logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

23/06/2016

Osmothèque, on en prend plein le nez...au Conservatoire des Parfums

 

" Elle s'arrêta devant la boutique d'un fruitier

et acheta des jasmins d'Alep,

des violettes,

 des fleurs de  grenadier

 et des narcisses.

Puis elle s'arrêta chez le distillateur,

 et lui acheta dix sortes d'eaux :

de l'eau de rose,

de l'eau de fleurs d'orangers,

et un aspersoir d'eau de rose musquée,

des grains d'encens mâle,

du bois d'aloès,

de l'ambre gris

et du musc."

 

Les Mille et Une Nuits

jasmin.jpg
 

 

antiquités.jpg



Dans l'antiquité,

 

dans les antiquités,

 

18° dynastie Egypte.jpg

égyptienne,

syrienne,

chinoise,

perse,

grecque,

romaine...

femme parfum2.jpg

les parfums se mangeaient, se buvaient, servaient

d'offrandes aux dieux , aux morts,

offrande.jpg

et bien sûr étaient  parure et  dissimulation.

 Le Moyen Age utilisera largement leurs atouts pour

cacher les mauvaises odeurs, responsables, pensait-on,

des maladies.

cadre pomme d'ambre moyen âge.jpg

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

 

Boule d'ambre ancienne  et  moderne

 Contre la peste, on boit des parfums, on s'inonde le

corps  de savants mélanges de fleurs et de plantes

broyées.

   La parfumerie et la pharmacie sont intimement mêlées,

  le parfumeur détient des secrets de médecines

  qui protègent.

  Il faudra attendre le 18 ° siècle pour que les deux

branches  se distinctent  et se séparent définitivement.

cave à parfums XVIII°.jpg
Cave à parfums XVIII° siècle
 

 Jusqu'à cette époque, les femmes portent haut sur leurs

cuisses des coussins de fleurs  et d'herbes, dissimulant

les odeurs corporelles, et éloignant les maladies.

  Les cuirs des sous-mains, des gants sont fortement

parfumés.

  Jusqu'au 19° siècle, la croyance de l'efficacité

protectrice des parfums  perdure:

 Napoléon utilisera jusqu' à 120 litres d'eau de

parfum par mois, en boira sur les champs de bataille.

eau de cologne.jpg

Eau de Cologne 

 

 

L'osmothèque de Versailles,

          L'Osmothèque - Versailles - Office de Tourisme

 

,  luxe,  senteurs,  mémoire, osmothèque de versailles, parfums, nicolas de barry, nez, fragrance ,

 Conservatoire des Parfums nous offre une fantastique promenade au cœur de cet art subtil et volatil.

LES TRÉSORS DE L'OSMOTHÈQUE

 Cette fabuleuse collection permet de sentir des chefs-

d’œuvre de la parfumerie : les parfums qui ont fondé les

bases de la parfumerie moderne ou ont durablement

marqué leur époque :

Fougère Royale (1884) HOUBIGANT,

Le Fruit Défendu (1914)

LES PARFUMS DE ROSINE - POIRET,

Le Chypre (1917) COTY,

Crêpe de Chine (1925) MILLOT,

Iris Gris (1947) JACQUES FATH,…

 

  Les parfums sont l'extraordinaire mémoire des époques

et des goûts :

femme se parfumant gravure Biblio des arts Déco Paris.jpg

  Ainsi, il a été récemment découvert  un flacon de parfum qui appartint à George Sand  à la fin de sa vie.

  Impossible de l'ouvrir, un mélange épais restait collé au fond,  survivance concentrée de l' évaporation.


Il fut analysé 
grâce au prélèvement par

seringue, disséqué et reconstitué par Nicolas de Barry,

Nez compositeur qui utilise toute la gamme des

fragrances.

 

http://www.nicolasdebarry.com/

nicolas de barry.jpg
  Il en résulte un parfum très fort en ambre et en patchouli  dont on sait que Madame Sand  raffolait, comme ses contemporaines

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

le parfum de Madame Sand reconstitution.jpg

 

 

    Ce parfum, aujourd'hui, on peut en profiter à

l'osmothèque, et c'est une remontée fabuleuse dans notre

histoire des goûts et des couleurs.

(tirage limité à 200 exemplaires  en édition numérotée,

patchouli, rose, ambre , bergamote)

collection.jpg

mémoire,osmothèque de versailles,parfum,conservatoire des parfums,nicolas  de barry,le parfum impérissable,gabriel  fauré,gérard  souzay,le parfum,patrick süskind,l'artisan parfumeur

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance


Car les couleurs aussi sont question de mode.

 

décolleté plissé du flacon.jpg


Un parfum capiteux tendra vers un brun caramélisé,

 

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

les touches florales, plus rosées,

 les senteurs d'agrumes et d'herbes,

d'un jaune plus pâle tirant sur le vert.

luxe,senteurs,mémoire,osmothèque de versailles,parfums,nicolas de barry,nez,fragrance

 

Dans l'actualité des parfums, 

les notes « marines  »  aux essences bleutées.

La candeur de la fleur d'oranger et du jasmin

favorise des parfums pâles.

mémoire,osmothèque de versailles,parfum,conservatoire des parfums,nicolas  de barry,le parfum impérissable,gabriel  fauré,gérard  souzay,le parfum,patrick süskind,l'artisan parfumeur

paris air du temps.jpg
 

L'intrusion d'éléments autres que naturels

ne viendra qu'au 18 °; jusque là,  fleurs, herbes,  bois,

 musc, cuir, ambre,  tout est   " vrai  "

,  luxe,  senteurs,  mémoire, osmothèque de versailles, parfums, nicolas de barry, nez, fragrance ,

 

diverses épices.jpg
cahier de formules Molinard 1905 env.jpg
infusions fragonard.jpg

Beau prétexte

que cette balade  parfumée

pour rouvrir ce  livre

qui émet à chaque ligne

des effluves inoubliables...

 

 

cadre le parfum.jpg
" LES PARFUMS sont certainement les plus fragiles

et les plus évanescentes de toutes les créations humaines.

Et pourtant, ils marquent très durablement
 
LES MÉMOIRES."
 
 
vapeur d'ambre gris.jpg
iconographie
photographies personnelles
et documents
extraits de
l'ABCdaire du Parfum
Nicolas de Barry,
Maïté Turonnet,
lien osmothèque  de Versailles
 
http://www.osmotheque.fr/
Georges Vindry
Flammarion
 
 
Allure Homme de Chanel
 
Habit Rouge de Guerlain
 
Eau Sauvage de Christian Dior
 
 
 
 

 

25/08/2015

Quand s'invitent les mirabelles de l'amitié

Nous aussi, en Pyrénées, nous savons faire  des bloguinades,

 

mais je préfère le terme  de  rencontres  amicales,

 

car , en principe, les  dites bloguinades

 

 

 invitent l'ensemble des participants aux blogs,

 

là, nous étions   en petit comité,

 

comme  celà  semble être  devenu  la coutume,

 

restreint et  pré sélectionné.

 

Je vous propose donc

 

quelques  lignes et images  de  cette  belle rencontre

 

 aux confins des Baronies

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 Un  saut  de puce  vers l'est, vers les Hautes - Pyrénées, sur la

route de Bagnères, rencontrer André et sa  charmante épouse

Annie, 

 

 tout deux , si sympathiques et chaleureux, vivant  dans un écrin,  un paradis, un lieu protégé, qui semble ignorer les tracas      citadins, un jardin - potager,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

    des  moutons  , tondeuses naturelles, friands de

    pommes,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

un poulailler et ses occupantes  en nombre et espèces

diverses , des pommiers,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

des figuiers, des poiriers de Saint Jean,

un mirabellier qui croule cette année  sous les fruits.

 Partager des anecdotes, prendre un réel plaisir à la rencontre,

savourer  la tarte d'Annie,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 

  et un  vin d'Alsace que  la conduite m'a interdit d'honorer

  trop  avant, recueillir pieusement la recette des gaufres

  locales...........

  Déguster les perles d'or tombées à terre, mettre en bouche ces

 fragments de soleil, sucrés, juteux, et ramener par kilos,

 pommes, mirabelles, et autres délices  de ce paradis bigourdan.

 Retour  dans la voiture embaumée par les parfums  des fruits 

 tout  chauds  de  cette  belle journée d'été.

  Et   se mettre  au travail : 

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 Dénoyauter  les mirabelles  d'août est un travail exigeant,

lent, qui tache les mains  irrémédiablement  d'un jaune tanique,

qui demande précision du scalpel pour ôter  proprement  la petite

boule  boisée, risque  pour les quenottes , au beau milieu de la

tarte  moelleuse qui s'annonce.

( Annie et moi allons  faire un concours.

Et ensuite, nous nous mettrons aux gaufres ,clin d'oeil, André ...)

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 

mirabelles,tarte,dénoyauter,évocation,gourmandise,patrick süskind,le parfum

Mais dénoyauter les mirabelles, c'est pour moi, aussitôt que les

fruits dorés, gorgés  de  soleil et de  sucre roulent  sous  mes

doigts, l'évocation intime et puissante  de   ce beau roman de

Patrick Süskind,

plus précisément du passage  où le héros Jean-Baptiste Grenouille

pénètre dans  cette arrière -cour  du Paris du XVIII° siècle

après avoir, narines ouvertes et yeux fermés, suivi le ruban du

parfum qui le  guidait jusque là.

 

 Là, une jeune fille, là des mirabelles, là, le début d'une

prodiguieuse  histoire...

mirabelles,  tarte, dénoyauter, évocation,  gourmandise,  Patrick Süskind,Le Parfum,

 

..." Il s'avança lentement  vers la jeune fille, s'approcha

 encore  pénétra  sous l'auvent et s'immobilisa à un pas d'elle .

 Elle  ne l'entendit pas.

 Elle était  rousse et portait une robe grise sans manches.

 Ses bras étaient très blancs, et ses mains jaunies par les

mirabelles qu'elle avait entaillées. Grenouille était penché au-

dessus d'elle et aspirait maintenant son parfum sans aucun

mélange, tel qu'il montait de sa nuque, de ses cheveux,

de l'échancrure de sa robe, et il en absorbait en lui le flot

comme une douce brise. Jamais il ne s'était senti si bien.

La  jeune fille  en revanche , commençait à  avoir froid..."

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique