logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

22/04/2017

La glycine, Edmond Rostand

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

 

 

"À mon balcon cette glycine
Tord ses bras fleuris dans le soir,
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine.

Elle en a la fière langueur
Et la mortelle nonchalance ;
Et lorsqu’un souffle la balance,
Et que le jour traîne en longueur,

Et tarde à partir, et recule
Le déchirement tant qu’il peut,
Elle exhale une âme d’adieu,
Bérénice du crépuscule !

Le livre glisse de mes mains.
Le petit drame se termine.
« Cruel ! » dit au jour la glycine.
Les cieux blessés ont des carmins.

Par la haute porte-fenêtre,
Mystérieusement, alors,
Une des branches du dehors,
Comme un geste vivant, pénètre.

Du frémissant encadrement
Ce bras jeune et souple s’échappe ;
Et je sens sur mon front la grappe
Qu’il laisse pendre tendrement !

Tout s’embaume. Et je remercie.
Et, pour lui dire mon amour,
Je donne à la fleur, tour à tour,
Le nom d’Esther et d’Aricie.

Et je compare, les yeux sur
Mon livre tombé sans secousse,
L’odeur plus forte d’être douce
Au vers plus ardent d’être pur !

Un divin poison m’assassine !
Et je doute, en le chérissant,
Si de ma glycine il descend
Ou s’il monte de mon Racine !"

           Edmond Rostand,

 

                Les Musardises, 1911

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

pau,glycine,printemps,balcon,edmond  rostand,glycine

La glycine, Edmond Rostand

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

 

 

"À mon balcon cette glycine
Tord ses bras fleuris dans le soir,
Avec le tendre désespoir
D’une princesse de Racine.

Elle en a la fière langueur
Et la mortelle nonchalance ;
Et lorsqu’un souffle la balance,
Et que le jour traîne en longueur,

Et tarde à partir, et recule
Le déchirement tant qu’il peut,
Elle exhale une âme d’adieu,
Bérénice du crépuscule !

Le livre glisse de mes mains.
Le petit drame se termine.
« Cruel ! » dit au jour la glycine.
Les cieux blessés ont des carmins.

Par la haute porte-fenêtre,
Mystérieusement, alors,
Une des branches du dehors,
Comme un geste vivant, pénètre.

Du frémissant encadrement
Ce bras jeune et souple s’échappe ;
Et je sens sur mon front la grappe
Qu’il laisse pendre tendrement !

Tout s’embaume. Et je remercie.
Et, pour lui dire mon amour,
Je donne à la fleur, tour à tour,
Le nom d’Esther et d’Aricie.

Et je compare, les yeux sur
Mon livre tombé sans secousse,
L’odeur plus forte d’être douce
Au vers plus ardent d’être pur !

Un divin poison m’assassine !
Et je doute, en le chérissant,
Si de ma glycine il descend
Ou s’il monte de mon Racine !"

           Edmond Rostand,

 

                Les Musardises, 1911

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

pau,  glycine, printemps, balcon, edmond  rostand, glycine,

pau,glycine,printemps,balcon,edmond  rostand,glycine

09/04/2017

Ça y est, c'est le grand beau

     plus rien de l 'hiver, Arcachon  sublime,

printemps,soleil,douceur,glycine,jardin,lilas

et la campagne....

 

   la nature explose,  chaque avril nous en sommes étonnés,

 éblouis,   surpris et pourtant,  tout est là,  à nouveau, et nous ,

 nous retrouvons  la joie de vivre,  de respirer,  d'admirer.

 On pousse les portes, on ouvre grand les fenêtres pour boire la

lumière,  et s'emplir  de la chaleur revenue. 

   Déjeuner dehors, musarder,  paresser dans la douceur  ,

sous les glycines et les lilas. On se sent chat,  on se sent bien !

             Un ,   deux,   chat....soleil...!

soleil,douceur,glycine,jardin,lilas,printemps arcachon,banc de sable,bassin,solitude

soleil,douceur,glycine,jardin,lilas,printemps arcachon,banc de sable,bassin,solitude

soleil,douceur,glycine,jardin,lilas,printemps arcachon,banc de sable,bassin,solitude

printemps,soleil,douceur,glycine,jardin,lilas

Printemps,  soleil,douceur, glycine, jardin,

Printemps,  soleil,douceur, glycine, jardin,

Printemps,  soleil,douceur, glycine, jardin,

Printemps,  soleil,douceur, glycine, lilas,jardin,

printemps,soleil,douceur,glycine,jardin,lilas

 

printemps,soleil,douceur,glycine,jardin,lilas

 

01/05/2015

Il n'y a pas que du muguet...

 

Souvenez-vous, dans "Les Tontons  Flingueurs"

 

"y a pas  que d'la pomme "

et bien en mai, c'est tout pareil,

 

y a pas  qu'du muguet....

mai, muguet, glycine, lilas, boule de neige, printemps, bonheur

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique