logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

09/03/2017

Sainte Françoise et mon parrain, Chantre de la lande et d'Arcachon

 

 

 

 


                       9 mars, Sainte Françoise - Romaine,

 

 

il aimait cette sainte et me souhaitait fidèlement ma fête, avec

des livres aux pastel délicats ,

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere

( Le Buffon des enfants, Anémone aux pays des Etoiles,  

 Les Trois Papillons, le Rêve  de Jean -François ...

avec les     illustrations    de Jean .A.Mercier      aux Editions  Marcus-

Paris       livres que j'ai pieusement conservés  et qui m'ont tant fait rêver )

  et   des textes poétiques magnifiques écrits de sa main   qui évoquaient

cette  veuve romaine qui s'était consacrée  aux pauvres , et aux  malades,

fondatrice des Oblates  de Saint  Benoît, dans la tradition de la règle

bénédictine.

  Elle mourut le  9 mars 1440 , jour choisi pour la célébrer.

 Patronne  des  automobilistes, certainement du fait qu'elle était  toujours

accompagnée de son ange  gardien.

 

Parmi les Françoise  , au moins trois      très chères  amies, 

 

Fanchon la béarno-bordelaise ,    

 Françoise la petite Monégasque,   qui fut  aussi arcachonnaise jadis,

  et une  demi :  Marie Françoise, béarno-landaise !

 

 

puis dans la Grande Histoire

 Françoise d'Aubigné, veuve Scarron,  devenue Madame de  Maintenon,

épouse morganatique de Louis XIV, 

plus proches  de nous,

 

Françoise Fabian, Sagan, Hardy, Dorléac, Dolto, Rosay, Seigner...

Notre prénom est tombé en désuétude,   on ne voit guère de petite fille ainsi

prénommée  

( sauf dans  Le   Prénom ".....   )

 La mode revenant aux prénoms anciens,  les Louise, Madeleine  Jeanne,

 Eugénie,  Marguerite, Suzanne,   Mathilde,   Violette,  refleurissent,  

peut être  un jour les Nicole, Brigitte , Monique,  Chantal,  Francine

et  Françoise   ?

 

   De mon parrain , je sais peu de choses.



      Il était mon parrain, je le respectais,   il me paraissait étrange   ,

   complexe, secret   comme les vastes étendues de  pins qui cernaient    sa

  demeure.


  Il  portait béret landais, moustache et costume noir; 
il parlait  
avec un

 accent qui à la fois chantait et   roulait.

  Je le voyais souvent chez nous à  Arcachon,  qu'il aimait infiniment .

   Parfois, nous allions lui rendre visite le dimanche.

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

 

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

     Un véritable exotisme pour moi , que cette Haute  Lande,  Gaillard,  ce

  minuscule   lieu-dit rattaché à la petite commune  de Lüe, une vaste

  demeure aux  murs de  chaux, dans lesquels  les poutres de pin  dessinaient

  des triangles, des  losanges noirs, demeure  précédée   de  l'airial

  traditionnel aux maisons landaises   planté    de chênes  centenaires, un

  puits de pierre à la limite   de la   forêt  qui de   toutes parts formait

  l'unique  paysage.

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

sainte  françoise romaine,elie menaut,haute landes,société de bordas,dax,félibre,lüe,labouyere,jean adrien mercier,éditions marcus

 

   Mais le plus merveilleux, c'était lorsqu'on pénétrait  dans l'ombre

 bienfaisante de la maison en ces chaudes et lourdes   journées de  l'  été

   landais , entêtées du parfum de  résine   chauffée à blanc, une autre

 odeur, tenace, d'âtre   séculaire, d'encre, de papier, et des   livres,

  partout,   amoncelés, rangés, classés, ou dressés par piles  à    même le

  parquet  de pin, désordonnés , des livres   anciens   reliés pleine 

peau,  chagrin mordoré,  marocain,  et vélin d'autres   temps.

  Mon parrain était,  comme on disait alors, un « fin lettré » , un  humaniste

 à   la manière de Montaigne et  qui vivait en  sa   « librairie »,  un   poète

caché   au fond   de sa forêt , félibre, poète en langue d'Oc.

 

 

 

.Bulletin De La Société Borda.



  Spécialiste de la  langue d'Oc et du patois landais, il   publia  Félix   Arnaudin

 1923, s' intéressa au fonds   patrimonial   des    Landes  dans   le cadre

  de  la Société de  Borda, publia   sur les traditions, la généalogie,

   l'architecture , le   régionalisme.




MENAUT (Élie), Artes Fides, En marge de l’Exposition Mariale France-Espagne du musée pyrénéen, Auch, 1958

MENAUT (Élie), Contribution landaise au centenaire de la réunion de la Savoie à la France, (1860-1960), Auch, 1960

MENAUT (Élie), Évolution de l’âme grand’landaise, Extrait du Bulletin de la Société de Borda, 1961

MENAUT (Élie), Le culte des fontaines dans les Landes, Extrait du Bulletin de la Société de Borda, 1960

MENAUT (Élie), Perspectives Mistraliennes, (De la Renaissance de l’Amour Courtois au Recours à la Poésie), (Conférences des 18 et 25 février 1932 du groupe d'études historiques  de Nice 

MENAUT (Élie), Notice historique sur Bouricos,

    bulletin  de  la Société de Bordas, 1955

 

 MENAUT (Élie),Rencontres   de jadis, foires-pèlerinages d'aujourd'hui ,   bulletin de la Société de Bordas  1964

       

  Il vénérait Frédéric MISTRAL, et en son souvenir il donna à sa   maison de la ville d'Hiver à Arcachon le

 

nom de Santo Estello         , Sainte Estelle , sainte patronne des Provençaux.

    Nous habitâmes Santo Estello jusqu'en 1969.


Il avait trois amours,        

   

ses Landes

la Provence

et Arcachon



«  Je plains les gens qui vont chercher

aux quatre cents diables un  exotisme  frelaté.

Le bassin d'Arcachon leur offre tous les

résumés de la vaste terre .  »



Elie Menaut 

Landes, arcachon Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

 

 

Landes, Arcachon,île aux oiseaux, Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

Landes, arcachon Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

 

Elie Menaut, félibre, Landes, Arcachon Société de  Borda,parrain

elie menaut, arcachon, haute lande, parrainlandes,arcachon elie menaut,société de borda,félibrige,poète

sable, arcachon, sarah bernard, citation

Landes, Arcachon, Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

Landes, Arcachon, Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

Landes,Arcachon, Elie Menaut, société de Borda, félibrige, poète

29/11/2016

La petite reine....

 

arabie saoudite,femmes,vélo,rébellion,voile,abaya,polygamie,mariage,religion,wadjda,coran

 

en Arabie saoudite, il n'est pas facile d'avoir 10 ans,

d'être une petite fille au caractère bien trempé, d'aimer

le rock, de porter jeans et baskets,  de savoir ce que l'on veut. 

Lumineuse petite fille déterminée, une véritable petite reine,

( formidable Wad  Mohammed ) qui trace sa voie sans défaillir. 

arabie saoudite,femmes,vélo,rébellion,voile,abaya,polygamie,mariage,religion,wadjda,coran

arabie saoudite,femmes,vélo,rébellion,voile,abaya,polygamie,mariage,religion,wadjda,coran

arabie saoudite,femmes,vélo,rébellion,voile,abaya,polygamie,mariage,religion,wadjda,coran

 Et quand ce qu'on veut est un vélo, on se heurte de plein

fouet à la bienséance religieuse qui réprouve et interdit

le  vélo aux filles .

  Bientôt  ce sera pour elle le premier  abaya, le voile,

sans doute le mariage...

  Toute l'énergie de Wadjda est  désormais  tournée vers

la collecte des 800 rials qui lui permettraient  l'acquisition

 du vélo de ses rêves.  

  Jusqu'à participer dans son école au concours de

récitation   coranique qui s'achève sur un pied de nez aux

traditions.

arabie saoudite,femmes,vélo,rébellion,voile,abaya,polygamie,mariage,religion,wadjda,coran

arabie saoudite,femmes,vélo,rébellion,voile,abaya,polygamie,mariage,religion,wadjda,coran

    Une plongée dans la vie quotidienne d'un royaume

rétrograde par excellence, et une leçon d'énergie et

d'espoir. 

 

 

   Par ailleurs, la semaine  à la télévision s'annonce

   formidable  :

 

Lundi soir sur Arte 

 

                             "   Winter Sleep  "

arabie saoudite,femmes,vélo,rébellion,voile,abaya,polygamie,mariage,religion,wadjda,coran

 

Mardi soir sur Arte 

 

        "    Le procès de Viviane  Amsalem  "

arabie saoudite,femmes,vélo,rébellion,voile,abaya,polygamie,mariage,religion,wadjda,coran

  Mercredi, second épisode de la 2°saison de  " Chefs !" qui nous

régale .

On se réjouit  de telles programmations, d'une si belle

qualité  de diffusion.

 

  Deux très grands films

                        à   ne rater sous aucun prétexte. 

 

 

 

13/11/2016

Les cousins Lorrin

Petit message   personnel, vers Moscou

 

Спасибо Татьяна из вашего прохода, видите вы скоро на берегу (диапазон) сразу после холодов! Дружба

 

 

Les cousins Lorrin n’appartenaient à aucune époque, aucun siècle n’était fait

pour eux.


  Ils étaient hors du temps, hors des temps, intemporels, sous la houlette du

patriarche Louis dont on disait qu'il avait fait de brillantes études; je n'ai 

jamais su lesquelles. Jamais il ne travailla. 

 Louis, à l’âge de vingt-deux  ans  avait épousé sa cousine germaine,

Catherine, la fille de son oncle maternel, car il n’est pas bon que se

dissolvent les patrimoines dans les familles cauchoises. La meilleure tactique

avait été donc et depuis de nombreuses générations de faire s’épouser entre

eux les  cousins et cousines, plutôt germains, pour rapprocher les terres,

pour resserrer les demeures, pour éviter de voir s’éparpiller les biens.

cousinage,normandie,éducation,rigidité,famille,carmel

cousinage,normandie,éducation,rigidité,famille,carmel

  Ainsi donc Louis, et Catherine , ménage exemplaire,  se virent à la tête de

nombreuses propriétés, domaines agricoles, vastes demeures bourgeoises,

métairies, entourées de haies de peuples et de hêtres , dignes héritiers des

personnages de Maupassant.

 Le lit conjugal servit, et Louis accomplit son devoir d’ensemencement ;

Catherine accoucha en six ans de cinq enfants.

 La vaste demeure longeait la rue principale du bourg, six fenêtres aux

 

barreaux serrés, dont les volets se fermaient dès cinq heures du soir.

 

Un jardin sur l’arrière, prolongé d’un potager, puis les champs. Point d'amis,

 

(Louis aimait à proclamer que les seuls amis des enfants sont leurs parents ) point

 

de fréquentations, hormis l'inévitable curé de la paroisse ,le notaire, et puis,

 

un vieil évêque , dont on ne savait ce qui avait motivé son arrivée dans ce

 

 coin reculé de Normandie. Il venait  une heure  pour le thé quotidien

 

confessait Catherine, écoutait Cécile avec bienveillance, puis repartait

 

jusqu'au lendemain...

 Joseph, le fils aîné, porteur de toutes les espérances paternelles,

fut condamné à réussir son entrée dans la vie militaire.

Surprise, car jusqu’à Joseph, aucun aîné n’avait jamais eu d’autre occupation

 

que de prolonger la dynastie et gérer le patrimoine.


  Joseph entra donc à Saint Cyr. Il disparut en  Indochine.

 

 Henri-Pierre, de treize  mois son cadet, se révéla un enfant fragile,

étrangement artiste dans ce monde sans art . On le mit très vite en pension

chez les Jésuites, pour lui faire le caractère. Henri-Pierre, nous le

découvrîmes il y a peu dans  de la correspondance retrouvée incidemment,

tenta de mettre fin à ses jours à treize ans.

 Il se heurta violemment à la volonté paternelle, qui le destinait à la

magistrature. Il ne parlait que  Beaux Arts, peinture, aquarelle, sculpture, ce

qui lui valait les foudres et les lazzi du père tout puissant .

Catherine se montra  absente de l’éducation. Tout revenait à Louis qui

régentait son monde.


  Cécile, délicate jeune fille, troisième de la famille, se réfugia très

rapidement dans l’extase et la contemplation  du Saint Sacrement. Elle

passait le plus clair de ses journées d’enfant puis de jeune adolescente en

adoration et en prières.


  Quand elle annonça sa volonté de rentrer au Carmel, son père se déchaîna.

Elle se devait à ses parents. Seule fille, il n’était pas question qu’elle opte

pour un autre destin que celui de servante, en quelque sorte, bien que le mot

n’ait jamais été prononcé, mais toujours sous entendu. Elle occupa ce poste

jusqu’à sa majorité, servile, et priante et le soir même de ses vingt et un

 ans, quitta la maison aux  fenêtres grillagées pour rejoindre le Carmel de

Lisieux.

cousinage,normandie,éducation,rigidité

Son père la décréta morte.

On ne prononça plus jamais son prénom.

Cécile disparut de la vie des  Lorrin.

cousinage,normandie,éducation,rigidité

 

 Le quatrième, Edouard,  portrait du père, tout en rigidité et en autorité,

mena  tant bien que mal ses études secondaires à leur terme, puis, élu et

cornaqué par Louis, prit la direction des affaires, ou du moins , de celles que

son père voulut bien lui déléguer. Des peccadilles , qui l’occupaient. Car Louis,

l’âge avançant, ne cédait pas un pouce de ses attributions de patriarche.

 

 Victor était le cinquième : un bien bel enfant.

 Quand il eut trois mois, ses parents se rendirent au Havre pour le présenter

à la famille paternelle.  Au retour, la voiture  quitta la route, Louis ne put

redresser le véhicule qui heurta un arbre ; Victor, des  bras de sa mère, fut

éjecté ; on le retrouva dans le fossé.


  Depuis ce jour, Victor, la cervelle brouillée, innocent à vie, se métamorphosa

 

en valet de ses parents qu’il servit, jour après jour.


  Quand je rencontrai Victor, il était le chauffeur de papa-maman, tout de

noirs vêtus, col rigide pour le père, chapeau à voilette pour la mère.

 Lui, voix hachée,prononciation hésitante, servile et aplati devant la toute

puissance paternelle,me raconta comment il s'était cassé quatre côtes et le

bras droit :

" Victor, il faut couper la branche du pommier qui passe chez le voisin.


  J’ai dit oui papa. J'ai dit oui papa ...


Je suis monté dans l’arbre, j’ai scié la branche, Et je suis tombé comme ça,"

fit-il en levant au ciel ses deux grands bras qui touchaient presque le

plafond.

 Je voyais sa pomme d’Adam qui montait et descendait.

 J’avais à la fois pitié et envie de rire.


Alors papa a pris la brouette, j’avais mal, il m'a dit de m’y asseoir et il m’a

 

reconduit à la maison. Je crois que ça s’est remis maintenant. Mais j'avais

 

mal. "

 

 

 

  • medium_brouette.JPG

 

 

 Victor avait bien entendu scié la branche sur laquelle il était assis. On croit

 

que cela n’arrive que dans les histoires drôles. Non, cela arrive aussi dans les

 

histoires tragiques de la vie. Jusqu’à la mort de ses parents, Victor fut la

 

bonne, le chauffeur et le jardinier, puis, le garde malade.


  Catherine partit, suivie dans le mois par Louis.

Cécile fut prévenue par Henri-Pierre, qui avait installé une galerie d'art  rue

 

Bonaparte, à Paris et qui vivait avec Fabien depuis  plus de vingt- deux ans.

cousinage,normandie,éducation,rigidité,famille,carmel

 

 

 Edouard Lorrin avait pris les rênes de l’héritage, marié à une cousine,

 

il était déjà quatre fois père et régentait les biens de mains de maître.

 

 

  Cécile , Mère Marie Raphaëlle, vint, ombre sombre, qui avait obtenu de la

Supérieure l’exceptionnelle permission de sortie.

 Elle  sourit à Victor, qui ne savait qui elle était. Elle l’entoura de ses bras en

ailes protectrices, et le ramena au Carmel.

Il y finit ses jours comme jardinier,  ombre parmi les ombres, entouré de la

 

première affection de  sa vie, serein,  calme, dérangé et gentil.

cousinage,normandie,éducation,rigidité

 

 

09/11/2016

La fin d' Alep, ville de respect et de tolérance

      Peinée de  voir que, même le rappel  des notes

  exceptionnelles  de notre Grillon ne retiennent pas votre

  attention.

 

Pardon , Christian.

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

 

     OUI, l'esprit BLOG 50 est bien mort.

 Cette mort - là te ferait sans doute

autant  de mal que m'en a  fait la tienne.

 

 

" C'est vers elle que nous nous dirigeons ce matin, impressionnés au premier coup d'oeil sur les douves qui la ceinturent. C'est un millier d'années avant notre ère que cette colline a vu les premières fortifications. Le général-héritier d'Alexandre, en bon soldat, la remit aux normes de son époque.
C'est un autre soldat, un des fils de Saladin qui s'installa ici, fit creuser le fossé que nous avons devant les yeux et maçonner les flancs de l'acropole avec des dalles solidement ancrées pour décourager toute invasion..."

 Je  pense  que Christian ne m'en voudrait pas   de piller ainsi   ses notes, mais ALEP, qu'il eut  la chance, avec Christiane  de visiter mérite bien  l'hommage    qu'il lui avait rendu.

  Regardez  ces photos  d'une époque  qui n'est plus,  qui ne sera plus jamais. Rares témoignages  du vécu de cette ville martyre  aujourd'hui, grâce à Christian nous plongeons dans cette cité  de respect et de  tolérance, telle qu'elle fut.

Les notes   de Christian remontent à mai 2009  vous pouvez suivre l'intégralité  de son voyage  en suivant le lien   en  bas  de la page.


AVANT

car aujourd'hui........

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

 

Retour vers les temps calmes et heureux

photos  Christian VIAL, "Le Grillon Heureux ", sans doute 

qu'aujourd'hui ce que  nous donnent à admirer ces photos 

a disparu, ces sourires, ces merveilles au Musée

archéologique,

  ces regards  qui, déjà, nous interrogeaient,   ...

     les images de Christian sont une mémoire.

Alep, Syrie,   martyr,  bombardemants,  Chjristian Vial, voyage, souvenir, mémoire, blog le grillon heureux

Alep, Syrie,   martyr,  bombardemants,  Chjristian Vial, voyage, souvenir, mémoire, blog le grillon heureux

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

 

Alep, Syrie,   martyr,  bombardements,  Christian Vial, voyage, souvenir, mémoire, blog le grillon heureux

Alep, Syrie,   martyr,  bombardements,  Christian Vial, voyage, souvenir, mémoire, blog le grillon heureux

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

alep,syrie,martyr,voyage,souvenir,mémoire,blog le grillon heureux,bombardements,christian vial

http://legrillonheureux.blog50.com/archives/category/voyage_en_syrie/index-7.html

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique