logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/10/2018

La Caballe, la superba

à une époque on il n'y en avait que pour Callas, et son

insupportable petit chat au fond de la gorge,  Montserat Caballe

possédait ses inconditionnels.  J'en fus, j'en reste.

 

  Souffle et pureté  associés à une technique extraordinaire, des pianissimi jamais égalés,
la
Caballe domina  le lyrique et dès 45

ans,  prodigua des leçons  à de  jeunes chanteuses .

  Un demi-siècle de rayonnement.  L'Espagne pleure sa diva,

généreuse, magnifique  , les mélomanes  du monde entier la

rejoignent en ce triste 6 octobre. 

  Je garderai le souvenir des émotions  uniques qu'elle me

procura. Il nous restera ses enregistrements pour conserver sa

voix de cristal pour l'éternité . Bizet,Vivaldi,  Verdi, Puccini, Bellini,

Offenbach ,quelques reflets de ce talent  incomparable,

de ce don miraculeux.


montserrat-caball-3.jpg

Montserat Caballe, soprano,art  lyrique, Espagne,  Barcelone,


Montserat Caballe, soprano,art  lyrique, Espagne,  Barcelone,

Montserat Caballe, soprano,art  lyrique, Espagne,  Barcelone,



 

la barcarolle des Contes d' Hoffmann

La blonde alto et la brune soprano

Un moment de grâce pure

avec Montserat Caballe et Margaret Horne




 



12/06/2018

La Madeleine tire sa révérence

 

Laurence Sémonin, la Madeleine Proust,  Doubs, Franche Comtė, spectacles, ruralité, accent, patois, humour,

  Je l'avais découverte par hasard il y a de nombreuses années.

 Son humour du terroir, sa bonhommie,  la façon  d'ėgratigner

 gentiment le voisinage dont l'  "espionnage"  tendre remplit sa vie

de veuve dans la campagne du  Haut  Doubs,  le détournement des

maximes et proverbes,  un bon sens inné, la création spontanée  et

poétique  de  tout un vocabulaire  émaillé de cet accent si original

 pour nous,  gens   du  Sud.  

  J'avais d'emblée adoré les prestations  de Laurence  Sémonin, qui

aujourd'hui, au bout de 30 ans de spectacles,  en termine avec la

Madeleine Proust sur scène .

Laurence Sémonin, la Madeleine Proust,  Doubs, Franche Comtė, spectacles, ruralité, accent, patois, humour,

laurence sémonin,la madeleine proust,doubs,franche comtė,spectacles,ruralité,accent,patois,humour

 

   Il vous  est encore temps grâce à des DVD, des livres, des vidéos

de découvrir ou  de retrouver cette actrice talentueuse, dans un

personnage émouvant,  jamais ridiculisé,  jamais vulgaire,  sans

doute le reflet d'une culture véritable d'une région que  j'ignore  en

partie.

laurence sémonin,la madeleine proust,doubs,franche comtė,spectacles,ruralité,accent,patois,humour

laurence sémonin,la madeleine proust,doubs,franche comtė,spectacles,ruralité,accent,patois,humour

laurence sémonin,la madeleine proust,doubs,franche comtė,spectacles,ruralité,accent,patois,humour

laurence sémonin,la madeleine proust,doubs,franche comtė,spectacles,ruralité,accent,patois,humour

 

   Merci pour ces beaux et jolis moments et bonne retraite  à la

 petite Madeleine.

 

Laurence Sémonin, la Madeleine Proust,  Doubs, Franche Comtė, spectacles, ruralité, accent, patois, humour,

Laurence Sémonin, la Madeleine Proust,  Doubs, Franche Comtė, spectacles, ruralité, accent, patois, humour,

Laurence Sémonin, la Madeleine Proust,  Doubs, Franche Comtė, spectacles, ruralité, accent, patois, humour,


 



 


08/05/2018

D'autres 7 mai, 1824, 1833

   Un des très grands moments pour la Musique. Un tournant. 

        Vienne, 7 mai 1824,

   Beethoven, devenu  totalement sourd, co  -dirige sa 9 ème et

ultime symphonie.

   Un triomphe, qu'il n'entend pas, pas  davantage les

applaudissements  , les acclamations  et les cris d'enthousiasme .

  Mais  , comme il entendait dans sa tête ses oeuvres , il entend le

public en son coeur. 

 

     Dédiée à l'empereur Frédéric-Guillaume III  de Prusse, cette

symphonie en ré mineur est un aboutissement , Beethoven ayant

commencé à l'envisager dès 1812. 

       4 mouvements pour grand orchestre,  solo et choeur mixte.

    On connaît tous le dernier mouvement,  25 minutes, avec

intervention des solistes et choeur, sur un  poème  de  Schiller,

L'Ode à la  Joie, devenue l'Hymne  Européen.

Hommage à  Beethoven  dans Mala Stana où il vécut,   à  Prague .

beethoven,9ème symphonie,creation,7 mai 1824,schiller,vienne,ode à la joie,la tribune des critiques de disques,jérémie rousseau,brahms,rapsodie pour contralto,murray  perahia,kathleen ferrier

   Et un clin d'oeil amical , un  grand merci  à  Jérémie Rousseau et à

  mon émission culte depuis...plus  de 45 ans , temps  de ma  folle

  jeunesse,

beethoven,9ème symphonie,creation,7 mai 1824,schiller,vienne,ode à la joie,la tribune des critiques de disques,jérémie rousseau,brahms,rapsodie pour contralto,murray  perahia,kathleen ferrier

La Tribune des   Critiques de  Disques,

fondée  en  1946 par  Armand  Panigel et  Jean  Roy ,  doyenne des

émissions de radio  dont  on a fêté  les 70 ans en 2016.

   Je vous parlerai bientôt de l'émission du dimanche 6  mai  . 

beethoven,9ème symphonie,creation,7 mai 1824,schiller,vienne,ode à la joie

 



 

Autre 7 mai, 1833,

beethoven,9ème symphonie,creation,7 mai 1824,schiller,vienne,ode à la joie,la tribune des critiques de disques,jérémie rousseau,brahms,rapsodie pour contralto,murray  perahia,kathleen ferrier

 naissance de Johannes Brahms  à  Hambourg

Encore un de mes amours ,  





07/04/2018

Les premières,

 

 

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi,alain passard

On rapporte  que Fontenelle en était fou :

est-ce    cette passion  gourmande  qui lui  permit d'  approcher

le centenaire ?

 Lui  les   dégustait ainsi   :

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes

 Préparer et cuire classiquement les asperges et les œufs à la

coque. Sauce : pendant la cuisson des œufs, faire fondre 50 g de

beurre puis ajouter le jus d'1/2 ou d'un citron ( goûter) saler, poivrer.

Déguster en trempant l'asperge dans l'œuf puis dans la sauce :

c'est plus subtil que la classique vinaigrette.

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes

 

 La querelle entre les deux académiciens, Fontenelle et l’abbé
 
Terrasson sur la meilleure manière d’accommoder les asperges
 
reste l’une des anecdotes les plus savoureuses de la
 
gastronomie !
 
 Louis XIV s’en enticha au point d’en vouloir sur sa table en toutes
 
 saisons.

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes

Il la préférait lui aussi en mouillette dans un œuf à la coque. asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes
 Son jardinier en chef, La Quintinie, inventa alors un mode de
 
culture en serre et sous « couche chaude » pour  répondre aux
 
désirs du Roi tout au long  de l'année .

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi,alain passard

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi,alain passard

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes

asperges,les premières,fontenelle, louis XIV, La Quintinie, Versailles, serres  chaudes, potager  du roi, béarn,primeurs,landes

 

Ici,  les premières,  vertes et bio.

Notre Béarn , tout comme les Landes  ,  sait nous offrir

les merveilles  de la terre .

Vinaigrette , beurre , crème ou nature,

ou comme le  réalise le chef  Alain  Passard, sautées  doucement

au beurre, muscade, tombée de quelques feuilles d'epinards, et

un trait de vinaigre de  cidre.

  Pour moi, ce sera nature avec un pain craquant,  pour

 profiter des saveurs printanières , de la  tendreté

 exquise, sans en laisser le moindre petit  bout .

   Mais la recette d'Alain Passard  est une merveille de saveurs.

https://www.francemusique.fr/emissions/le-palais-musical-d-alain-passard/le-palais-musical-d-alain-passard-du-samedi-31-mars-2018-59738

Asperges, les premières, Fontenelle, Béarn, primeurs, landes

 

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes Connue des Romains, cultivée en France depuis le XVe siècle, l'asperge est devenue un hôte habituel de nos jardins potagers. Les premières asperges sont une des joies du gastronome : elles signent la fin de l'hiver et le retour des légumes frais poussés dans nos jardins. Il existe trois grands types d'asperges, qui sont toutes cultivées de nos jours :

l'asperge sauvage, verte, plus fine et au goût plus marqué, que l'on peut encore récolter dans certains régions du pourtour de la Méditerranée, qui est en fait une graminée et non une asperge véritable ; l'asperge verte, plus précoce, verte et charnue, tendre, dont la région de prédilection est la Provence au sud du Luberon, le Pays d'Aigues où poussent dans les alluvions sablonneuses de la Durance les fameuses asperges de Lauris et de Pertuis, qui furent célébrées par Auguste Escoffier.
  Les asperges blanches, souvent appelées en Italie asperges violettes, plus tardives, goûteuses, dont la base est plus ferme et qui doivent être impérativement épluchées : leurs régions de production se partagent entre les terres sablonneuses du Val de Loire, la Sologne (depuis 1870) et l'Alsace, bien que les types originels viennent de Hollande et d'Argenteuil, où, cultivée depuis 1805, malheureusement les grands ensembles ont remplacé les maraîchers. En fait, c'est le mode de culture, et la façon dont on les butte qui détermine la couleur de l'asperge : quand elle pousse complètement sous terre, elle est de couleur blanche ; quand la pointe sort de terre, sa couleur devient violette, et si elle pousse à l'air libre, elle se colore en vert.

  Les asperges sont originaires de l'Asie mineure et elles étaient présentes et consommées sur les bords de la Méditerranée dès l'Antiquité. On les retrouve sur les fresques de la première pyramide égyptienne, celle de Djéser à Saqqarah il y a trois millénaires. Les Grecs s'attachèrent surtout à leurs vertus aphrodisiaques supposées en rapport avec la forme ithyphallique de la pousse d'asperge, et diurétiques : Hippocrate la recommandait sur ces deux préceptes pour les douleurs de l'urètre ! Les Romains furent fous d'asperges et, selon Pline, on en cultivait à Ravenne qui étaient si grosses qu'il en fallait trois pour faire une livre, ce qui leur valut d'être taxées comme produit de Luxe par « l'Édit du Maximum ». Elles disparurent ensuite des tables européennes, furent réintroduites par les arabes en Espagne, puis réapparurent sur la table des Rois de France. 

Suivent quelques assiettes et réalisations d'Alain Passard,

 le maître  des légumes ,triplement étoilé.

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi

asperges,les premières,fontenelle,béarn,primeurs,landes,louis xiv,la quintinie,versailles,serres  chaudes,potager  du roi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique