logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

25/04/2017

Autre temps, autres moeurs

La Rotonde.... c'était  parfois, les jours ensoleillés des printemps de jadis, l'occasion d'un café en terrasse, histoire de regarder le mouvement parisien à Montparnasse, notre quartier.

   Falguiere,  Duroc, Necker , rue de Sèvres, Cherche Midi, rue  Madame , le  Bon Marché  et Germaine, rue Pierre  Leroux,   boulevard Raspail,  tout  un pan de vie heureuse. 

paris,montparnasse,la rotonde,saint germain,rue de madrid,balade

 

paris,montparnasse,la rotonde,saint germain,rue de madrid,balade

  On remontait le boulevard sous les arbres qui retrouvaient les

tendres feuilles, c'était charmant, on s'arrêtait au  Duroc, ou

au François  Coppée , au   Chien qui Fume,

au bar de la Marine  et parfois, à la Rotonde. On y refaisait le

monde du jour, on n'avait rien à y fêter, on y prenait un express,

avant de descendre la rue de Sèvres  jusqu'à  Saint Germain,  la rue

Bonaparte et la Seine. La rive droite,  les guichets du Louvre. 

  Traversée de Paris ,  parfois jusqu'à la rue de Madrid , c'était

merveilleux. Claquant,  et merveilleux. 

  Aujourd'hui,  la Rotonde est mise en lumière  ,  à grand renfort

de  pseudo célébrités , pour  célébrer dès   le premier tour, et

 avant  l'heure   un sacre   annoncé à grands renforts de

 journalisme .

Paris, Montparnasse, la Rotonde, saint Germain,  rue de madrid,balade,

Je préfére le Montparnasse  de ces années 80,  car déjà, le ton des

années  à venir est donné. 

 

 

 

07/04/2017

Le bonheur est dans le Gers

 

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

 Eventrée et retournée, labourée et ensemencée, la terre  emplie des promesses qu'elle tiendra s'offre, ouverte, d'un ocre rouge chaud,  enveloppant. Ses  larges bandes  encore vierges  alternent avec les éclats de colza, les  verts profonds et vifs de la luzerne, le ciel parfois laiteux, parfois éblouissant, les  horizons voilés  où à peine  se devinent les pics des Pyrénées . Les caquètements des poules, le vent léger, nul bruit  qui viendrait briser l'équilibre; ici, tout ce qu'on perçoit des odeurs, des frémissements, tout contribue à l'unisson de la sereine et paisible  harmonie de ce  monde préservé, unique. Parfois, le paysage  nous parle de Toscane, mais non, c'est bien le pays  gascon.

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

 

 Le Gers est une palette, un monde, un havre de paix, de sérénité, il n'est que voir trois personnes   ensoleillées , ensommeillés sur le pas de la porte, les pieds dans la rue, la tête ailleurs, il n'est  que d'admirer celui qui travaille  en son potager, arcbouté  sur l'ouvrage,  déchirant la terre, avec force et respect, il n'est  que  de contempler les pivoines  sans doute trop tôt écloses, les lilas  des haies vives, il n'est que  de humer  l'air gascon.

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

 

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

gers, midi-pyrénées,bassoues, montesquiou,  bastide,  agriculture,  coloris, colza,  luzerne,  terre labourée,bonheur, lumière

 

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

gers,midi-pyrénées,bassoues,montesquiou,bastide,agriculture,coloris,colza,luzerne,terre labourée,bonheur,lumière

17/03/2017

Pollution ? Ou bien....?

    Qu'arrive-t-il vers le 17    mars  à Chicago River 

Tiens,  tant que j'y pense,   bonne fête. ...

us,chicago,vert fluo,chicago river,17 mars, saint Patrick, Irlande,  vert,

 

us,chicago,vert fluo,chicago river,11 mars,devinette

us,chicago,vert fluo,chicago river,11 mars,devinette

us,chicago,vert fluo,chicago river,11 mars,devinette

us,chicago,vert fluo,chicago river,11 mars,devinette

us,chicago,vert fluo,chicago river,11 mars,devinette

 

 

10445586.jpg

08/02/2017

B , B , j'en suis baba.....

La Chandeleur est passée, dans  quelques jours, ce  sera le mercredi des

Cendres, l'entrée en Carême, le jeûn et l'abstinence;

 

en attendant ces jours sévères,   les becs  sucrés  vont  faire bombance,

souvent le dimanche, le baba trône  sur les tables familiales,

chandeleur, stohrer, baba au rhum, rue montorgueil, pologne, marie leszcynska, louis xv, roi stanislas, brillat-savarin, diderot

chandeleur, stohrer, baba au rhum, rue montorgueil, pologne, marie leszcynska, louis xv, roi stanislas, brillat-savarin, diderot

 

chandeleur,stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis xv,roi stanislas,brillat-savarin,diderot

mais connaissez - vous son histoire, au baba ?

Nicolas STOHRER fit son apprentissage de pâtissier à Wissembourg dans

les cuisines du Roi Stanislas de Pologne.

  Grâce à une brioche polonaise sèche, que le Roi Stanislas avait rapportée

d’un voyage, Nicolas STOHRER invente le " baba ".

 Il enrichit cette brioche sèche en l’arrosant de vin de Malaga, en le

parfumant au safran et en y ajoutant de la crème pâtissière avec des

raisins frais et des raisins secs de Corinthe.

 Le Roi Stanislas, lisant alors les contes des Mille et Une  Nuits, passionné

par le personnage de ce roman, il baptise ce nouveau gâteau l ’ALI-BABA.

 Quand la fille du Roi Stanislas de Pologne, Marie Leszcynska épouse en

1725 le Roi LOUIS XV, son pâtissier Nicolas STOHRER la suit à la cour de

Versailles.

  En 1730  Nicolas STOHRER ouvre sa boutique de pâtissier au 51 rue

Montorgueil dans le  deuxième arrondissement  de Paris. A  deux  pas des

halles, à l'ombre  de  Saint Eustache. La boutique, la plus ancienne

pâtisserie  de Paris, est partiellement inscrite aux Monuments Historiques

 depuis le 23 mai 1984

stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis  xv,roi stanislas,  brillat-savarin, Diderot,

stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis  xv,roi stanislas,  brillat-savarin, Diderot,

 

stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis  xv,roi stanislas

 

 

stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis  xv,roi stanislas,  brillat-savarin, Diderot,

stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis  xv,roi stanislas,  brillat-savarin, Diderot,

  Avec le temps l’Ali-baba se transforme : en 1835  le vin  de Malaga cède

 la place  au rhum pour imprégner le gâteau,  , puis la crème pâtissière est

  remplacée par de la crème chantilly.

 

 Le mot "baba" entre dans la langue française à l'occasion d'une lettre de

Diderot à Sophie Volland, le 24 septembre 1767:

 

  " J'ai encore huitaine à passer ici ( à Granval  ). Priez Dieu que je ne

 meure pas d'indigestion. On nous apporte tous les jours de Champigny les

plus plus furieuses et les plus perfides anguilles, et puis les petits melons

d'Astracan , puis de la sauerkraut (choucroute), et puis des perdrix aux

choux, et puis des perdreaux  à la  crapaudine, et puis des babas, et puis

des pâtés, et puis des tourtes, et puis douze estomacs qu'il faudrait avoir,

et puis un estomac où il faut mettre comme pour douze. Heureusement, on

boit en proportion, et tout passe " lettre CVI

  Grimot de  La Reynière parle aussi du baba dans  son Almanach des

Gourmands en 1806, précisant qu'on utilise beaucoup de  raisins

de  Corinthe . 

 Vers 1844, d'autres talentueux  parisiens, les trois frères Julien,

Narcisse,  Arthur, Auguste, "artistes en pâtisserie", Place  de la Bourse,

mettent au point le savarin, directement inspiré du baba.

   Cuit  dans un moule en couronne, sans  raisins  secs, le nouveau gâteau,

qui prend le nom de Brillat- Savarin, puis  Savarin,   en hommage à

l'illustre  gastronome, est trempé d'un sirop aromatisé au kirsch, à

l'absinthe et à l'eau de rose.      

stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis  xv,roi stanislas

 

 

 La maison STOHRER  propose encore aujourd’hui les trois versions : 


-L’ALI-BABA, arrosé de rhum, garni de crème pâtissière et de raisins secs

de Corinthe.

chandeleur,stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis xv,roi stanislas,brillat-savarin,diderot


-LE BABA au rhum nature.

chandeleur,stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis xv,roi stanislas,brillat-savarin,diderot


-LE BABA au rhum garni de crème Chantilly.

chandeleur,stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis xv,roi stanislas,brillat-savarin,diderot

stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis  xv,roi stanislas

 

 Trois grands classiques de la maison, que vous pouvez trouver au magasin

en petits gâteaux individuels ou bien à partager de 4 à 10 personnes, sur

commande.

 

stohrer,baba au rhum,rue montorgueil,pologne,marie leszcynska,louis  xv,roi stanislas

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique