logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

17/05/2018

J'ose la critique

 

Le 16 au  soir sur Arte, un film et quel film!

si le foot vous  a  gonflés .  

 

 

      Oui, j'aime  le cinéma, toute  bête et stupide  que je suis, 

 et  j'ose même donner mon avis;

 "Mais   quand même, de   quel  droit tu te  permets  de  dire des

choses  , toi ?"

 

    Vous  rappelez  - vous la citation  , sans  doute  apocryphe  ,

de Voltaire ,

     «Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu'à

              la mort pour que vous puissiez les exprimer»

et   n'ayant peut  - être  pas l'esprit aussi borné que celui qu'on me

prête,  j'aime TOUT le cinéma, des comédies déjantées aux films

de Bergman, de Louis  de Funes, d'Audiard à Eric Rohmer, des Us

au Japon,    des pays  d'Europe de Nord  à l'Amérique latine ,

 d'Inde  du nord et du Sud au Mali,  de l'Espagne  à l'Italie,

 d'Angleterre  au Canada,et  même,   et oui, !  de la Palestine   à la

Turquie, j'ose tout, et j'aime  tout.

  Je reste  peut être un peu dubitative    sur le cinéma nord

coréen,  excusez  mon  absence  d'ouverture intellectuelle.

 

                 Pour une oie inculte , ce n'est pas si mal, non ?

 

 Je  n'ai pas oublié un jour avoir été qualifiée d'oie inculte sur un

post  d'un blog 50. 

 

 

 Aujourd'hui, un   film dont je n'avais pas   encore parlé   un très

grand film,  dont le  succès  public  a confirmé  l'extraordinaire

qualité et la portée  remarquable, un film d'une  femme  et  de

femmes, 

(quoi ? tu t'intéresses au sort des femmes dans  le monde , TOI  ? ) 

 

un film engagé  ,    quoi   ?   tu es  engagée , TOI ? )

                                                                  oui et je vous emm.

 

Mustang   , ce cheval indomptable,  indocile, cette fougue 

irrépressible, c'est bien celle de  cette jeunesse   cloîtrée  de  cinq

jeunes filles  " incarcérées  " en famille   en attendant les mariages

arrangés  ; mais    ce ne sont pas des victimes consentantes ; une

extraordinaire  fougue quasi animale,  un désir de liberté ,  de vie

vraie animent  les cinq sœurs   retenues en prison. Elles   sont 

drôles, belles,  déterminées, tragiques aussi, elles sont  pleines

d'une  soif de revanche  sur la vie qu'on veut leur imposer, ces

filles -femmes,  héroïnes de  ce que l'on aimerait n'être qu'une

fable sociale et culturelle, nous enchantent dans leur  quête  de

liberté   fondatrice et nous donnent une leçon de  vie 

sensationnelle.

 

 Oui, moi, l'incapable, la nulle, la bornée,  j'ai été  transportée par

  ce film quand je l'avais vu  sur grand écran, je sais qu'il passe 

actuellement  sur  Arte,  si vous avez l'occasion, ne le ratez pas

 en replay     . 

  Émouvant,  politique, et jubilatoire, c'est rare et d'autant plus

précieux.  Un  film au grand galop  de l'émancipation des filles.   

Magistral !

 

 

 

Mustang est un film réalisé par Deniz Gamze Ergüven, 36 ans, née à Ankara,
 avec Güneş Nezihe Şensoy, Doğa Zeynep Doğuşlu. César 2016  du premier film

Mustang,  TurquieDeniz Gamze Ergüven , Güneş Nezihe Şensoy, Doğa Zeynep Doğuşlu,  femmes,  libération, sexisme, éducation,

mustang,femmes,libération,sexisme,éducation,güneş nezihe Şensoy,doğa zeynep doğuşlu,turquie,deniz gamze ergüven

mustang,femmes,libération,sexisme,éducation,güneş nezihe Şensoy,doğa zeynep doğuşlu,turquie,deniz gamze ergüven

                    signé  : le QI d'huître

 

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique