut des

rencontres,  marie bien peu, baptise encore ,  met en terre,

beaucoup,  apportant réconfort et paroles dans les deuils, ou

restant taiseux , bien que maîtrisant basque et béarnais , les

mains ouvertes, le regard  doux et pourtant si pénétrant,

l'accueil incarné,  l'accueil du Christ,  le seul accueil, le seul

Amour qui vaille d'être vécu. 

 Puis,- le livre vous  racontera  -,  installé  au monastère de

Sarrance avec ce désir profond d'y faire renaître l'accueil ,

la vie  monastique, et bien sûr la Pastorale.

   C'est bien à un Pasteur à qui  nous avons   affaire  ici.

 

 

  Frère  Pierre, moine Prémontré

                                           a  chaviré la vie de Pierre Adrian.

frère  pierre  moulia,premontrais,monastère de  sarrance,vallée d'aspe,des âmes simples,pierre adrian,équateur littérature,vocation

 Ce dernier par un jour de décembre, a poussé grille  et

portes toujours ouvertes  du monastère de  Sarrance, cette

grande bâtisse froide, dépourvue du confort  moderne qui

nous semble maintenant indispensable,  pour  partager le

déroulé des jours, avec l'autre Pierre,  au rythme des

offices, et des accueils, au rythme de la vie des errants

blessés qui posent leurs vies, des vies pauvres, mais pas  de

pauvres vies, repos quelques temps,  ou  plus longtemps...,

parmi ces  pierres grises et froides, là où il n'y a rien, mais où

il y a tout, dans  la chaleur de l'accueil, du partage, de la

reconstruction des vies.

Frère  Pierre  Moulia, premontrais,  monastère de  Sarrance, vallée d'Aspe, des âmes simples, Pierre Adrian,,équateur littérature,  vocation,

frère  pierre  moulia,premontrais,monastère de  sarrance,vallée d'aspe,des âmes simples,pierre adrian,équateur littérature,vocation

Frère  Pierre  Moulia, premontrais,  monastère de  Sarrance, vallée d'Aspe, des âmes simples, Pierre Adrian,,équateur littérature,  vocation,

Frère  Pierre  Moulia, premontrais,  monastère de  Sarrance, vallée d'Aspe, des âmes simples, Pierre Adrian,,équateur littérature,  vocation,

 Il en résulte un livre magnifique,  porté par une belle

écriture,  parfois un peu trop travaillée "   - péché  de

jeunesse ?  - mais quel témoignage  ! quelle richesse , qui nous

conduit nous aussi vers La Richesse ,  la plus précieuse,  

celle de l'écoute,  du pardon, du  rien qui donne tout.

                   La transcendance,  elle est là. 

frère  pierre  moulia,premontrais,monastère de  sarrance,vallée d'aspe,des âmes simples,pierre adrian,équateur littérature,vocation

Frère  Pierre  Moulia, premontrais,  monastère de  Sarrance, vallée d'Aspe, des âmes simples, Pierre Adrian,,équateur littérature,  vocation,

 

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique