logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

11/02/2018

là l'orchestre, au loin les Pyrénées

Samedi 10 février, 

L'orchestre de Pau Pays de  Béarn  reçoit Nicholas Angelich

Concerto n°2  pour piano de Johannes Brahms.

Et la symphonie du Nouveau Monde de Anton  Dvořák.

 Oppb,pau,palais beaumont, Fayçal KAROUI, nicholas Angelich, Brahms, dvorak, concerto pour piano, bösendorfer,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Nicholas Angelich,  silhouette gauche et massive, visiblement

timide et réservé,  nous offre un concerto splendide, technique  et

sensibilité à fleur de peau, un mot  sur le  troisième mouvement -

andante- particulièrement  exceptionnel, avec le thème  de 8

mesures du violoncelle repris par les  violons et le piano. Le chant

du violoncelle impose là une atmosphère quasi chambriste.  

Oppb,pau,palais beaumont, Fayçal KAROUI, nicholas Angelich, Brahms, dvorak, concerto pour piano, bösendorfer,

  La virtuosité de Nicholas Angelich  le place au firmament des

pianistes actuels, sa délicatesse et sa modestie en font une

personnalité  attachante  et servant magnifiquement la musique.

  Ci dessous, deux versions du concerto par Nicholas Angelich 

 




   Il nous offrit deux bis ravissants , une mazurka de  Chopin et la

première pièce des Scènes d' Enfants, de Robert  Schumann servis

 par l'excellence du piano Bösendorfer,  aux graves ronds et

somptueux .

 Après l'entracte qui nous  permit  d'admirer les Pyrénées depuis la

salle des Ambassadeurs du Palais  Beaumont,

20180210_210947.jpg

20180210_173009.jpg

 la symphonie du Nouveau Monde,

 brillantissime oeuvre  pour l'orchestre au grand complet. 

L'OPPB l'a donnée la semaine dernière avec un immense succès

lors de la Folle Journée de Nantes .  Oeuvre variée,  colorée,  que

nous connaissons par coeur et que l'interprétation de l'orchestre a

éclairée  d'une jeunesse  dynamique, avec un réel plaisir de la part

des musiciens qui nous ont fait partager leur joie communicative  .

Oppb,pau,palais beaumont, Fayçal KAROUI, nicholas Angelich, Brahms, dvorak, concerto pour piano, bösendorfer,

 

 

 

 

29/11/2017

Rencontrer un irremplaçable

       Avez-vous déjà rencontré,  vécu de beaux moments à côté

d'un enchanteur ?

  Une expérience qui bouleverse l'existence et réclame à  coeur

et sans  cris de revenir encore et toujours cette expérience.

 

Pas si simple.

 

  Et   puis,  hasard , déterminisme,  l'experience vient à vous,

sans préméditation,  sans avertir.

       C'était samedi dernier, à 19 heures, un véritable  rendez vous d'amour.

 

          Comme quoi, il n'y a pas d'âge...

   Évincé du service public une première fois en 2016, quand on l'a

éjecté du  studio d'où il  nous  présentait le samedi midi sur

france  inter  sa délicieuse émission

 " La prochaine fois je vous le chanterai "

éjecté une seconde fois en juin 2017 de France Culture  où il

animait le dimanche à 11 heures,

" L'esprit public " depuis 19 ans, entouré d'un aréopage

d'intellectuels, de politiques,  d'écrivains, de journalistes.  

       Esprit Public qui était notre  incontournable rendez-vous

 hebdomadaire sur ce  service public  qui  avait tellement besoin

 de ce ton de liberté,  d'intelligence, de respect  de la parole.

philippe  meyer,les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,palais beaumont,novembre 2017,humour,chroniqueur,france culture,france inter

   Éjecté donc, Philippe Meyer n'en finit pas d'écrire ,  de raconter

de sa belle voix profonde de  violoncelle , et depuis septembre ,

de revenir vers nous  grâce  à internet  avec    Le Nouvel Esprit

Public     tous les dimanches à  partir de 18h  en peau de caste......

 

              https://www.lenouvelespritpublic.fr

philippe  meyer,les idees menent le monde,rencontres litteraires,pau,palais beaumont,novembre 2017,humour,chroniqueur,france culture,france inter

   Et quand,  en plus,   il nous gratifie de sa présence ,

ça  donne plus d'une heure d'un échange magnifique autour de sa " passion   radio ",

 passion d'écouteur, comme il se plaît à dire,  et d'animateur.

 


 Profitez-bien de ce moment tellement heureux. 

 

14/11/2009

Silence, on répète

 

Jeudi 12 novembre au matin :

l'auditorium du Palais Beaumont

est investi par l'Orchestre de Pau Pays de Béarn

pour répétition des concerts

des 12 , 13 et 14 novembre.

A la direction Fayçal Karoui (chef d'orchestre) - Wikipédia


Passionnant travail

que celui de la mise au point des œuvres,

deux œuvres du répertoire:

le 20° concerto pour piano de Mozart K 466

avec en soliste Hélène Mercier

la symphonie Ecossaise de Mendelssohn

et une œuvre de musique présente

 

« La nef d'Ishtar  » de Guillaume Connesson

 

compositeur en résidence à l'OPPB

pour les deux saisons à venir.

 

Passionnant de voir et d'entendre

l'exigence du chef

les interventions sur tel ou tel pupitre,

cadre les bois.jpg

passionnant,

le travail au plus près de la partition,

l'écoute qui dissèque,

les arrêts, les reprises

« mesure 5 , mesure 11 ...»

pas satisfait de l'entrée des contrebasses,

reprise une, puis deux puis trois fois,

intervention du compositeur auprès du premier alto,

cadre W avec le compositeur.jpg

reprise de la fin de la cadence du concerto de Mozart,

un travail en profondeur

sur la pâte sonore,

exigence de la mise en place.

cadre 20° mozart piano.jpg
cadre fin de cadence.jpg

La perfection n'existe pas,

peut être,

mais le perfectionnement , Ô combien.


Des moments précieux,

peut-être plus encore que ceux du concert ,

tout ce travail en amont,

discret et inconnu, ou à peine soupçonné du public

qui parfois, se demande même

si le chef sert à quelque chose...

Une chance d'approcher

un orchestre symphonique

dans son ultime répétition.

cadre W sur partition.jpg
Fayçal Karoui et le premier violon
se penchent sur la partition.
Concert en abonnement  samedi soir.
 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique