logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/11/2017

11 novembre, mémoire, Les Tragiques

 

 

11 novembre, mémoire  

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

Et   bientôt  centenaire de   cet anniversaire de l'horreur,

        

.... " déjà vous n'êtes plus que pour avoir péri."  

 

                         Aragon " le roman inachevé  1956

 

Retour dans le temps  :

 

                   1 août 1914 , il y a cent trois   ans

   

  tous les clochers   de   France sonnaient le tocsin,

  un siècle ! si loin  , si  proche, mes grands parents

  paternels avaient 23 et 24 ans et allaient   se marier,

  ils attendront quelques années...banale anecdote dans la

  fournaise de ces années sans nom.

 

 

 

guerre de   14-18,armistice,11 novembre,lire,guerre de 14-18,mobilisation,monuments aux morts,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

guerre de 14-18,monuments aux morts,armistice,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux,pierre lemaître,au revoir là-haut,goncourt,centenaire

"Il regarda tous les clochers de l’horizon l’un après l’autre, à sa gauche les clochers de Courtils, de Précey, de Crollon et de la Croix-Avranchin ; à sa droite les clochers de Raz-sur-Couesnon, de Mordrey et des Pas ; en face de lui, le clocher de Pontorson. La cage de tous ces clochers était alternativement noire et blanche.
Qu’est-ce que cela voulait dire ?
Cela signifiait que toutes les cloches étaient en branle.
Il fallait, pour apparaître et disparaître ainsi, qu’elles fussent furieusement secouées.
Qu’était-ce donc ? évidemment le tocsin.
On sonnait le tocsin, on le sonnait frénétiquement, on le sonnait partout, dans tous les clochers, dans toutes les paroisses, dans tous les villages, et l’on n’entendait rien."

Victor Hugo, Quatrevingt-treize, Première partie, Livre IV, 2

 

(Aures habet, et non audiet)

 

 

1914 les Français découvraient sur la porte des mairies l'ordre de

" mobilisation générale" invitant notamment trois millions de

réservistes à rejoindre dès le lendemain les 800.000 soldats en

service actif.

 

Deux jours après, l'Allemagne déclarait la guerre à la France et

débutait le premier conflit mondial, au cours duquel 8,5 millions de

Français seront mobilisés de 1914 à 1918.

 Celle que l'on croyait la der des ders

   à travers leur  jeunesse, leurs  vies  fracassées,  tranchées,  hôpitaux,

combats, désertions, mutineries, violence, horreur,  folie, courage et

lâcheté, côté français, côté allemand,

 

 

1 million  400 000 ,

 

   ils  furent  1 400 000  Français à n'en point revenir

des familles entières   dispersées, qui le père, un fils, deux fils, trois fils,

l'oncle,  les cousins, les amis, les  fiancés, les  voisins

 

  sur les Monuments aux Morts, atroce de    voir s'aligner le même

patronyme   précédé de prénoms différents.

  J'avais  été  bouleversée à Barcus, à Sainte Engrâce, ces petits bourgs du

 Pays Basque, qui payèrent un  tribut effroyable   et virent leurs forces

vives vidées, englouties;

 partout  en France,  regardez ces listes noires  gravées dans la  pierre,

elles nous rappellent l'horreur, l'arrivée des nouvelles  auprès des familles

martyrisées.

 

      Au total, la guerre  faucha  plus de  9 700 000 militaires

et 8 800 000 civils de par le  monde. 

 

 Quelques titres pour donner corps,  visages,  âmes , à ces  années terribles

et à leurs conséquences  sur la vie des Hommes

 

"Au revoir là-haut "

  extraordinaire Prix Goncourt 2013, lisez-le vite  et allez voir l'adaption  de Dupontel  pour le grand écran    si ce n'est déjà fait :

 

guerre de 14-18,monuments aux morts,armistice,jean rouaud,jacques tardi,e-m remarque,dorgelès,echenoz,barbusse,vercel,dugain,genevoix,louis guilloux

 

 

 

 

 

18/11/2015

Là, c'est vraiment le pied , et en musique avec Gabriel Fauré

  Je vous offre un peu de beauté et de  sérénité  dans  ce  monde brut et  de  brutes,

  il faut vivre  et montrer la splendeur  de notre planète.

      Un jour  de novembre  sur  la dune 

 

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes,quatuor,gabriel fauré

      Oui,  là,  

 

              c'est vraiment le pied

                                  euh, les pieds...

arcachon c'est  le pied.jpg

 

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

 Quelques entrées maritimes  qui mettent  du mystère  au  pied de la dune du Pyla , on perçoit plutôt à  l'oreille   qu'à  l’œil des  baigneurs  dans le brouillard,

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

 

et puis le soleil revient ,

 

place Thiers, le long du bassin 

qui s'ourle  de blanc, de  bleu,

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

 

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

   La couche  impalpable se déchire  totalement

       et le bassin  réapparaît, 

          l’aigrette en profite pour   un festin iodé

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes

 

 

       on se baigne, que  croyez vous ?  

         nous ne sommes  que le   12  novembre

 

arcachon, place  thiers,jetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

 jusqu'au coucher du soleil  orangé,  somptueux, à Pereire,

 

     je vous le dédie

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

 

  

arcachon,place  thiers,pied,navigateurs,parlier,tabarly,bassin,dune  du pyla,brume,brouillard,11 novembre,jetée thiers,entrées  maritimes

arcachon, place  thiers, hjetée thiers, pied, navigateurs, parlier, tabarly,  bassin,   dune  du pyla,  brume, entréees  maritimes, brouillard, 11 NOVEMBRE

11/11/2009

La Chanson de Craonne

 

 

"La Chanson de Craonne"

village martyr dont il ne reste RIEN,

 où tant de jeunes hommes ont fini,

 ignorés, anonymes, broyés,

mêlés à la terre qui les a avalés.

 

 

 

La chanson de Craonne

*

*

 *

Quand au bout d'huit jours le r'pos terminé
On va reprendre les tranchées,
Notre place est si utile
Que sans nous on prend la pile
Mais c'est bien fini, on en a assez
Personne ne veut plus marcher
Et le cœur bien gros, comm' dans un sanglot
On dit adieu aux civ'lots
Même sans tambours, même sans trompettes
On s'en va là-haut en baissant la tête

Refrain
Adieu la vie, adieu l'amour,
Adieu toutes les femmes
C'est bien fini, c'est pour toujours
De cette guerre infâme
C'est à Craonne sur le plateau
Qu'on doit laisser sa peau
Car nous sommes tous des condamnés
Nous sommes les sacrifiés

Huit jours de tranchée, huit jours de souffrance
Pourtant on a l'espérance
Que ce soir viendra la r'lève
Que nous attendons sans trêve
Soudain dans la nuit et le silence
On voit quelqu'un qui s'avance
C'est un officier de chasseurs à pied
Qui vient pour nous remplacer
Doucement dans l'ombre sous la pluie qui tombe
Les petits chasseurs vont chercher leurs tombes

Refrain

C'est malheureux d'voir sur les grands boulevards
Tous ces gros qui font la foire
Si pour eux la vie est rose
Pour nous c'est pas la même chose
Au lieu d'se cacher tous ces embusqués
Feraient mieux d'monter aux tranchées
Pour défendre leur bien, car nous n'avons rien
Nous autres les pauv' purotins
Tous les camarades sont enterrés là
Pour défendre les biens de ces messieurs là

Refrain

Ceux qu'ont le pognon, ceux-là reviendront
Car c'est pour eux qu'on crève
Mais c'est bien fini, car les trouffions
Vont tous se mettre en grève
Ce s'ra vot' tour messieurs les gros
D'monter sur le plateau
Et si vous voulez faire la guerre
Payez-la de votre peau

 

 

 

 

 

 

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique